undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
29
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 avril 2008
Le rock des années 2000 est une horreur absolue, oui, oui, bien pire même que celui des années 80 (où diable sont les Pretenders, les Pixies, les Smiths, les Echo&the Bunnymen, les Happy Mondays ou les R.E.M. d'aujourd'hui ?). Le rock des années 2000 est rempli de groupes jeunes aux coiffures, aux looks, aux guitares et aux sons (plutôt au son, au singulier) savamment élaborés, totalement obsédés par le PASSé mais qui ne savent ABSOLUMENT PAS écrire une chanson. Arctic Monkeys ? Libertines ? Naast ? Interpol ? Kooks ? Rakes ? Gossip ? Bingo ! Mais ce qui est formidable dans le rock (qu'il soit des années 2000 ou de toute autre décennie), c'est qu'il y aura toujours une bande de gamins plus malins que les autres se réunissant dans leur garage pour cracher leur dégoût de la société, de l'ordre, de l'éducation, de leurs contemporains lobotomisés et qui sur ce terreau de frustration et de rejet vont faire jaillir un disque surpuissant qui va éblouir le monde entier. C'est là qu'arrivent les MGMT.

Sur leur pochette comme dans leurs clips, les deux MGMT ont des looks pas pensables, ils semblent appartenir à une espèce de communauté hippie attardée, ils ont l'air, malgré leur très jeune âge, d'avoir déjà consommé des quantités totalement déraisonnables de stupéfiants. Ah oui et ce sont eux deux qui ont entièrement de A à Z écrit, composé et interprété (voix, instruments) cet espèce d'OVNI musical pop-rock-électro-psychédélique.

Calmons tout le monde tout de suite néanmoins : « Oracular spectacular » n'est pas le chef-d’œuvre du siècle. Il est franchement inégal par moments, il y a un ou deux morceaux vraiment en dessous (heu… « 4th dimensional transition »). Bref tout n'est pas réussi dedans. Seulement ce qui l'est, l'est dans des proportions stupéfiantes. Suffit de jeter une oreille sur l'invraisemblable single « Time to pretend ». Tout y est : des paroles parfaites (un hymne à la jeunesse comme on n'en avait plus entendu depuis... on ne sait même plus en fait), une rythmique énorme, mélange de guitare, de batterie et de sons électroniques, des voix superposées, une mélodie assez extraordinaire, un refrain qui tue, et une attitude de branleurs géniaux qui fait oublier à peu près tout ce qui se fait aujourd'hui. A ce jour, « Time to pretend » est de loin le meilleur single rock de l'année 2008, et m'est avis que ça va pas être facile de faire mieux.

Mais on n'est pas encore au bout de nos peines. Derrière il y a un second single quasiment aussi parfait, le monstrueux « Kids ». Il y a le psychédélique « Weekend wars », le sensuel « The youth », un extraordinaire pastiche des Stones de la fin des années 70, « Electric feel », il y a le génial « Of moons, birds & monters » et son final instrumental planant. Tout du long le son est énorme, profond. La première écoute peut dérouter un poil : sur la lancée des deux singles, on s'attend à un album très rythmé, hyper entraînant, or la plupart des autres morceaux sont lents. Il faut donc plusieurs écoutes pour se laisser porter par ces titres qui prennent le temps de s'installer, de planter une ambiance, de monter en crescendo. Parce que oui, contrairement à l'énorme majorité de leurs contemporains donc, les MGMT sont de redoutables compositeurs de chansons (un truc comme « Time to pretend », il faut le sortir...).

Aussi, surtout allais-je dire (c'est là autant que sur les chansons qu'ils font vraiment la différence), comme tous les grands groupes de l'histoire du rock, les MGMT proposent un univers, un univers qui leur est totalement propre, et ça c'est fascinant. Non, encore une fois, ce disque n'est pas totalement génial, non il ne marquera peut-être pas définitivement l'histoire de la musique moderne. Néanmoins ce disque est addictif (quand il entre dans votre platine, plus moyen de l’en faire sortir), ce disque est puissant, ce disque vous donne envie d'exploser de rire quand on vous dit que les Libertines sont un groupe majeur. Et plus que tout, ce disque est vivant. Les MGMT sont d'aujourd’hui. Dans un an on les aura peut-être oubliés. Mais c'est ça aussi le rock. Le rock c'est la jouissance de l'instant, peu importe ce qui arrivera demain. De toute façon demain c'est loin comme disait l'autre. Les MGMT sont là aujourd'hui, pour éblouir le monde...
88 commentaires| 69 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2009
Il faut être vraiment blasé pour ne pas se prendre une claque à l'écoute de ce cd.
Oui, j'entends King Crimson, Genesis (dans l'esprit), Syd Barret, les Stones,etc. mais je perçois surtout une volonté d'innover. Et p... ça fait du bien. C'est tellement pensé, que ça en devient le défaut majeur. Mais il faut reconnaître que ces gars-là composent, et sont inspirés.
On se retrouve dans l'esprit créatif des années 70, avec les moyens d'aujourd'hui. Le travail sur le son n'est d'ailleurs pas toujours heureux, presque agaçant par moment, avec pas mal d'électronique, et d'effets dans la voix. C'est dommage. S'ils avaient réalisé un album-concept dans la continuité du premier morceau, on aurait eu droit à un monument incontournable.
Pour l'instant, MGMT gagne mon respect, et le statut de groupe le plus intéressant de 2008.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2015
J'adore cet album, on entend beaucoup d'influences (notamment des beatles), ils sont jeunes et l'inscousciance est présente dans chaque morceau, c'est planant et pop. Quelques influences rock, tous les morceaux de l'album sont énormes, 1/3 de l'album est passé sur les ondes radio pendant un moment, donc on peut reconnaitre facilement des morceaux comme Electric Feel, kids, time to pretend...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Prenez une dose de psychédélisme, une dose d'electro (à moins que ce ne soit l'utilisation de vieux synthé ?), une voix qui ressemble à celle de BOWIE version 1972, mixez et arrangez afin d'obtenir un son "chaleureux": c'est MGMT.

J'entend ici ou là que seule la moitié de l'album est réussi.
En fait c'est relatif: les 5 premiers titres sont excellents mais les 5 derniers sont quand même très bons.

3 singles sont extraits de ce premier effort: "Electric feel", "Kids" et "Time to pretend" qui deviendra certainement un classique.

"Oracular spectacular" restera sans doute comme l'un des meilleurs albums rock de 2008.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2014
Oracular Spectacular est certainement, selon moi, le chef d'oeuvre du duo new-yorkais. Des musiques désormais mythiques et un son unique qui a su traverser déjà quelques longues années, se retrouvant dans de nombreux films, publicités et autres boites de nuit pour le plus grand bonheur de tous les mélomanes !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2014
Cet album a été une vrai révélation pour moi. Après des centaines d'heures d'écoute, je peux affirmer qu'il s'agit pour moi, un... ou voir LE meilleur album de la décennie 2000/2010.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MGMT est un groupe étonnant. Composé de deux étudiants des beaux arts qui ont fait ça, au départ, pour s'amuser, et sont arrivés à un album proche de la perfection, au moins commercialement parlant... Qu'y a-t-il vraiment sous le capot? Des idées en vrac. Des inspirations venus de partout et ressassés avec une aisance déconcertante. Des arrangements que n'aurait pas dénigré Brian Wilson et des mélodies accrocheuses. MGMT aurait réussi là où Air n'était pas un groupe de rock à part entière, faisant ainsi l'alchimie parfaite entre rock et électro. De la très belle oeuvre en somme. Et un album qui, s'il a du mal à teninr sur toute la distance est proche du coup de maître pour un coup d'essai.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2015
Un classique avec une face A soit la moitié des morceaux qui sont d anthologie
à posséder dans sa discothèque
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un album bourré de références et pourtant d'une évidence rafraîchissante. Cet hymne à la jeunesse éternelle et ses chansons néo-psyché, synthé-pop et électro-hippies donne la pêche, un voyage intemporel aux sensations électriques, une transition entre ce monde et la quatrième dimension, un week-end sur la plage en compagnie de la lune, des monstres et des oiseaux, les pensées en pièces le temps de ce retour vers un futur qui n'existera jamais. Mais si le présent lui, demeure supportable, c'est aussi grâce à des artistes et des musiciens comme A. VanWyngarden et B. Goldwasser et leurs acolytes, indispensables ménestrels des temps modernes, et géniaux recycleurs de toutes les musiques pop qui les ont précédés.
Au fait, moi qui étais "ringard" parce que je prononçais "M.G.M.T." et non "management" quand ce disque est sorti, j'étais en fait branché avant l'heure, puisque maintenant, il faut dire "M.G.M.T." et non plus "management" !! Marrant...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mai 2008
La multitude des groupes de ces dernières années nous laisse souvent sur notre faim. Peu de vraie innovation, pas d'univers ...
Voilà de quoi changer cette triste perception !
2 jeunes "indiens" comme on aurait dit au siècle passé, tellement leur look est déjanté ... qui inventent un vrai univers musical, riche, foisonnant, bien écrit. Un de ces albums que l'on ne comprend pas à la première écoute et qui offre une nouvelle perle à chaque nouveau passage.
Beaucoup sera écrit sur ces étonnants américains ...
« Kids » commence à être relayé par les radios, avec un son solide et une rengaine accrocheuse, mais il ne faut pas s'arrêter là. Foncez sur les psychédéliques et superbes « Weekend wars » et « Of moons, birds & monters ».

OK, tout n'est pas parfait dans cet album ... mais c'est un premier et ils ont à peine 22 ans !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici