undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
16
3,8 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 juin 2008
"If....", film symbolique des étudiants de 1968, où des jeunots de 17-18 ans se rebellent et se vengent dans le sang à la fin d'une année scolaire comme toutes les autres dans un lycée prestigieux de Grande Bretagne. Le film est remarquable en tout point, on notera des interprétations mémorables, répliques cultes, Malcolm McDowell, où Alexandre Delarge dans Orange mécanique nous impressione (comme d'habitude) par tant de justesse, de crédibilité dans le rôle d'un des étudiants rebelle, et là encore jouant un peu le "chef" de la bande, exactement comme dans le film de Kubrick. Une musique inoubliable, vraiment agréable à écouter, accompagnant des scènes assez poétiques, je pense notamment à la rencontre de la jeune femme qui tient le café en dehors de la ville. Les plans de Lindsay Anderson, du moins certains sont vraiments excellents, un plan calme propre et bien fixe. Là encore, la scène où les trois jeunes se font corriger par les pions est très représentative. Un plan qui angoisse le spéctateur qui lui fait comprendre que la punition sera sévère. La fin de "If...." est l'une des plus impressionantes du cinéma avec celle du Locataire de Polanski, une séquence finale téllement choquante, téllement affreuse que le spéctateur comprend que le film ne doit être reservé qu'à un certain âge, et ne doit pas être mis entre toutes les mains. Anderson réalise son premier chef d'oeuvre en 1968, qui sera courroné d'une palme d'or à Cannes en 1969. Bravo.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2011
En plus de son intérêt historique, ce film dérangeant vaut par lui-même: il ressaisit la poésie vénéneuse des collèges anglais, leurs bizarreries, leur fantaisie apparente, leur extraordinaire dureté réelle. Religiosité, militarisme, paternalisme, sournoiserie: et tout cela dans le cadre intemporel d'une institution capable d'auto-dérision mais pas de mise en question véritable. Le personnage du directeur, sosie de Hitler mais velléitaire à pleurer, est en ce sens emblématique. Beaucoup de scènes fortes et cruelles, voire tragiques, comme celle de la découverte des foetus humains dans un vieux placard, au fond d'une cave désertée, sont intimidantes de lourds silences... La virtuosité avec laquelle Ramsey Anderson, faisant de nécessité vertu, alterne le noir et blanc et la couleur, est époustouflante. A la tête d'une bande de réprouvés réconciliés dans la révolte, Malcolm Mc Dowell touche là probablement son plus grand rôle.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2012
If...., c'est l'histoire d'un groupe de 3 jeunes britanniques épris de liberté et en phase avec les évènements de 1968 prisonniers d'un pensionnat aux règles rigides et d'une autre époque. Oeuvre universelle, truculente, poétique, d'une beauté formelle saisissante et aux acteurs magistraux, à commencer par ce jeune Malcolm McDowell qui quelque temps plus tard allait incarner Alex dans Orange Mécanique, If.... possède la force extraordinaire d'un cinéma authentique, sensible, ambigu, exigeant et diablement intelligent. Cinéphiles, je vous conseille vivement l'acquisition de cette petite merveille, c'est une pépite injustement méconnue mais qui n'en aura que plus de valeur lorsque vous l'aurez vue.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2012
Film culte. N'a pas pris une ride. Il manque juste un sous titrage en français mais ce n'est pa sindispensable..
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2016
Comme ce n'est indiqué nulle part, je précise ceci.

Lorsque le film est sorti, il y eut deux versions de la scène de la douche glacée. Partout ailleurs qu'en France, y compris au Royaume-Uni, les sexes des garçons étaient cachés par le cadrage. Seule la version vue en France les montrait franchement. C'est là qu'on a vu pour la première fois Malcolm McDowelle entièrement nu. Il devait récidiver dans "Orange mécanique".

Pas certain que ce DVD soit non censuré. Si quelqu'un a la réponse...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2015
Film de 1968, dans l'air du temps à l 'époque, mais très réaliste et dérangeant.
Révolte contre l'autorité, assez manichéen, mais dans certaines pensions et internats, ça pouvait être crédible.
Ici l'accent est pointé sur les punitions, frustrations, asservissemnet et non sur l'homosexualité.
L'acteur Mc Dowell (Orange Mécanique) a toujours son regard qui tue..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2009
J'ai vu ce film lorsque j'étais étudiant, peu après Mai 1968 et il résume bien, à mon sens, une partie des motivations des jeunes que nous étions à l'époque. Je l'ai cherché longtemps sous forme de cassette et c'est un bonheur de le redécouvrir en DVD.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2013
Un classique qui a mal vieilli à mon gout...Dommage que la version anglaise soit la seule disponible, les chants "religieux" eux n'ont pas vieilli.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2013
Certaines excentricités ne passent pas, aujourd'hui. Le temps a marqué ce film qui était, pourtant, une référence. Elle ne l'est plus aujourd'hui.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
Mais il y a quand même des plans arrêtés sur Malcolm Mc Dowell qui polluent l'analyse des autres personnages, qui ont tout autant le poids de la responsabilité du drame qui se joue sur leurs épaules, ou plutot, qui participent à le rendre excessif. Nous sommes au sein d'une grande école british, accessible à une seule élite, et cet individu apparaît comme parachuté d'il-ne-sait-où, pour aboutir à la seule chose qu'on veut de lui - qu'il devienne violent. Le conflit est de règle dans les rangs de ces gents normés pour y arriver, mais la montée de cette chute si excessive (elle) qu'elle puisse paraître, n'arrive pas à rendre évident le choix de ce mouton noir, qui n'a aucune contenance dans le rôle qu'on veut lui faire jouer. Toutefois un film à voir pour le regard porté sur un pan de l'éducation de nos voisins.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,06 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)