Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. NYPLesPlusAttendus Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
54
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:10,68 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 août 2017
Finalement, U2 aura réussi à être à la fois Joy Division (avec The Joshua Tree) et New Order (avec Achtung Baby). Une décennie -les années 80- pour construire une oeuvre épique , une autre -les années 90- pour apprendre à danser. Avec The Joshua Tree, U2 parachève sa construction d'un son grandiose et emphatique, déjà entamée sur les albums précédents. Avec, ici ou là, des indices déjà de ce que sera la suite, comme sur Where The Streets Have No Name, cette incroyable chanson hypnotique (reprise par les Pet Shop Boys) qui finit comme elle commence et possède une mélodie tournante comme une boucle électro. L'autre morceau de bravoure, c'est bien sûr le non moins exceptionnel With Or Without You, lui aussi très hypnotique, sonnant comme si Joy Division avait conquis les stades. I Still Haven't Found What I'm Looking For complète le tryptique de tubes placé en ouverture d'album -une constante sur les albums de U2 des années 80-. Bullet The Blue Sky sert alors de séparation avec la deuxième partie de l'album, beaucoup plus tranquille, et de très bonne facture, même si dépourvue de tube apparent. On assiste ainsi à un enchainement de cinq excellentes compositions, toutes dans le même ton: Running To Stand Still, Red Hill Mining Town, In God's Country, Trip Through You Wires, One Tree Hill donnent du corps à cet album débuté tambour battant par des tubes historiques. Le disque se termine par deux chansons atmosphériques, Exit et Mothers Of The Disappeared. De manière globale, une grande sérénité se dégage des mélodies de cet album, qui constitue un aboutissement, fera de U2 le méga-groupe qu'il rêvait d'être, et résonne encore aujourd'hui jusqu'à nous, à travers deux superbes concerts donnés au Stade de France en juillet. Le groupe pourra ensuite passer à autre chose et s'amuser, sans pression mais avec beaucoup de talent et de musicalité, sur Achtung Baby, Zooropa et Pop.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2017
Un des meilleurs album de tous les temps.
Je l'avais à l'époque en K7, et ai beaucoup de plaisir à le réécouter en CD.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2017
C'est toujours un plaisir de re-découvrir cet album ! Ma fille de 20 ans adore U2 et toutes ces vieilles chansons .
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Délai respecté. Emballage à réception non choqué et de bonne qualité. La visualisation du premier disque montre 2 marques bien visibles. Conclusion le disque craque à ces 2 endroits.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2005
Voilà, je possède plus de 700 cd qui "tournent" sur une très belle installation hi-fi. De tous mes beaux cd achetés, s'il ne devait en rester qu'un, ce serait sans aucun doute cet album.
Album incontournable, aux mélodies qui vous remuent au plus profond de votre être avec en particulier " Where the streets have no name" et "With or without you".
Je viens d'acquérir le Gold Cd Master a un prix déraisonnable... Mais, le plus important est que cet album vous suivra toute votre vie, sans prendre une ride, à garder et à posséder dans toute bonne cdthèque toute votre vie !
Et je pèse mes mots !
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2005
The Joshua Tree représente une des tentatives les plus abouties de distiller un bonheur simple, une surface apaisante et apaisée, une mélancolie bienfaisante, un impressionisme saisissant et s'appropriant le moment de l'écoute. Ici, on a quatre hommes (assez largement influencés et aidés par Brian Eno, dont la touche est facilement reconnaissable aux synthés planants, à ses sons ambient et son "Mur du Son" dilatant le temps...) ne recherchant aucune esbrouffe sonore, ne disposant que de leur générosité pour créer, à la recherche d'une harmonie intérieure visiblement difficile (impossible?) à atteindre (cf. la photo de couverture) mais tentant quand même de l'approcher à travers les recettes les plus simples et les plus connues du rock: rythme binaire, gammes d'accords classiques, structure couplet-refrain-couplet.
L'art de U2 s'épanche comme cela. En sublimant et en s'appropriant ce qui existe déja, en lui donnant une dimension nouvelle, en lui conférant une force qui a à voir avec celle d'hommes utilisant les éléments naturels...
