Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 20 novembre 2002
J'ai beaucoup apprécié les documents supplémentaires, tel que le film sur le tournage, ce qui permet de comprendre le contexte historique de la réalisation et l'approche de Chaplin.
Enfin un DVD avec un réel choix de langues en sous-titrage, ce qui est, hélas, assez rare chez les DVD de fabrication française.
En résumé, un DVD complet pour apprécier ce chef-d'œuvre.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2016
Attention !
Ce boitier ne contient pas ce qui est indiqué sur la jaquette :
- 1 Blu Ray pour le film
- 1 DVD pour les bonus

Il contient en réalité :
- 1 Blu Ray pour le film
- 1 DVD pour le film (et pas de bonus !)

Il n'existe aucune autre édition en France...
Merci MK2 pour cette jaquette mensongère.
(Je tiens à préciser que ce n'est ni la faute d'Amazon ou du vendeur)
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2016
Le coffret contient bien deux disques, mais c'est deux fois le film (une fois en Blu-ray et l'autre en DVD), contrairement à ce qui est affiché sur la jacket. Article retourné, même s'il est difficile d'obtenir ce film en Blu-ray de nos jours...
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2013
Pas même un mini livret c'est bien dommage.
sinon
R A S c'est un dvd ni plus ni moins, c'est rond et ca rentre dans le lecteur.
tout le monde connait....
Mais Chaplin, ,j'adore
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2009
LE DICTATEUR est un chef d'oeuvre à plusieurs niveaux.

C'est d'abord une comédie burlesque d'une précision diabolique. Chaplin, comme tous les maîtres du genre (Keaton, Linder, Tati) met au point une série de gags non seulement hilarante, mais incroyablement exécutée. Toute la séquence pendant la guerre 14-18 est admirable, et on se souvient de CHARLOT SOLDAT, tourné vingt ans plus tôt. Admirez la séquence chorégraphiée du barbier et de son client, ou encore la distribution du gâteau entre les « résistants ». Ce film nous parle de combat, de résistance, d'engagement. C'est aussi une formidable description de la folie humaine, l'exploration d'un cerveau dérangé. Le personnage de Hynkel est un fou furieux, paranoïaque, capricieux, et encore une fois, Chaplin greffera sur ce personnage des gags sublimes : Hynkel épluchant et écrasant une banane de rage, Hynkel et Napaloni sur leur fauteuil de barbier, le bal avec Madame Napolini, et bien sûr les scènes de discours (improvisées en yaourt allemand). Chaplin adore ces gags qui flirtent avec le surréalisme, pour clouer ses personnages ridicules. Le délire de supériorité de Hynkel trouve sa parfaite illustration dans cette scène admirable, une des plus belles du cinéma : la danse de la mappemonde. Visuellement et dramatiquement sublime.

Mais LE DICTATEUR, parce qu'il parodie le Nazisme, n'est évidemment pas un film comme les autres. Il prend une toute autre dimension. Un autre film célèbre (et hilarant) tourné en 1942, s'en prenait à Hitler : TO BE OR NOT TO BE, de Ernst Lubitsch. Mais Chaplin se place sur un autre plan. Le gouvernement américain, apprenant les projets de Chaplin, fit pression pour que ce dernier abandonne son idée. Trop risqué, en 1938-39, alors qu'Adolf Hitler est encore un allié potentiel... Chaplin poursuivit la préparation de son film, qui sortit en 1940. L'Europe ne le découvrit qu'en 1945, en même temps que les chambres à gaz. Le réalisateur déclara alors, que s'il avait su, il n'aurait pas tourné LE DICTATEUR.

Ce film est un choc frontal entre les deux personnages les plus célèbres du moment : Charlie Chaplin, humaniste, l'homme le plus drôle de la planète, et Adolf Hitler, dictateur, l'homme le plus dangereux de la planète. Le rire contre la tyrannie. Ils sont nés presque le même jour (16 / 20 avril 1889), et chacun porte la même moustache... Coïncidence troublante qui inspirera à Chaplin cette histoire de sosie, permettant à l'acteur d'interpréter deux rôles, et donner pleine puissance à son génie de la pantomime. L'épuration juive est engagée quand commence le tournage (1939) et Chaplin nous parle sans détour de ghettos, de persécution, de vandalisme, et de camp de concentration. Chaplin parle d'espace vital, d'invasion, de déplacement de population.

Et puis arrive cette scène hallucinante. Le ministre Herring, qui présente à Hynkel des inventions foireuses pendant tout le film (l'homme parachute !) arrive avec cette idée génialissime : un nouveau gaz très puissant pour exterminer tout le monde... Là, les sourires se figent : nous sommes trois ans avant la Solution Finale...

Le DICTATEUR est le premier film parlant réalisé par Chaplin, et marque la disparition du personnage de Charlot. C'est une oeuvre colossale. Les films de Chaplin sont de plus en plus politisés. Jusque là, Chaplin s'en prenait aux riches, à l'Etat, aux policiers, aux patrons, à l'Eglise. Mais ici, il frappe un grand coup, fait oeuvre de visionnaire, en montrant au monde les dangers du totalitarisme, les dérives irréversibles du nationalisme, louant des valeurs humanistes (rappelons que Chaplin n'était pas plus Juif que communiste, mais qu'il a laissé courir ces rumeurs...). Il le fait par l'intermédiaire de la comédie, du burlesque, de la poésie, par l'intermédiaire de ce qu'il sait faire le mieux : le cinéma, le spectacle, le divertissement. L'art contre la guerre.

Le DICTATEUR est un film unique, visionnaire, d'une drôlerie et d'une efficacité redoutable, qui presque 70 ans plus tard, fait toujours aussi froid dans le dos.
66 commentaires| 35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2012
Je ne reviens pas sur ce petit chef d'oeuvre archi connu. Mon commentaire sera bref et consistera à dire qu'un vrai travail de restauration du son et surtout de l'image a été réalisé et si vous le comparez au DVD vous verrez tout de suite la différence. A voir et à revoir.
33 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2003
Un film indispensable! C'est une caricature cinglante et géniale des régimes totalitaires, mais dans une certaine mesure également du pouvoir et de ses dérives. La bêtise humaine prend une grosse baffe. C'est intéressant de se rappeler que Chaplin a fait ce film alors que les USA n'étaient pas encore décidés à intervenir dans la deuxième guerre mondiale et que les studios d'Hollywood considéraient même que ce film pouvait porter préjudice à leurs intérêts sur le marché allemand.
L'humour de Chaplin ne prend pas de rides!
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 12 octobre 2007
LE DICTATEUR est un chef d'oeuvre à plusieurs niveaux. C'est d'abord une comédie burlesque d'une précision diabolique. Chaplin, comme tous les maîtres du genre (Keaton, Linder, Tati) met au point une série de gags non seulement hilarante, mais incroyablement exécutée. Toute la séquence pendant la guerre 14-18 est admirable, et on se souvient de CHARLOT SOLDAT, tourné vingt ans plus tôt. Admirez la séquence chorégraphiée du barbier et de son client, ou encore la distribution du gâteau entre les « résistants ». Ce film nous parle de combat, de résistance, d'engagement. C'est aussi une formidable description de la folie humaine, l'exploration d'un cerveau dérangé. Le personnage de Hynkel est un fou furieux, paranoïaque, capricieux, et encore une fois, Chaplin greffera sur ce personnage des gags sublimes : Hynkel épluchant et écrasant une banane de rage, Hynkel et Napaloni sur leur fauteuil de barbier, la bataille de spaghettis, et bien sûr les scènes de discours (improvisées en yaourt allemand). Chaplin adore ces gags qui flirtent avec le surréalisme, pour clouer ses personnages ridicules. Le délire de supériorité de Hynkel trouve sa parfaite illustration dans cette scène admirable, une des plus belles du cinéma : la danse de la mappemonde. Visuellement et dramatiquement sublime.

Mais LE DICTATEUR, parce qu'il parodie le Nazisme, n'est évidemment pas un film comme les autres. Il prend une toute autre dimension. Ce film est un choc frontal entre les deux personnages les plus célèbres du moment : Charlie Chaplin, humaniste, l'homme le plus drôle de la planète, et Adolf Hitler, dictateur, l'homme le plus dangereux de la planète. Le rire contre la tyrannie. Ils sont nés presque le même jour, et chacun porte la même moustache... Coïncidence troublante qui inspirera à Chaplin cette histoire de double, de sosie, permettant à l'acteur d'interpréter deux rôles, et donner pleine puissance à son génie de la pantomime. L'épuration juive est engagée quand commence le tournage (1939) et Chaplin nous parle sans détour de ghettos, de persécution, vandalisme, de camp de concentration. Et puis arrive cette scène hallucinante. Le ministre Herring, qui présente à Hynkel des inventions foireuses pendant tout le film, arrive avec cette idée : un nouveau gaz très puissant pour exterminer tout le monde... Là, les sourires se figent : nous sommes trois ans avant la Solution Finale...

Le DICTATEUR est le premier film parlant réalisé par Chaplin, et qui marque la disparition du personnage de Charlot. C'est une oeuvre colossale. Les films de Chaplin sont de plus en plus politisés. Jusque là, Chaplin s'en prenait aux riches, à l'Etat, aux policiers, aux patrons, à l'Eglise. Mais ici, il frappe un grand coup, fait oeuvre de visionnaire, en montrant au monde les dangers du totalitarisme, les dérives irréversibles du patriotisme, louant des valeurs humanistes (rappelons que Chaplin n'était pas plus Juif que communiste, mais qu'il a laissé courir ces rumeurs...). Et il le fait par l'intermédiaire de la comédie, du burlesque, de la poésie, par l'intermédiaire de ce qu'il sait faire le mieux : le cinéma, le spectacle, le divertissement. L'art contre la guerre.

Le DICTATEUR est un film unique, visionnaire, d'une drôlerie et d'une efficacité redoutable, qui presque 70 ans plus tard, fait toujours aussi froid dans le dos.
22 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2013
J'ai adoré ce film, maintenant je sais ce que signifie le mot "chef d'oeuvre" car ce film en est indéniablement un. Chaplin est admirable dans ses deux rôles, surtout celui de Hynkel où il excelle dans ce rôle de psychopathe. Les scènes entre Napaloni et Hynkel sont à mourir de rire, et la scène la plus touchante est bien évidemment à la fin lorsque Chaplin fait son discours, un discours tout simplement sublime et malheureusement d'actualité, c'est à vous donner des frissons tant c'est émouvant et criant de vérité mais également à vous inquiéter car le fait qu'un tel discours soit toujours d’actualité plus de 70 ans plus tard il faut s'alarmer je pense. Bref un petit bijou à voir au moins une fois dans sa vie.
33 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2002
Un grand film humaniste qui dénonce la guerre la dictature et le pouvoir. Un film tragico-comique plus a jour que jamais même 60 ans plus tard. Chaplin le plus grand réalisateur humaniste a prouvé que ses films ne vieillissent pas. Que celui qui n'a jamais vu de long métrage de Chaplin ose regarder "Le Dictateur" afin qu'il découvre et s'ouvre sur le plus grand artiste de tout les temps. Un bijou qui ne veillira jamais je vous le promet.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)