undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
11
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ces archi-rebattus concertos de Vivaldi semblent renaître dans ces versions de la collection Naïve.
On trouve ici avec le plus grand plaisir au luth, à la guitare baroque et à la mandoline Rolf Lislevand, le norvégien 30 cm plus grand que ses condisciples italiens, espagnols, ou encore nordiques dans ces enregistrements de 2006.
On croyait avoir atteint les sommets il y a longtemps avec Claudio Scimone qui faisait référence, détrôné plus tard par un Fabio Biondi dont on sait la grâce. Narcisso Yepes s'était risqué sans succès dans ce répertoire.
Avouons le, comment imaginer que ce grand blond venu du froid puisse si bien communiquer l'esprit vivaldien dans une interprétation toute en subtilités et finesses.
Le mot qui me vient est élégance: ces concertos ne cherchent pas à séduire, il sont élégance et humilité d'une esthétique pure et désintéressée.
On ressentira cette honnêteté profonde dans l'interprétation dans l'andante du RV 532 et surtout dans le larghetto du trio RV 85 (plage 5).
Le célèbrissime allegro et le largo qui lui succède du RV 425 montrent toute l'aisance des musiciens et leur capacité indispensable dans ce répertoire à jouer des contrastes si présents chez Vivaldi, où la fougue et l'énergie la plus débridée jouxtent calme et apaisement dans une continuité difficile à maîtriser au risque d’empâter le propos musical.
Ici au contraire ces allées et venues sont magistrales et confirment le sentiment d'élégance générale. On observera la même qualité dans le RV 93 où l'auditeur découvrira un largo comme il a été rarement donné de l'entendre: une merveille !
Bref un CD magnifique que je recommande chaudement.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2013
J'ai connu pendant longtemps les Solisti veneti dans l'interprétation de ces œuvres pour mandolines , et aussi viola d'amore et autres . Mais cette version-là est à marquer d'une pierre blanche ! Il y a des tempi d'une vie et d'une force revigorantes , à réveiller les plus récalcitrants au classique . Enfin un équilibre entre les solisti , épiciers honnêtes et laborieux ( et cela n'est pas péjoratif ) et Bioindi l'agité ( dynamique certes mais sans juste milieu parfois ) . Dans ce cd , de la force , mais celle de la Vie , sensible et dure , fière sans arrogance , tendre sans mièvrerie . On ne sort pas indemne de cette écoute , elle vous ravit tout en vous écorchant , elle vous laisse tout aussi ébahi que dubitatif , est-ce bien ces morceaux connus , archis entendus ? Et oui , ils leur ont donné un nouveau souffle , et quel souffle ! Beaucoup d'esprit , pas seulement de la virtuosité ( dans bien des cas elle n'est que prouesse technique , elle emballe mais ne transporte pas ). Ici , on pleure , on rit , ces virtuoses ont le doigté qui nous transperce . On aimerait vraiment , mais vraiment , écouter tout Vivaldi dans cette veine-là . Un cd aussi grand que son prix est ridiculement petit , surtout ne pas s'en priver !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 9 octobre 2012
de concertis suaves lumineux et élégants...L'art de pincer les cordes prend un envol solaire, rieur et allègre...On redécouvre ce qu'on croyait connaître...sublime
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juillet 2013
L'une des plus belles surprises parmi l'impressionnante et très qualitative réédition des œuvres de Vivaldi par Naïve.

C'est remarquable de virtuosité, mais d'une virtuosité sensible, vivante et gracieuse, de qualité dans la prise de son aussi - presque surprenante à force de clarté, le tout au service de compositions (les 2 trios, les concertos RV 425 et 540) parmi les plus abouties et les plus délicates de Vivaldi.
Un indispensable !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2007
C'est que ce n'est pas n'importe qui que ce Rolf Lislevand !

Il livre ici une gravure exceptionnelle, parfois déroutante, de ce que l'on pensait être de vieux tubes vivaldiens. Rappelons que «Il Giardino Armonico» avait gravé exactement le même programme en 1993. Comme quoi la barre était haute !

Et bien, quelle surprenante interprétation que Lislevand et ses talentueux invités nous ont concoctée ! Très émotive, mais virtuose à souhaits, cette prestation éclipse toutes les autres. Entouré de stars du monde baroque tel que Manfredo Kraemer et Pablo Valetti (violon, viole d'amour), Lorenz Duftschmid (Violone), Balasz Maté (violoncelle), et Guido Morini (orgue positif), Lislevand nous fait redécouvrir cette musique avec une finesse exquise et un sens mélodique hors du commun. Lui-même est tout à fait extraordinaire, sensationnel à la mandoline, à la « chitarra barroco» et au « liuti ». Il redessine si bien ces pages musicales que l'on est parfois surpris de «ne pas reconnaître», bref de redécouvrir un répertoire d'ouvres archi-connues.

