undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,67 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 octobre 2008
en 1976-1977 chez mon disquaire ,aujourd'hui disparu (les grandes enseignes et surtout internet ayant eu raison de sa foi inébranlable )on trouvait sur son comptoir un petit presentoir de 45T où je fis l acquisition de quelques perles comme le "mongoloid "de devo , le "white riot"des clash , le "anarchy" et "no fun" des pistols et j'en passe..."I'm stranded "des saints faisait partie du lot .
j ai du passer jusqu'à l'usure totale ce petit brulot de ce groupe venu des antipodes avant d'acheter ,bonheur supreme, le 33T tant attendu.
l'éditeur aujourd'hui nous gratifie de bonus-tracks qui sont un "plus" non négligeable .
rien n 'est à jeter ; quelle energie ! bien sur "I'm stranded" "demolition girl" "no time" sont les pieces maitresses de l album mais attardez vous sur "nights in venice" ou "erotic neurotic" ; l'époque punk a encensé les pistols (surtout l attitude) les clash (engagés politiquement) mais a laissé un peu de coté ce groupe qui aurait mérité, à mon avis, une plus grande reconnaissance . n'est pas chris bailey qui veut et sa voix ne vous laissera pas insensible soutenue par la guitare atomique d'ed kuepper .
procurez vous cet album ainsi que "eternally yours" et "prehistoric sounds" je vous garantis que vous n aurez pas jeté votre argent et si vous faites l erreur,comme moi, de le faire ecouter à vos enfants et bien...vous ne reverrez jamais votre disque.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 1977, j'ai écouté pour la première fois "I'm stranded" et acheté l'album.
Le groupe était Australien mais plus pub rock que punk.
Lorsqu'en 77, ils débarquent à Londres, ils sont immédiatement intégrés à la mouvance punk. De fait "no time", "I'm stranded" ou "kissin cousins" rentrent totalement dans cette catégorie.
Sur cet album, il y a pourtant une ballade un peu blues que j'adore "Messin' with the kids".
Les deux fondateurs, le chanteur Chris Bailey et le guitariste Ed Kuepper sortent ensuite deux albums " Eternally yours" et "Préhistoric sound" beaucoup moins punk.
Ils se séparent ensuite faisant carrière chacun de leur côté.
Pour conclure "I'm stranded" est l'un des meilleurs disques de cette période et 30 ans après je l'écoute toujours avec le même plaisir.
33 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Observons la pochette. Si c'est pas avoir la foi ça ! Un vieux squat tout déglingué, quatre types habillés par Kiloshop, une bombe de peinture rouge pour tout design...Manifestement il y a urgence ! Et ce n'est pas la musique qui dira le contraire : 34:00 mn de prêche incendiaire et de fureur sonique. On n'avait plus entendu ça depuis les Stooges et le MC5.

Surgis des antipodes en cette année 1977 (avec les excellents Radio Birdman), les Saints étaient le pendant australien des Damned britanniques l'humour en moins, même rapidité d'exécution, même rage contenue, à cette différence près que ces apôtres là n'étaient pas là pour déconner, ils étaient en mission pour le Seigneur ! Chris Bailey (Chant), Ed Kuepper (Guitare), Kim Bradshaw (basse), Ivor Hay (drums) formaient cet équipée de prêcheurs sauvages échappés du bush. Ils se moquaient éperdument de leur look, n'étaient pas venus pour parader sur King's Road, mais pour convertir de nouveaux fidèles et surtout sauver le Rock'n'Roll des griffes du show bizness.

Alléluia ! Mission accomplie ! En 10 titres joués avec les tripes sur un train d'enfer, les Saints accomplissent le miracle de la résurrection. Rock 'n' Roll will never die ! Les marchands du temple sont terrassés et c'est sous un arc-en-ciel de félicité qu'ils viennent nous rappeler que même aux heures les plus sombres, il ne faut jamais désespérer. Le Rock 'n' Roll possèdera toujours les prophètes, les rédempteurs et les anges gardiens capables de le sauver...

D'ailleurs est-ce un hasard si un autre célèbre groupe australien s'appelle.....The New Christs ?
77 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2015
j'ajoute ma voix aux autres commentaires déjà écrits pour dire que ce disque missile des The Saints est la perle à ranger à côté d'autres comme le premier Lp des Clash, le Ratus Novergicus des Stranglers, In The city des Jam, the ruts, stiff Little Fingers, the Buzzcocks. la liste n'est pas exhaustive et chacun y rajoutera son complément.
Un disque à la puissance 10 sur 10 , un mur du son peut-être pourrait-on dire, qui amène plusieurs années plus tard à goûter Jésus And Mary Chain, the thugs, La Souris Déglinguée (premiers lp)....
C'est LE PUNK! BANG!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Cet album des Saints est indispensable pour qui aime le punk version 1977. De nombreux titres comme ''i'm stranded'' a écouter...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici