undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:29,12 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour son premier album solo, Liam Finn déborde de créativité. Après deux albums studio avec Betchadupa, le fils de Neil Finn s'est décidé à sauter le pas. En 2004, il quitte sa Nouvelle-Zélande natale pour s'installer à Londres. Il trouve rapidement l'inspiration suite à cette expérience qu'il qualifie de douloureuse : déception sentimentale, Betchadupa se sépare, sans oublier la disparition tragique de Paul Hester et de son meilleur ami. Il rentre en Nouvelle-Zélande pour enregistrer ses compos dans le studio de son père. Maîtrisant près de 50 instruments, le jeune artiste en herbe se débrouille quasiment seul. Il choisit d'enregistrer le tout en analogique. Le musicien souhaite avant tout conserver l'esprit de ses démos. Force est d'avouer que le résultat est sacrément culotté.

Frais comme la rosée, I'll Be Lightning surprend en effet constamment l'auditeur. A l'image du ravissant single Second Chance, le jeune artiste sait faire vivre sa pop en accélérant soudain le rythme ou en plaçant quelques riffs ravageurs du plus bel effet. C'est toujours inattendu et délicieusement bancal. Wise Man démarre comme une chanson gentiment introvertie avant d'exploser littéralement en vol. Lead Ballon déchire le ciel après un dernier adieu à un pote (le vibrant Gather To The Chapel). Cela marche dans l'autre sens. Lullaby est forcément une berceuse qui succède au doux-amer Fire In Your Belly. Dès la chanson suivante, Liam change de nouveau de style avec un titre folk mélodique enlevé, simple et efficace qui n'est pas sans rappeler Elliot Smith (Energy Spent). Impression renforcée sur le détendu Music Moves My Feet.
Remember When est une petite merveille acoustique façon I Am Kloot. Indéniablement, Liam a hérité de son père cette fameuse pertinence mélodique qui font les charmes des chansons de Crowded House. On pourrait aussi penser à Split Enz pour ce côté extraverti contenu par exemple dans This Place Is Killing Me. L'album comporte 14 titres et continue de nous surprendre jusqu'à la fin. Nous voici dans une ambiance planante et psychédélique façon Woodstock sur le fumeux I'll Be Lightning. Wide Awake On The Voyage Home enfonce le clou avec un autre vol au dessus d'un nid de coucou. Sur Shadow Of Your Man, Liam Finn s'essaie au piano pour conclure sobrement son album. Une superbe porte de sortie pour le premier album d'un artiste au talent plus que prometteur. Un conseil, ne le manquez pas sur scène. En effet, c'est 10 fois pire !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)