Si j'avais une certaine appréhension d'acquérir ces aeuvres si souvent gravées au répertoire, le doute s'est rapidement dissipé pour faire place à un éveil musical sublime.

La prise de son Naïve est surprenante, très rapprochée si bien que l'on ne perd pas une note.

Superbe !
22 commentaires| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2010
La magie de Vivaldi, la sensibilité de la mandoline, la grâce du luth, la subtilité des cordes... Une merveille!!!
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2010
Une interprétation sublime des œuvres de Vivaldi par Rolf Lislevand. Un enregistrement de grande qualité grâce au label Naïve. Le tout à un tout petit prix. Merci Amazon
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2007
C'est que ce n'est pas n'importe qui que ce Rolf Lislevand !

Il livre ici une gravure exceptionnelle, parfois déroutante, de ce que l'on pensait être de vieux tubes vivaldiens. Rappelons que «Il Giardino Armonico» avait gravé exactement le même programme en 1993. Comme quoi la barre était haute !

Et bien, quelle surprenante interprétation que Lislevand et ses talentueux invités nous ont concoctée ! Très émotive, mais virtuose à souhaits, cette prestation éclipse toutes les autres. Entouré de stars du monde baroque tel que Manfredo Kraemer et Pablo Valetti (violon, viole d'amour), Lorenz Duftschmid (Violone), Balasz Maté (violoncelle), et Guido Morini (orgue positif), Lislevand nous fait redécouvrir cette musique avec une finesse exquise et un sens mélodique hors du commun. Lui-même est tout à fait extraordinaire, sensationnel à la mandoline, à la « chitarra barroco» et au « liuti ». Il redessine si bien ces pages musicales que l'on est parfois surpris de «ne pas reconnaître», bref de redécouvrir un répertoire d'ouvres archi-connues.

Si j'avais une certaine appréhension d'acquérir ces aeuvres si souvent gravées au répertoire, le doute s'est rapidement dissipé pour faire place à un éveil musical sublime.

La prise de son Naïve est surprenante, très rapprochée si bien que l'on ne perd pas une note.

Superbe !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2007
C'est que ce n'est pas n'importe qui que ce Rolf Lislevand !

Il livre ici une gravure exceptionnelle, parfois déroutante, de ce que l'on pensait être de vieux tubes vivaldiens. Rappelons que «Il Giardino Armonico» avait gravé exactement le même programme en 1993. Comme quoi la barre était haute !

Et bien, quelle surprenante interprétation que Lislevand et ses talentueux invités nous ont concoctée ! Très émotive, mais virtuose à souhaits, cette prestation éclipse toutes les autres. Entouré de stars du monde baroque tel que Manfredo Kraemer et Pablo Valetti (violon, viole d'amour), Lorenz Duftschmid (Violone), Balasz Maté (violoncelle), et Guido Morini (orgue positif), Lislevand nous fait redécouvrir cette musique avec une finesse exquise et un sens mélodique hors du commun. Lui-même est tout à fait extraordinaire, sensationnel à la mandoline, à la « chitarra barroco» et au « liuti ». Il redessine si bien ces pages musicales que l'on est parfois surpris de «ne pas reconnaître», bref de redécouvrir un répertoire d'oeuvres archi-connues.

Si j'avais une certaine appréhension d'acquérir ces aeuvres si souvent gravées au répertoire, le doute s'est rapidement dissipé pour faire place à un éveil musical sublime.

La prise de son Naïve est surprenante, très rapprochée si bien que l'on ne perd pas une note.

Superbe !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2007
C'est que ce n'est pas n'importe qui que ce Rolf Lislevand !

Il livre ici une gravure exceptionnelle, parfois déroutante, de ce que l'on pensait être de vieux tubes vivaldiens. Rappelons que «Il Giardino Armonico» avait gravé exactement le même programme en 1993. Comme quoi la barre était haute !

Et bien, quelle surprenante interprétation que Lislevand et ses talentueux invités nous ont concoctée ! Très émotive, mais virtuose à souhaits, cette prestation éclipse toutes les autres. Entouré de stars du monde baroque tel que Manfredo Kraemer et Pablo Valetti (violon, viole d'amour), Lorenz Duftschmid (Violone), Balasz Maté (violoncelle), et Guido Morini (orgue positif), Lislevand nous fait redécouvrir cette musique avec une finesse exquise et un sens mélodique hors du commun. Lui-même est tout à fait extraordinaire, sensationnel à la mandoline, à la « chitarra barroco» et au « liuti ». Il redessine si bien ces pages musicales que l'on est parfois surpris de «ne pas reconnaître», bref de redécouvrir un répertoire d'ouvres archi-connues.

Si j'avais une certaine appréhension d'acquérir ces aeuvres si souvent gravées au répertoire, le doute s'est rapidement dissipé pour faire place à un éveil musical sublime.

La prise de son Naïve est surprenante, très rapprochée si bien que l'on ne perd pas une note.

Superbe !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus