undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
7
3,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 novembre 2001
Thiéfaine continue de triturer les mots avec frénésie.
Des textes toujours plein de mystère sur des musiques signées pour la plupart par le génial Claude Mairet.
L'ambiance générale est plus joyeuse que sur les albums précédents.
Sur ce disque, une chanson se détache largement du lot: elle s'appelle "Affaire Rimbaud" et c'est à mon avis une des plus belles que Thiéfaine ait jamais écrit, et un texte qui finira dans une anthologie de la poésie.
Si vous ne connaissez pas Thiéfaine, commencez plutôt par l'album " Soleil cherche futur".
Si vous connaissez déjà un peu, vous pouvez essayer celui-là, vous ne serez pas déçu du voyage!
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2003
Après 5 années passées à nous décrire la noirceur de son univers intérieur (mais aussi du monde environnant...), HFT offre ici un album un peu moins sombre. La musique est plus rock, le discours se veut moins introspectif et moins mélancolique. Mais attention, on n'est pas encore à la fête foraine (même si on entend la fanfare dans Diogène série 87)... Excellent album!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2011
Sans doute l'un des meilleurs albums de thiéfaine!! plusieurs années après ces chansons n'ont pas pris une ride!! un album intemporel à écouter ou à découvrir pour les retardataires! Des textes efficaces et emplis de poésie à l'image de ce poète de la chanson française.Excellent!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Que faut-il penser de l'Hubert-Félix Thiéfaine de la seconde moitié des années 80, de cet artiste jadis très à la marge de la chanson française semblant vouloir se rapprocher d'un grand public dont il n'avait auparavant jamais semblé se soucier ? Parce que musicalement, en se rapprochant d'un rock qu'un certain Hallyday a tiré vers le mainstream, et en laissant donc de côté les rapprochements avec la new wave de ses album avec Mairet, toujours présent ici mais qu'on sent moins impliqué, particulièrement côté arrangements où sa patte paraît absente, Thiéfaine prend un tournant qui peut laisser songeur... Sauf qu'évidemment, Hubert n'est pas Johnny et que ses textes, sa voix et leurs particularismes acquis de longue date font la différence, qu'on imagine mal le rocker aux explosions tâter de la chanson polar décalée (Dies olé sparadrap Joey), des troubles dysfonctionnels de l'appareil génital masculin (Precox ejaculator) ou d'Arthur Rimbaud (Narine Marchande/L'Affaire Rimbaud) et qu'il faut bien le voix si particulière du jurassien pour habiter les passionnés Bipède à Station Verticale, qui revient encore régulièrement dans son répertoire scénique, et Errer humanum est. Alors, indéniablement, ça ose moins, on se repose plus classiquement sur de bêtes riffs bien basiques, on ajoute quelques chœurs féminins pas forcément du meilleur goût et la production, avec sa batterie "à la Phil Collins" et ses synthétiseurs si typiques de leur décennie d'origine, n'est pas là pour arranger l'affaire. Sauf que Thiéfaine, qui, c'est bien connu, résiste à tout et revient toujours, a encore du jus et une inspiration qui fait de Météo Für Nada, oh, pas exactement un classique, mais un de ces albums à côté duquel ceux qui ont fait le tour d'iceux (de Tout Corps Branché (etc.) à Soleil Cherche Futur en passant par Dernières Balises Avant Mutation) ne voudront certainement pas manquer.

1. Dies olé sparadrap Joey 4:50
2. Zone chaude, môme 3:35
3. Precox ejaculator 4:25
4. Narine narchande 1:30
5. Affaire Rimbaud 3:20
6. Bipède à Station Verticale 3:50
7. Sweet amanite phalloïde queen 3:58
8. Diogène série 87 5:30
9. Errer humanum est 4:15

Chant : Hubert-Félix Thiéfaine
Guitares : Claude Mairet
Trompette : Thierry Caens
Claviers : François Duche
Basse : Michel Galliot
Batterie : Alain Gouillard
Chœurs : Lili Davis, Claude Chauvet, Valérie Denis, Luce Scoccimarro, C. Mairet
Fanfare : Musique Municipale de Chenove dirigée par Léon Weber
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'album "Météo fur nada", publié en 1986, fait partie de la période synthé de Thiéfaine. Second volet d'une trilogie qui comprend "Alambic sortie sud" et "Eros uber alles", "Météo fur nada" est de loin l'essai le plus réussi. Le duo Thiéfaine/Mairet retrouve (pour la dernière fois) la magie qui avait fait sa force sur "Dernières balises avant mutation" et "Soleil cherche futur", les deux disques mythiques du Jurassien publiés au début des années 80. On retrouve quelques thèmes dérangeants, habilement traités, comme l'acte sexuel tournant court (Precox Ejaculator), l'éternelle question des origines (Bipède à station verticale), quelques portraits de paumés typiques de HFT (Dies ole sparadrap Joey, Diogène série 87), chansons d'amour glauques et incendiaires (Sweet amanite phalloide queen, sans doute la meilleure composition de l'album, ou Zone chaude môme, au riff très Stonien). Mais il y a surtout "Affaire Rimbaud", l'un des plus beaux textes de Thiéfaine, subtil qustionnement sur l'héritage du poète de Charleville, avec un clin d'oeil acerbe et ironique aux Chanteurs sans frontières se mobilisant pour l'Ethiopie (pays où Rimbaud se lança dans le trafic d'armes à la fin de sa courte vie).
Cet album constitue le dernier sommet du Thiéfaine première période, avant un renouveau artistique marqué par les deux albums blues enregistrés aux USA (Chroniques blusymentales et Fragments d'hébétude,qui constituent sans doute, avec le recul, ses deux meilleurs disques tant sur le plan des compositions que de la production). Suivra le dyptique "La tentation du bonheur", albums de la maturité avec lesquels Thiéfaine aurait pu atteindre le grand public. Le bonhomme nous reviendra en grande forme au début des années 2000, avec un retour au rock inspiré et sans concession au service de textes affutés comme jamais (Défloration 13 et Scandale mélancolique). Malheureusement, la collaboration avec Paul Personne amorcera un déclin (artistique et personnel), qui se confirmera avec le tiède "Suppléments de mensonge" et son impression de déjà entendu...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2012
bon album pas mon prefere mais rien que pour laffaire rimbaud et autres titres tres connus ca vaut le coup de lavoir surtout si on est fan a reecouter de temps en temps pour le plaisir
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2011
Mis à part la première et la dernière chanson, et éventuellement "Affaire Rimbaud", je n'aime pas ce disque kitschement produit, trop pop et commercial, et franchement surestimé. L'album suivant sera, cependant, pire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
7,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)