undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans la catégorie néo rock psychedelique, si les Lords of Altamont représentent la branche cocainée-caffeinée tendance Stooges, les Black Angels, qui nous occupent aujourd'hui, évolueraient plutôt dans la famille des Velvet Underground valiumisés-opiacés avec un chant, un mantra plutôt tant la voix désincarnée, exclusivement masculin.

2 guitares, une basse, une batterie et d'étranges drones machines soutiennent ce chant qui, même si on peut le considérer sans vie, n'en demeure pas moins extrémement envoutant et habité. L'ambiance est lourde sans être peusante (j'avoue que çà parait difficile à imaginer, mais c'est bien le cas ici, de lourds morceaux aériens s'échappent des enceintes au fur et à mesures des écoutes). Comme le disait fort justement un commentateur précédent, on peut se demander quelle est l'utilité d'avoir découpé l'album en 11 titres, tant ils forment un tout qui, à la première écoute, peutt paraitre un brin répétitif. Mais, et c'est là que tout le charme de l'album agit, on y revient malgrè cette première impression déroutante. Au fil des écoutes on commence à deviner les reliefs cachés derrière ce mur de guitare oppressant et, peu à peu, les nuances apparaissent, les couleurs se révélent et c'est plus d'homogeneité entre les titres que de redite dont on découvre qu'il est ici question.

Moins étouffant qu'un Black Mountain (avec qui on les compare souvent), les Black Angels réussissent l'exploit de rendre leur rock psychélique, assez rebutant de prime abord, hautement addictif... il ne faudrait cependant pas y voir une volonté affichée du groupe de pousser ses fans, à chaque album plus nombreux, dans les bras dangereux de l'addiction, celle ci restant purement musicale.
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2012
je ne me sens pas très bien en ce moment. Un peu de vague à l'âme.
Ce disque et les autres aussi des black angels me font du bien.
ça tisse des toiles dans mon cerveau fatigué.
J'avais lu sur une autre critique que leur musique était lourde et légère en même temps.
C'est assez aérien et puissant. Très linéaire aussi. Très facile de rentrer dans leur musique. Rien d'agressif. ça vous accompagne doucement.
Pas vraiment gai non plus, mais c'est tant mieux. ça berce.
Les compositions ne sont pas non plus exceptionelles. Ils jouent plus sur l'atmosphère, la transe et de point du vue, ils ont un certain génie.

excellent disque pour essayer de sortir d'une dépression ou pour accompagner votre tristesse de manière constructive.

Un grand merci à ces gentils texans.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2009
Au milieu des centaines de groupes à guitares ultra "référencés" (un mot à la mode qui signifie "pompé"), qui réduisent le Rock à un ensemble de clichés Pop-Punk, on en viendrait presque à oublier qu'il est toujours possible de faire un disque Rock original et moderne. C'est pourtant ce qu'ont réussi les Black Angels (malgré leur nom ridicule). Ici, les influences (le psychédélisme, les Doors, les Byrds, le Velvet Underground, mais aussi certaines tendances du Metal) sont digérées et détournées pour créer une musique moderne, un "drone-rock", pour reprendre la définition donnée par le groupe, très sombre, lourd, puissant et halluciné. Pour donner une idée, le son du groupe rappelle un peu le Black Rebel Motorcycle Club, mais en bien plus radical, inventif et intéressant.

Au premier abord, l'ensemble peut paraître plutôt monotone (les morceaux sont parfois difficiles à distinguer les uns des autres), mais très vite on distingue des variations, des trouvailles musicales permanentes cachées sous le son très compact et monolithique du disque. Séparer un morceau des autres n'aurait aucun sens, tant cet album est une œuvre en soi, animée de courants puissants qu'on ne pourra percevoir qu'en l'écoutant en entier.

On peut certes se demander comment le groupe, très axé sur une "formule" dans laquelle il pourrait bien s'enfermer, vieillira, mais "Direction to See a Ghost" restera pour moi comme l'un des meilleurs disques Rock de ces dernières années.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2011
Je suis d'accord sur toute la ligne avec le commentaire de Guill, qui a trouvé les mots qui m'échappaient pour qualifier cet album magistral. Cela fait 3 ans et je ne m'en suis toujours pas remis : le meilleur album rock de ces dernières années pour moi, sachant que son prédécesseur et son successeur sont de très haut niveau (quelle trilogie ! leur "17 seconds"-"faith"-pornography à eux , pas dans le même ordre :-).

J'envie tous ceux qui écouteront pour la 1ère fois cet album et ce groupe, qui est la collision improbable entre autres entre le psychélisme américain, les Doors (on y pense souvent, en plus sombre, vocalement compris) et Joy Division. Les concerts sont aussi du niveau des disques : juste impressionnants.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bon ! Je me suis un peu planté dans l'ordre d'apparition, car cet album ci est sorti en 2008, deux ans avant "Phosphène Dream", mais il existe une raison subliminale à cela, c'est que ce "Direction tio see a Ghost" réussit la prouesse de redécouvrir le secret de la machine à remonter le temps. Ainsi, pareil qu'avec l'autre, vous mettez le cd dans le bouzin et vous prenez la pochette pour la tourner violemment dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Vous ne tarderez pas à voir apparaitre des mammouths roses sur la tapisserie du salon et vous vous surprendrez bientôt à fumer le calumet de la paix avec Rahan, le fils des ages farouches !

Avec cet album, les Blacks Angels frappaient un grand coup. Leur alliance de musique psychédélique et de percussions tribales, de guitares roboratives et de chants incantatoires produit un effet hypnotique encore plus puissant que sur le suivant. Le seul problème c'est qu'il ne faut pas être tout à fait à jeun pour écouter ça jusqu'au bout et vu le renouveau du genre depuis quelques temps, avec les Black Mountain, les Blue Pills et bien d'autres, il y a de fortes raisons de craindre pour la santé publique. Et dire que certains veulent assouplir les articles de la loi Evin, les inconscients !

Tiens ! Un lapin blanc qui passe ! Ah nan, c'est juste le titre 6, "Deer-Ree-Shee", qui rappelle furieusement le Jefferson Airplane de la grande époque. Franchement, je commence à bien l'aimer celui là....

Allez hop ! 5 étoiles roses !
77 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2008
Lourd, lancinant, trippant, martial ce nouveau disque des Black Angels est dans la continuité de Passover.Moins évidents au premier abord, plus psychédéliques et plus sombres,les 11 morceaux sont également plus complexes et plus longs.Ils forment un bloc envoutant, dont il est difficile de sortir une fois rentré dedans.Directions to see a ghost est un mirroir du monde moderne : il fait mal, il fait peur (Science Killer).Mais il fait du bien également, il est donc salvateur et s'achève sur un Snake in the Grass totalement fascinant.Parfait.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,00 €
13,00 €
16,16 €
15,17 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)