Un album courgeux et subtilement mystique.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2015
Bon, c'est le grand oeuvre du groupe sans aucun doute. Ca commence par trois gros hits monstrueux à l'époque qu'il est difficile de réécouter avec des oreilles vierges presque 30 ans plus tard. Pour le reste U2 n'est plus non plus ce petit groupe irlandais et outsider avec cet album dans son ensemble: assumant les origines du rock, notamment américaines, il puise dans les racines pour enjoliver les morceaux d'harmonica ou de slide. "The Unforgettable Fire", leur disque précédent, était bien un disque de transition entre l'ancien rock héroïque de U2 et celui plus apaisé de cet album, mais encore en gestation, plein d'expérimentations et de tentatives. Avec "The Joshua Tree", le groupe trouve sa pleine mesure et son juste équilibre, bref, quelque part, son style, bien aidé par la production cotonneuse d'Eno et Lanois. Une basse franche, une batterie sèche mais surtout les guitares si typiques de The Edge, genre Byrds épileptique, qui, bien mieux qu'un virtuose (ce qu'il n'est pas) trouve sa propre marque de fabrique. Q'un album comme cela, sans synthé, vende autant, quelque part, chapeau. Un disque de toute façon qui a marqué son époque et qui doit être pris en considération. L'album, passé donc les trois premiers morceaux trop entendus voire matraqués pendant longtemps, demeure un disque réussi car porté par un vrai groupe qui ne propose rien d'autre que sa musique, ici pleinement accomplie et personnelle.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2007
U2 ressort pour le 20eme anniversaire de sa sortie, un de leur albums mythiques " The Joshua tree". L'objet est tout simplement magnifique avec deux CDs , l'album de 1987 et un second d'inédits plus un DVD d'un concert enregistré à Paris pour promouvoir la sortie de l'album. Ajoutez y un très beau livret de 30 pages et des superbes photos noires et blanches et vous obtiendrez un coffret somptueux à posséder pour tous les fans!
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2017
CHRONIQUE DE PHILIPPE MANŒUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 125
Sorti en mars 1987, ce disque est le dernier des albums en vinyle que Island envoie aux critiques en service de presse. Avec cet album, U2, groupe irlandais pugnace qui se coltine avec des éléments contraires depuis les années punk pour tenter de gagner cette fameuse place au soleil qu'on nous promet dans toutes les comédies musicales, réussit vraiment son plus gros coup. Symboliquement, l'album est une ode funèbre dédiée à Greg Carroll (fidèle roadie australien disparu dans un accident de moto) autant que le disque du grand tournant. Ce n'est pas non plus un hasard si le président d'Island ne va pas tarder à vendre sa compagnie à une multinationale. Dès le premier morceau, avec le son de guitare aigrelet de The Edge qui rappelle une lointaine sirène de police, on découvre cette formidable rareté : de jeunes adultes folk-rock dont les textes concernés parlent d'abattre les murs qui me retiennent prisonnier, ou de la prochaine fin du monde quand toutes les couleurs n'en deviendront qu'une. Bono est le chantre idéal de cette génération tranquille qui écoute les récits de barricades des parents avec un dédain consterné. La façon U2 d'aborder le rock de manière ultra positive, comme on se charge d'un fardeau associé à une longue tournée, une campagne de promotion bulldozer et des clips juste assez novateurs pour ne pas vendre la mèche, finira par porter les fruits d'or et de platine tant espérés. Voici l'irruption du groupe qui travaille dur pour en arriver là. On a le droit d'en ricaner mais les U2 sont comme ça : graves, réfléchis, ils font leur musique avec une sérieuse passion. Après cela, ils tenteront de rééditer le plan roots (BB King, Dylan, Hendrix, Elvis) avec Rattle And Hum avant de mettre en pratique les théories de Brian Eno. Déconstruction de vieux standards pendant de longues heures de répétition, puis réassemblage d'un nouvel édifice à partir du vieux matériel transmuté par la technologie domptée par Eno et Lanois. En attendant, Bullet The Blue Sky rappelle le Ted Nugent de Stranglehold et Eno réussit à immortaliser les moindres crissements du bottleneck de The Edge. Alors bien sûr, on pourrait continuer le petit jeu, bouder le plaisir total des tubes (With Or Without You), ne rien dire de la rythmique Clayton/ Mullen, faire semblant de ne pas comprendre la pochette biblique : U2, un peu la seule vie au milieu du désert.

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de (1987) :
John Mellencamp - The Lonesome Jubilee
Serge Gainsbourg - You're Under Arrest
George Harrison - Cloud Nine
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2013
Quel bonheur de ré écouter cet album en vinyle, c'est un régal et pour l'avoir en CD, c'est different !
Attention les photos ne correspondent pas aux titres sur le vinyle, c'est les mêmes titres que sur l'album orignal à savoir :
disc 1 face A
1. Where the Streets Have No Name
2. I Still Haven't Found What I'm Looking For
3. With or Without You
disc 1 face B
4. Bullet the Blue Sky
5. Running to Stand Still
6. Red Hill Mining Town
disc 2 face A
7. In God's Country
8. Trip Through Your Wires
disc 2 face B
9. One Tree Hill
10. Exit
11. Mothers of the Disappeared
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)