Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos nav_Renewed Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
148
4,3 sur 5 étoiles
2001 : l'odyssée de l'espace [Blu-ray]
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:11,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 17 août 2016
Vous vous êtes déjà sûrement posé dans votre vie cette question qui dérange : la notion de l'Univers infini, l'Univers en expansion.
Votre imagination frôle alors le merveilleux et le sublime mais en même temps vous êtes pris d'angoisse car le concept d'infini semble inexplicable, notre condition humaine impliquant un commencement et une fin. Imaginez l'Univers infini et vous êtes déjà pris de vertige rien que d'y penser !
Quand j'ai vu le film de Stanley Kubrick à sa sortie en 1968, je l'ai trouvé merveilleux, sublime et angoissant exactement à l'image du
rapport de l'homme à l'Univers.
Le générique du film s'accompagne musicalement du poème symphonique de Richard Strauss: "Ainsi parlait Zarathoustra. Le choix de Kubrick n'est pas anodin car selon les puristes qui ont analysé les premières mesures: do,do,sol,do, dans l'ordre, unisson, l'unité tonique puis le do à l'octave, les cuivres (la longueur de la corde est divisée par 2), puis le sol, la quinte (la longueur de la corde est divisée par 3) et enfin le do quarte du sol (la longueur est de la corde est divisée par 4). Au total 1+2+3+4= 10, c'est le nombre qui représente la perfection de l'Univers d'après Pythagore ( source Wikipedia ).
" 2001 l'Odyssée de l'espace " peut être interprété de bien des façons. Chacun s'interrogera, cherchera une explication...mais à mon avis,
ce n'est pas le but premier du film.
Alors, ne pensez plus à rien, dans le décor magnifique de l'espace intersidéral, laissez-vous bercer au rythme de la musique de Johann Strauss ...
Vous appréciez la qualité esthétique des images de Kubrick qui vous invite à faire appel avant tout à votre sensibilité: un spectacle grandiose et vertigineux ! Ne pensez plus, abandonnez-vous, laissez-vous guider: c'est extra !

Quant au scénario, on peut bien sûr y voir l'évolution de l'outil à travers les siècles: de l'os à l'ordinateur, de l'ordinateur à la conquête de l'espace, le progrès technologique étant dû à l'intelligence de l'homme. D'ailleurs, l'homme a une place privilégiée dans cette Odyssée.
Le monolithe reste une énigme: peut-être un trait d'union entre l'homme et le cosmos. Quelle est alors la raison d'être de l'homme dans l'Univers? Je citerais volontiers Pascal:
"L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature ; mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage de l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là qu'il nous faut relever et non de l'espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale." Fin de citation.
Là encore, la raison nous échappe, ce monolithe, est-il la pensée à l'état pur, un symbole métaphysique ou la marque d'une présence extraterrestre ?
Kubrick nous rappelle lui aussi la réalité de la condition humaine: nous sommes mortels: la fin du film nous le montre et la dernière image, celle du foetus dans la bulle cosmique, le symbole de la vie...
Comme tous ceux qui ont vu "2001, l'Odyssée de l'espace" et qui se sont interrogés, ce commentaire n'est que l'expression d'une interprétation personnelle qui n'engage que celui qui l'a écrit.
Ce film a fait l'objet d'une restauration très soignée en format blu-ray: un régal pour les yeux !
" 2001 l'Odyssée de l'espace " est un film que l'on apprécie ou non mais en tout cas il ne peut nous laisser indifférent.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2017
Mais, sans l'influence d'un ami américain, je n'aurais pas racheté ce film de science fiction qui a pourtant le mérite d'avoir vu le jour (1964) avant que les hommes ne posent les pieds sur la lune (1969), et qui développe un problème d'actualité : les défaillances de l'intelligence artificielle
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2017
1968 ...
Une évidence philosophique , spirituelle et métaphysique
Une merveille esthétique poétique et sonore
On ne regarde pas 2001 on tombe dedans !!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2016
C'est vraiment un très bon film que j'ai déja vu mais que je regarde encore avec un très grand plaisir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2017
Si vous devez avoir un film dans votre médiathèque c'est celui la...film culte de la SF, le passage au BR lui a fait du bien...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2011
Franchement, j'ai failli ne mettre que 4 étoiles pour ce coffret ....et puis je me suis dit que ce ne serait pas juste puisqu'il s'agit de 5 chefs-d'oeuvre absolus, proposés à un prix abordable et bénéficiant des techniques de resmasterisation les plus récentes.
Oui mais voilà, autant prévenir ceux qui veulent en savoir plus sur les films eux-mêmes, dans la continuité de leur vision : les commentaires audio, pourtant très pertinents et très instructifs, ne sont pas sous-titrés! C'est une lacune qui ne fait pas honneur à la Warner. Bien sûr, il y a d'autres documentaires qui, eux, bénéficient de sous-titres français, mais franchement, c'est toujours la même rengaine avec les making-of et les souvenirs des protagonisters du Maître : baratin et lèchage de pompes : tout le monde est parfait, tout le monde est intelligent, tout le monde s'est super-bien-entendu!
Bon, ceci étant dit, c'est un vrai bonheur que de voir, par exemple, 2001 dans toute la précision de ses couleurs, de sa musique et de ses extraordinaires décors, à la fois si simples et si énigmatiques.
Et tous les autres titres sont à l'avenant.
66 commentaires| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2017
Ca doit faire au moins 10 fois que je revois ce film. Peut être sortira t il un 2020 Odyssée de l'Espèce...
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2017
Autant le dire tout de suite : je suis schizophrène avec ce film. Pour moi 2001 est à la fois le meilleur film du monde et aussi un peu un foutage de gueule.

Je voudrais pouvoir lui mettre en même temps 5 et 10...
Il est divisé en quatre parties : l'aube de l'humanité, des vaisseaux dans l'espace, la mission Jupiter et pour finir Jupiter et au-delà de l'infini. Ces 4 histoires sont liées par l'apparition d'un mystérieux monolithe noir...
Dans ce film Kubrick impose un rythme assez lent, les plans sont longs et peu nombreux, les dialogues quasi inexistants (en fait il n'y aucun dialogue dans les histoires 1 et 4). Cette réalisation est complétée par une bande son complètement hallucinante, les plus grands morceaux de musique classique imprégnant l'immensité spatiale, quelle idée ! De tout cela il en ressort une atmosphère à la fois fascinante, mystérieuse et étrange. 2001 peut être ainsi défini comme un film explorant les limites de la connaissance, du temps, de l'espace, de l'évolution. Tout simplement un voyage au delà des limites de la science fiction (en témoigne cette fameuse dernière partie qui donne la sensation de se trouver hors du temps, de l'espace, du réel).
Il en résulte un film métaphysique où le monolithe matérialise l'accès à la connaissance, la musique annonçant quelque chose à la fois fascinant et dangereux. Son apparition annonce donc un changement majeur, une évolution dans l'histoire de l'humanité. L'aube et le crépuscule de cette histoire se rejoignant pour former un cercle aux contours infinis (c'est comme ça que j'interprète cette renaissance à la fin).
Le film aborde d'autres thèmes tel que la relation homme-machine à travers HAL 9000, un ordinateur se rebellant contre l'autorité face à la crainte d'une mort imminente (être débranché). HAL 9000 est il doué d'une conscience ? Cette notion de soulèvement des machines existait donc bien avant Terminator (sorti en 1984).

Bon, à coté de ça plus de 2 heures de film pour quelques malheureux plans sans aucun dialogue, ça passe très lentement quand même. Et le scénario, alors ? Est ce qu'il est bien rempli ou alors absolument vide ?
Sans parler de la fin où Kubrick semble dire au spectateur : "tiens prend ça et débrouille toi avec". Pour les 90% des gens je pense que c'est tout à fait obscur et incompréhensible (c'est d'ailleurs avec le temps que 2001 est devenu culte, il fut mal accueilli à sa sortie en 1968). Avec des trucs de ce genre, c'est sûr, un film peut s'interpréter à l'infini... De là à dire que c'est profond ?

D'un point de vue technique Kubrick a travaillé avec des équipes de la NASA pour donner une grande crédibilité à son oeuvre, les effets spéciaux passent encore bien aujourd'hui (même si c'est pas le principal intérêt de 2001). Je trouve que c'est un des rares films de science fiction ayant peu vieilli (mais peut on appeler ça de la science fiction ?).

Voilà je n'arrive pas à me décider sur 2001 : c'est à la fois un chef d'oeuvre absolu et une incroyable arnaque...
OVNI cinématographique
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2012
1968. "2001 : l'odyssée de l'espace" aura fait de cette date, un an avant que Neil Armstrong ne marche sur la lune, une étape marquante dans l'histoire du cinéma de science-fiction. Ainsi naissait le "space opéra", sous-genre à part entière de la science-fiction, dans une réussite formelle telle, que le film, près de cinquante ans plus tard, n'a pas pris une ride.

Peu de gens aiment "2001", en définitive. En tout cas presque jamais lors de la première vision. Le chef d'œuvre de Stanley Kubrick est tellement différent de tout ce que l'on a pu voir et de tout ce que l'on verra par la suite sur un écran de cinéma, que le voyage se révèle irrémédiablement déconcertant.
Le film est effectivement très abstrait. Et plus on cherche à l'apprivoiser, plus il nous échappe. Kubrick n'a pourtant jamais fait de mystère sur son projet : Il ne faut pas chercher à comprendre "2001" en termes de récit, ni même en termes de documentaire. C'est une expérience par les sens semblable à celle de la musique. C'est un voyage abstrait qui prend peu à peu la forme d'une odyssée de l'homme, depuis l'aube de l'humanité jusqu'à la conquête de l'espace, et au delà...
Lire tout ce qui a pu être écrit sur ce long métrage unique en son genre en dit long sur ce qu'est vraiment "2001" : Une source d'étude formelle absolument infinie, mais un film sans fil narratif véritable dans la toile de fond. Les spectateurs souhaitant découvrir le film aujourd'hui doivent le savoir : Il ne faut pas chercher à comprendre "2001". Il n'y a rien à comprendre. Il faut vivre l'expérience par les sens. C'est tout. Et c'est déjà beaucoup.

Pour faciliter cette première approche, voici tout de même une "clé" essentielle : Le film est construit sur une architecture en quatre tableaux : 1) L'aube de l'humanité. 2) Des vaisseaux dans l'espace. 3) La mission Jupiter. 4) Jupiter et au-delà de l'infini.
L'apparition d'un monolithe noir symbolise à chaque fois un bon dans l'évolution humaine. La première fois, il apparaît au moment ou l'homme primitif crée le premier outil, puis, par une des plus belle ellipses de l'histoire du 7ème art, cet outil -un os-, jeté en l'air, est remplacé dans l'image suivante par un vaisseau spatial, marquant ainsi toute l'évolution entre la première création humaine et celle, ultime, qui lui permettra de partir dans l'espace. La seconde partie se déroule essentiellement autour de la lune. Un satellite de lancement de missiles nucléaires à remplacé l'os, la première arme de l'humanité. Encore une fois, les ellipses en disent long sur la nature humaine. Lorsque le monolithe apparait de nouveau, cette fois sur le sol lunaire, c'est le moment de passer à la troisième partie. A présent, le bond dans l'évolution permet à l'homme d'aller jusque sur la planète Jupiter. La séquence en question, dans laquelle apparait la première véritable intelligence artificielle du genre, celle qui se retourne contre son créateur ("l'A.I." : de Terminator à Matrix, la filiation est bien réelle), est la plus accessible de toutes, car elle est construite sur un mode de narration classique. La quatrième et dernière partie, assurément la plus abstraite, marquera la fin de notre évolution, mais on ne sait pas vraiment vers où...

Ainsi, si vous vous sentez prêt à effectuer le voyage, installez-vous confortablement dans votre fauteuil et laissez-vous faire : Il n'y a pas de récit à proprement parler dans "2001". Juste des symboles, de la musique classique (principalement celle de Richard Strauss : "Ainsi parlait Zarathoustra" et celle de Johann Strauss : "Le Beau Danube bleu") et quelques unes des plus belles images de l'histoire du cinéma. C'est un opéra dans l'espace. N'est-ce pas déjà suffisant ?
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 19 août 2012
Quelle chance... pour moi, il n'y a pas Lolita qui a énormément vieilli. Kubrick peut-être mais homme avant tout et de son époque. La majorité de ses oeuvres reste intemporelle mais il y a toujours des scories dans une production, Lolita en est une, le cul entre deux chaises, le bien pensant protestant de la profonde Amérique et le porno sous-jacent qui se découvre en se cachant le plus possible, ce film est venu vingt ans trop tôt pour marquer le cinéma et prendre clairement position. Enfin ,c'est juste mon avis.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus