Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
23
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 septembre 2017
Excellent ! On y retrouve les travaux du Dr Henri Laborit. Très instructif !
Mais le film se présente comme un patchwork de séquences de vie de plusieurs personnages qui se déroulent en même temps. A savoir pour ne pas être rebuté et se sentir perdu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2017
Non, j'ai recu un autre film à la place.
Ridicule.
Vu le peu de valeur, je n'ai pas entrepris de les démarche d'echange
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Le film est bien construit et mets quelque peu en lumière notre condition et les ressorts psychologiques de l'être humain.
Beaux jeus d'acteurs très touchants dans leur rôle. Du cinéma d'auteur sans aucun doute qui n'est pas destiné aux amateurs d'action et d'effets spéciaux.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Inspiré des travaux d'Henry Laborit (1914-1995), spécialiste du comportement des animaux et des humains et philosophe, qui intervient en personne et en voix off tout au long du film, 'Mon oncle d'Amérique' (c'est l'élément inattendu, mais espéré qui peut changer une vie) nous parle de trois personnages que jouent Roger Pierre (le haut-fonctionnaire dont l'actrice-totem est Danielle Darrieux), Nicole Garcia (l'actrice dont l'acteur-totem est Jean Marais) et Gérard Depardieu (le directeur technique dont l'acteur-totem est Jean Gabin), trois êtres humains que nous suivons de manière schématique tout au long de leur vie et qui, pris au piège de leur mental, se comportent, et dans leur vie professionnelle et dans leur vie sentimentale, exactement comme des rats de laboratoires et s'avèrent donc conditionnés (par leur milieu, leur éducation, leurs expériences, mais aussi leurs envies et leurs rêves):

L'être humain est un animal et en tant que tel il cherche avant tout à se maintenir en vie (et donc il boit et mange), puis à se reproduire (et donc il copule). Pour assurer sa survie, il agit. Son cerveau reptilien (1° cerveau) s'occupe des fonctions premières ; sa mémoire (2° cerveau) lui permet de jouer entre punition (qui induit soit la fuite, soit la lutte) et récompense (le plaisir qui nous meut et que nous cherchons à reproduire) ; son cortex associatif (3° cerveau) l'autorise à avoir des idées abstraites, celles-là même qui devraient lui permettre d'échapper au moins partiellement à la tyrannie de ses instincts les plus primitifs...

Ces mécanismes et leurs interactions sont illustrés par ce long-métrage expérimental qui inclus des photos-montages, interviews, voix off, flash-back et extraits de films (montrant les réactions de personnages joués par Danielle Darrieux, Jean Marais et Jean Gabin dans divers films dans des situations analogues) ; les propos érudits du professeur Laborit mettant les points sur les 'i' de la démonstration.

Extrêmement original et vraiment intéressant à suivre, ce film hors-normes qui ne s'adresse pas forcément au plus large public, mais néanmoins à un public assez large (parce qu'il reste toujours clair et donc compréhensible), mérite incontestablement d'être vu et revu, mais devrait surtout nous amener à réfléchir beaucoup plus : nous avons tous beaucoup de mal à échapper à nos inhibitions et c'est bien pourquoi nous nous faisons tant de mal tout au long de notre vie jusqu'à développer des maladies (les cancers par exemple et notamment) qui deviennent parfois malheureusement notre seule échappatoire. Or la liberté est ailleurs et ce courageux long-métrage nous donne quelques pistes pour arriver à nous en approcher. Aussi n'ayez pas trop d'hésitations : un peu d'intelligence dans notre monde de brutes ne peut que nous rendre meilleurs et nous amener à nous sentir mieux !

Bonus : deux entretiens avec Alain Resnais (19mn et 24mn), un entretien avec Nicole Garcia (25mn) et un entretien avec Jean Gruault, le scénariste du film (33mn)
0Commentaire| 23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2010
une bonne analyse des comportements humains.Des acteurs très émouvants et très justes dans leurs rôles.Une mention spéciale pour Marie DUBOIS,disparue trop vite des écrans.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2010
Film très intéressant et très bien fait pour qui s'intéresse aux relations humaines et au comportement des individus (et donc de soi) suivant l'approche Lutte - Inhibition - Fuite qui caractérise tout un chacun.

Film à conseiller, avec débats et analyse des comportements, pour l'enseignement et ceux qui travaillent dans le coaching et l'accompagnement.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2013
Mon oncle d'Amérique mérite les 5 étoiles parce qu'il combine de façon extraordinaire le côté scientifique et le côté émotionnel des comportements humains. Deux génies qui se sont retrouvés pour faire un film, Henri Laborit le chercheur et Alain Resnais le réalisateur et qui ont mis en scène des acteurs formidables pour nous montrer notre vrai fonctionnement émotionnel et comportemental dans nos relations personnelles, familiales et professionnelles, chapeau. Le film ne vieillit pas, il devient au contraire de plus en plus actuel et de plus en plus pertinent. Je ne vois pas comment on pourrait faire mieux. Merci Messieurs Laborit et Renais pour ce chef-d'oeuvre.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2003
J'ai eu la chance de connaitre le professeur Laborit qui me confiait qu'Alain Resnais n'allait pas très bien qd il a lu un livre de Laborit. Alain est venu le voir pour mettre en image la compréhension de qui nous sommes (de simples animaux !); L'objectif étant de comprendre, prendre conscience et enfin nous affranchir de nos chaînes...v'là le programme !!!
Le film est "kitsch" mais atteint son but : nous montrer par des exemples (où l'on peut éventuellement se reconnaître), qui nous sommes ...Ce film devrait être obligatoire pour tous !!!!
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alain Resnais est metteur en scène, Henri Laborit est neurobiologiste.
Ce film est le fruit de la rencontre de deux grands hommes qui vont nous expliquer comment fonctionnent les comportements humains.
Alain à la caméra, Henri au laboratoire.
Mais dans un film, il faut une histoire où il se passe quelque chose. Nous assisterons alors au déroulement de trois récits qui se recoupent: celui d'un homme politique et écrivain, celui d'une comédienne et enfin celui d'un directeur d'usine.
Resnais nous raconte le drame que vont subir ces trois protagonistes.
Le but de ce film c'est la recherche des raisons qui conduisent les trois acteurs à manifester un type de comportement face à l'évènement qu'ils vont vivre.
La mise en situation de l'évènement, c'est le rôle du cinéaste et l'explication du comportement humain face à l'évènement, c'est le rôle du
neurobiologiste. Ce dernier exposera en voix off, en séquences d'interruption, chacun des quatre comportements fondamentaux qu'il a classés:
1. Le comportement de consommation: les besoins primaires: s'alimenter, boire, copuler
2. Le comportement de gratification: lorsqu'on a aimé un objet ou un être, ou connu une situation de plaisir qui nous a gratifié, on veut posséder l'objet du désir, le garder ou reproduire la situation qui nous a fait du bien.
3. Le comportement de l'action: la lutte ou la fuite. Lorsque "l'objet" convoité ( par "objet" on peut entendre un être que l'on désire ou une promotion sociale ou une ambition à l'échelle mondiale) l'est aussi par un tiers ( qui peut être une personne, un groupe social, un chef d' état ), il s'établit alors une compétition entre les personnes ou groupe qui convoitent le même objet, une hiérarchie "dominant, dominé", une lutte pour obtenir l'objet, un gagnant et un perdant.
Ce comportement dit "d'action" n'est pas inné chez l'homme. Il est le résultat d'un apprentissage au sein d'un milieu socio-culturel durant
notre enfance: récompense ou punition, l'action étant guidée inconsciemment par la mémoire de cet apprentissage.
Mais Laborit précise aussi que dans ce comportement de l'action, la fuite en est une. (cf: son livre :l'éloge de la fuite). Plutôt que d'être écrasé par l'adversaire dominant, on peut renoncer à la lutte, fuir une situation qu'on ne parvient pas à maîtriser et préserver ainsi son intégrité biologique.
4. Le comportement de l'inhibition: hélas, le plus mauvais des quatre qui génère l'angoisse et peut conduire au suicide. Lorsqu'on est placé dans une situation sans issue où l'on ne peut ni lutter ni fuir ( état que Laborit appelle " 'inhibition de l'action") on se replie sur soi, en attente, en tension, et on développe une agression psychosomatique sur notre propre corps pouvant provoquer des maladies graves.

J'avais une trentaine d'années quand j'ai vu ce film pour la première fois et je n'avais pas saisi toute l'intelligence du message que nous laissaient Resnais et Laborit.
Je l'ai revu plus tard. A chaque intervention de Laborit, j'ai pris des notes. C'est ainsi que Resnais m'a fait connaître ce grand scientifique.
Sa théorie des comportements, vérifiée sur des rats, étendue aux humains... constatez par vous-même qu'elle s'applique aux grands dominateurs de ce monde. Cogitez donc sur le comportement 2, puis surtout le 3 !
Pour quiconque lira ce commentaire jusqu'au bout, voici la conclusion de cet éminent chercheur à la fin du film. Je cite:
"Tant que l'on n'aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l'utilisent, tant qu'on ne leur aura pas dit que jusqu'ici c'était toujours pour dominer l'autre, il y a peu de chance qu'il y ait quelque chose qui change. Henri Laborit."
Je rends hommage aux deux hommes aujourd'hui disparus: chacun des deux nous a légué une oeuvre inestimable, l'un avec un cinéma qui nous remet en question, l'autre pour le progrès moral et scientifique de l'humanité.
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2012
Mon oncle d'Amérique est unique en son genre par son association de jeux d'acteurs et de parcours de vie, des études du professeur Laborit et des analogies avec les comportements des souris de laboratoire pour former une reflexion scientifique et philosophique sur la vie;
Merveilleusement interprété par de grands acteurs sur un scénario très original;
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)