undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
20
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:10,87 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un chef d'oeuvre, enfin en DVD ! Ne vous en privez pas.
La réalisation de Carlos Saura est une remarquable réussite artistique. Le réalisateur nous entraîne du rêve à la réalité, du présent au passé, de l'adulte à l'enfance avec une grande dextérité. L'univers qu'il dépeint, l'ambiance dans laquelle il nous plonge sont bouleversants. Un film complexe et envoûtant avec plusieurs niveaux de lecture qui traite avec une rare sensibilité de la mort, du mensonge, de l'incompréhension, de la violence des rapports humains, de la société espagnole de l'époque.
Voir ou revoir ce film aujourd'hui, permet aussi de mesurer à quel point la vision de l'enfance a changé en 30 ans. Pour Carlos Saura l'enfance n'est pas le temps heureux et béni de l'innocence et du bonheur béat. C'est aussi, et peut-être avant tout, le temps des premières souffrances, des premières interrogations, des premières haines et colères, le temps où naissent les angoisses, où s'impriment les premières blessures.
C'est une oeuvre exceptionnelle qui vous habite et reste en vous longtemps, très longtemps,
après l'avoir vue. Incontestablement un film qui marque, qui résonne et vous accompagne. Du très grand art.
0Commentaire| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2007
Un film à la fois très émouvant et d'une grande sobriété sur l'enfance, la mort, le pouvoir de l'imaginaire... et, en filigrane, une dénonciation de l'Espagne franciste d'alors. Un chef d'aeuvre à la mise en scène parfaite (réel et imaginaire étroitement mêlés), à classer à côté de « l'esprit de la ruche » (film encore plus irréel et déstabilisant, premier rôle de la petite Ana Torrent qui joue dans ce film), de « To kill a mockingbird » (Du silence et des ombres), ou dans un genre plus fantastique du « Labyrinthe de Pan ».
Un régal !
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Carlos Saura ne fait pas dans la légèreté. La comédie n'est pas son registre. Il porte un regard grave sur le monde, regard dont l'inspiration plonge dans le monde de l'enfance. C'est vraiment une gageure que de faire ressentir à un public adulte les tourments et interrogation des enfants, surtout lorsque ceux-ci sont meurtris dans leur affection par le comportement bizarre des adultes. Dans le cas présent, le spectateur s'attache à Ana dont le sommeil est troublé par la disparition de son père, venant après celle de sa mère. Pour autant, les figures de ses parents apparaissent comme inscrites dans la réalité. Carlos Saura a le chic de passer du monde réel au monde imaginaire par de simples astuces cinématographiques (les clignements d'œil d'Ana) et des mouvements de caméra.

De ce film qui doit se regarder avec toute l'attention convenu, on peut retenir le soin apporté au décor, malgré la banalité qui s'en détache. Également à la photographie avec de belles couleurs et un joli travail sur la lumière. Les acteurs sont formidables. géraldine Chaplin bien entendu mais une palme spéciale pour la très jeune Ana Torrent qui porte avec sérieux et beaucoup de professionnalisme le film sur ses épaules.

Un clien d'oeil sur la musique. Tout le monde reconnaîtra le tube qu'a été "¿Porqué Te Vas?", mais j'ai particulièrement été séduit par la partition de piano de Federico Mompou "Canciones y Danzas Nr. 6".
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sublime et intelligent et émouvant et esthétiquement beau et ... et ...et...
On pourrait en rajouter beaucoup, ce film est absolument à découvrir ou à revoir. La petite Ana Torrent vous marquera sans doute à vie...
Carlotta a fait un vrai bon travail d'édition: format respecté, remasterisation excellente et bonus TRÈS intéressants.
Après ça, jetez-vous sur "L'esprit De La Ruche" de Victor Erice, toujours avec la petite Ana Torrent (tourné 1 ou 2 ans plus tôt).
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2007
Cela fait des années que j'attendais ce moment. J'ai vu ce film pour la première fois sur Arte il y a au moins dix ans et j'ai toujours regretté de ne pas l'avoir enregistré. J'en garde le souvenir d'un film magique et émouvant, emporté par la chanson inoubliable de Jeanette, porque te vas...
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2010
Un film tendre et sensible sur l'intelligence du coeur d'une petite fille. La musique saisit à la fois la joie et le pathos du coeur de cet enfant "perdue" dans le monde des adultes.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2009
CRIA CUERVOS est un très bon film : bon scénario, acteurs plus vrais que nature, musique superbe pour ne pas dire sublime . Du bon, du très bon cinéma.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Cria Cuervos" a été considéré, à juste titre, comme l'un des films les plus justes sur l'enfance et ses cruautés.

Quand Ana, dix ans, formidablement interprétée par Ana Torrent, caresse le visage de son père mort puis lave le verre de lait qu'elle pense avoir empoisonné, le contraste est violent entre l'innocence de l'enfant et ses méthodes de petite meurtrière aux traits durs et impassibles. Qu'importe si le poison (en fait, du bicarbonate) est véritablement efficace : l'important, pour Carlos Saura, est qu'Ana y croit et garde en tête l'idée fixe de tuer qui elle désire, ou qui le désire. La mort est partout dans la vie d'Ana depuis que sa mère s'est éteinte après une affreuse et longue maladie.

Son sens à elle, Ana le découvre dans la fuite des réalités, dans un monde de rêves où les bruits assourdissants de la rue seraient couverts par une jolie chanson comme "Porqué te vas", et où tout serait possible, comme de sauter d'un immeuble et de s'envoler. Où, surtout, sa mère serait toujours là, et viendrait la cajoler et lui réapprendre les joies innocentes. Les jeux d'Ana - comme coiffer une poupée dans le fond d'une piscine vide, demander à la bonne de lui montrer son abondante poitrine, ou se déguiser avec les vêtements de sa tante et reproduire les scènes de dispute entre sa mère et son père - n'ont plus grand-chose d'innocent. Mais elle tire aussi satisfaction d'amusements plus enfantins - jouer à cache-cache avec ses deux soeurs, ou danser avec elles dans un total oubli de soi.

Carlos Saura déteste le régime de Franco. Ainsi peut-on voir dans le personnage du père - militaire de carrière - le symbole de la dictature franquiste et de ses horreurs, dans la mère, celle de la République espagnole assassinée, et dans la grand-mère, le fier passé de la Grande Espagne.

L'oeuvre garde toute sa force, certes politique mais surtout psychologique, plus de trente ans après sa sortie, parce qu'elle contient avant tout une réflexion atemporelle sur le souvenir, que Carlos Saura glisse dans une construction, où futur, passé et présent s'entremêlent.

On ne saurait trop recommander ce film marquant.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2016
Je connaissais bien ce film , mes élèves ont adoré , particulièrement ma classe de cinquième bilangue . Ils chantent la chanson dans les couloirs d u collège . J'ai pu faire jouer deux scènes . J'aurais besoin d'autres films de ce genre qui constituent un héritage culturel , linguistique , humain .
Je le recommande à la nouvelle génération de professeurs d'espagnol qui rejettent d' un revers de main tout ce qui n'a pas été crée après les années 2000 , cela me désole et m'attriste . S.AGNIEL
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
film qui louvoie entre le présent et le passé, sans trop d'explications tout comme dans les souvenirs qui sautent d'un instant à un autre .
L'enfance est plus complexe qu'il n'y paraît et perçoit plus qu'on ne le croit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,61 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)