undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
4
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:8,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L'essai Pictures at Eleven avait séduit au-delà des espérances, la transformation The Principle of Moments pérénise Robert Plant en artiste solo ayant su s'affranchir d'un passé si glorieux qu'il pouvait en devenir encombrant.

Parce que, voilà, Robert s'est trouvé un style, un rock moderne où claviers et guitares s'y entendent pour habiter la composition, où les libertés stylistiques permettent de continuer d'explorer des panoramas où la voix du leader ne s'est pas encore posée, où toutes choses est destinée à mettre en valeur les qualités d'une formation reconduite n'en manquant pas (et dont Phil Collins, de retour aussi, n'est pas le moindre atout). En toute logique, The Principle of Moments est le successeur logique de Pictures at Eleven, en mieux.
En mieux parce que, si fondamentalement très proche de son prédécesseur, The Principle of Moments convainc plus côté compositions, plus côté arrangements et autant concernant la production et ses atours de modernité. De fait, on peine présentement à trouver la moindre faille dans un répertoire plaisant et cohérent, un répertoire où les réussites se bousculent tellement qu'elle constituent l'ensemble de la tracklist. Aussi, si on citera plus particulièrement un In the Mood pour ses ambiances réussies et ensoleillées, un Wrecking Love qui semble vouloir accoupler les Talking Heads et Led Zeppelin sans pourtant en emprunter tant que ça à l'un ou à l'autre, ou un Stranger Here...Than Over There tout en nuance, étrangeté et polyrythmies malines, c'est l'ensemble d'une galette plus osée qu'il n'y parait qu'il faut louer.

The Principle of Moments, seconde réussite solitaire de Robert Plant en autant d'essai reste, plus de 30 ans après sa sortie, un diable d'album addictif d'un monsieur s'imposant définitivement comme une force vive, en solo ou en groupe. Bravo Robert !

Robert Plant - vocals
Robbie Blunt - guitars
Paul Martinez - bass guitar
Jezz Woodroffe - keyboards
&
Phil Collins - drums on 1-3, 5-6, 8, bonus tracks
Barriemore Barlow - drums on 4 and 7
John David - backing vocals
Ray Martinez - backing vocals
Bob Mayo - guitars, keyboards, backing vocals (9-11)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2013
"The principle of moments", deuxième album de Robert Plant, regorge de rythmes syncopés assez froids et cliniques, heureusement ponctués de très bons passages mélodiques.
On pense notamment à "Messin' with the mekon" et ce break divinement orchestré par les claviers, sauvant par la même le morceau d'un ennui certain.
"In the mood", "Wreckless love" ou encore "Stranger here ... than over there" ne connaissent par contre pas le même sort, et sont il faut bien le dire assez barbants.
Il reste de très bons titres comme l'ouvrant "Others arms" bien entraînant, le lent "Thru' with the two step" dont l'association voix/claviers fait encore sensation, le dynamique "Horizontal departure", sans oublier bien sûr le hit de l'album "Big log", mélange savamment orchestré d'esthétisme et de sensualité.
Un ressentiment en conclusion assez mitigé au vu des quelques morceaux bien dispensables et qu'on aurait aimé voir compensés par une ou deux bonnes compositions supplémentaires.
Néanmoins, "The principle of moments" reste tout de même un bon album, si l'on est capable toutefois de faire abstraction au style musical choisi bien éloigné du dirigeable ... mais considérant la qualité de l'ensemble de la carrière solo du chanteur, c'est plutôt une bonne chose au final.

Mes titres préférés : "Big log", "Other arms", "Horizontal departure".

Note : 13/20
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2013
Beaucoup de souvenir sur cette album.
certians titres doivent figurer dans une discographie comme "Big Log"
On passe un bon moment
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2005
I think most listeners would agree that with "The Principle of Moments" Robert Plant found the sound that would allow him to break free, albeit momentarily, from the legacy of Led Zeppelin. That sound is basically defined by the two "hits" off of this album, "In the Mood" and "Big Log." The later remains a great song for driving through wide expanses, preferably the desert, on a hot summer afternoon (yes, the video helps to reinforce this idea, but the affinity to such a time and place is clearly ingrained in the music). There is a strong shift towards simplicity, which I always thought involved a lot more than working with Robbie Blunt rather than Jimmy Page. I dutifully picked up all of Robert Plant's solo efforts, and I still think this is the best of the bunch.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €
10,34 €
14,54 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)