undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Onslaught n'a jamais fait partie des groupes de thrash de première division mais cet album paru en 1989, à part dans leur carrière, mérite de faire partie des incontournables du genre.
Pour ce disque, Onslaught a recruté l'ex-chanteur de Grim Reaper, à savoir Steve Grimmett et son chant si particulier qui allie puissance et lyrisme. Son apport donne aux compos la touche mélodique qui manquait au groupe. Les compos sont assez longues dans l'ensemble, remplies de break instrumentaux (les 2 guitaristes en connaissent un rayon dans l'art du tricotage). Ecoutez donc la superbe ballade - enfin, ballade pour un groupe de thrash - "Welcome to Dying".
Malheureusement, l'aventure n'aura pas de lendemain puisque la collaboration Grimmett/Onslaught s'arrêtera là. Dommage. Il reste que cet album est une vraie réussite, pour tous les amateurs du "old-thrash" à la Exodus, Forbidden, Flotsam...
Réédité avec un inédit.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2014
Il y a peu, je me suis mis à faire une compilation des meilleurs titres d'Onslaught. J'ai donc écouté tous leurs albums en tâchant d'en retenir l'essentiel. c'est là un bon moyen de voir quel est le meilleur album d'une discographie. J'en suis donc arrivé à la conclusion que In search of sanity est de loin celui qui comporte les meilleures compositions (même la reprise d'ACDC - Let there be rock est excellente). Bref, tout cela pour dire que - à l'instar de Metal Church par exemple - si Onslaught n'avait enregistré que des albums de cette trempe, il ne serait pas resté depuis longtemps (et pour toujours) un groupe de seconde zone.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)