undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
62
3,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:22,99 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Hormis la première partie du film volontairement crade, griffée et tachée dans l'esprit "Grindhouse" Ce Blu Ray décolle dés le second chapitre ou le traitement de l'image se fait plus lisse. Le bond en définition permet de s'émerveiller un peu plus sur la dernière poursuite du film où Zoé Bell, doublure d'Uma Thurman dans Kill Bill, jouant ici son propre rôle renvoie aux oubliettes les cascades numériques en vogue aujourd'hui. Une scène d'anthologie déposé comme un baiser au terme d'un film amoureux de ses actrices où une fois de plus le talent de dialoguiste de Tarantino fait merveille. Dés que le rythme s'accélère, La route gronde comme un ogre, les moteurs font rugir de plaisir vos caissons de basse. La matière filmique palpite et le coeur des cinéphiles amoureux de séries Z s'emballe comme au bon vieux temps. Celui de ces films d'action ou les acteurs mouillaient la chemise au lieu de cavaler devant des fonds verts.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2012
J'ai adoré ce film très Tarantino, parfois très violent, souvent très bavard... mais pour notre plus grand plaisir ! Les dialogues de filles sont délicieusement sexy, provoquants, certes il faut rentrer dedans, mais ça vaut le coup car là où certains n'en verraient pas l'intérêt, je les trouve drôlement savoureux, ces dialogues, dans les 2 grandes parties du film... Un mélange détonnant avec la scène centrale du film d'une grande violence attendue... La scène de lapdance excellente aussi (toujours une très bonne bande-originale)... les scènes de poursuites vers la fin sont également vraiment réussies, et la fin est tout simplement génialement drôle...
Un film plutôt sous-estimé, un petit chef d'oeuvre pour moi !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Boulevard de la mort » (« Death Proof ») est un film typique du génie de Tarentino à rendre hommage, de manière originale et décapante, au cinéma de genre, ici les séries B pour drive-in des années 1970, à base de bandes de filles et de poursuites en voitures.

Tarentino, directeur de la photographie du film qu'il réalise, pousse d'un côté la recherche d'authenticité dans les moindres détails en truquant les images pour leur restituer la mauvaise qualité technique des « Grindhouse » dont il s'inspire : rayures, sautes de pellicule et même la couleur qui disparait même brièvement. Il glisse à l'inverse de manière très visible des accessoires témoins de son époque, qui n'est plus celle des années 1970 : téléphones portables (sms envoyés par « Jungle Julia » dans la première partie) ou iPod (chanson interprétée par Mary Elizabeth Winstead dans la seconde partie).

Dialogues ciselés et vrombissement de grosses voitures ponctuent un film aux scènes devenues cultes, de la lap-dance de Vanessa Ferlito à la poursuite de la Dodge Challenger avec Zoé Bell sur le capot. Kurt Russell tient merveilleusement son rôle de méchant, alors que le casting des filles est de son côté particulièrement réussi. Il s'agit d'un Tarentino comme on les aime, à l'esthétique soignée et où le second degré prend le pas sur tout autre considération, ou la forme et le style sont particulièrement aboutis.

Le Blu-ray contient des bonus intéressants, notamment celui consacré à la genèse du casting.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2010
Tarantino se fait plaisir, aujourd'hui il est bien difficile pour un réalisateur d'accoucher d'un tel projet. On peut lui reprocher de piller à droite et à gauche mais c'est un touche à tout de génie. J'en garde un très bon souvenir et je pense que ce film vieillira comme du bon vin, prendra le statut de film culte tandis que Pulp Fiction celui de classique. Dommage que pour une édition DVD, le projet Grindhouse n'ait pas eu lieu. On peut toujours rêver à une édition "Les Introuvables" de chez Wild Side !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2009
... Comment en quelques films, ce réalisateur cinéphage à su concrétiser un monde fantasmatique ou tout son univers passionnel autour du cinéma et de la B.O de film pourrait s'articuler dans un ordre bien défini et recréant d'autres films devenant aussi culte que les originaux que Tarantino à singer ?
Son univers même référentiel, roublard, poseur, bavard reste tout de même incroyablement bien foutu, efficace et très souvent touchant.
la direction des acteurs est irréprochable, la photographie, les cadres, tout semble parfait.

Boulevard de la mort ne déroge pas à la règle.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans le dyptique "Grindhouse" de Tarantino et Rodriguez, j'ai trouvé ce "Boulevard de la Mort" nettement plus intéressant que "Planète terreur" (qui ne m'a pas spécialement enthousiasmé).
"Planète Terreur" était un hommage aux films d'horreur des années 70, celui-ci est plutôt un hommage aux road-movies [1] et aux slashers

Si vous n'êtes pas réfractaires aux longues scènes de dialogues (comme l'ouverture de Inglourious Basterds), alors vous pouvez apprécier un vrai bijou d'écriture et de mise en scène.
Certes cela parle souvent pour rien dire, mais c'est aussi ce qui fait tout le charme du film : ce côté franchement décalé et totalement désintellectualisé.

En outre, Tarantino nous propose :
- pas mal de répliques cultes,
- quelques scènes d'anthologie,
- un Kurt Russell au top.
- des cascades qui décoiffent (avec Zoé Bell sur le capot),
- une B.O. exceptionnelle.

Bref. S'il n'est pas forcément le film le plus populaire de Tarantino, "Boulevard de la Mort" reste tout de même un bon divertissement cinématographique parfaitement maitrisé.

_________________
[1] Exemple : Point limite zéro. Référence clairement assumée puisqu'on retrouve une Dodge Challenger R/T blanche, véritable objet de fantasme pour l'une des cascadeuses.
88 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2007
Ce film est un peu trop long car il met en scène des moments que l'on trouvaient cool dans les tarantino d'avant, comme des dialogues qui forment des conversations qui en somme parraissent banales, et autres effets de style.
Mais il faut rappeller le contexte de la sortie de ce film: il ne devait ne faire qu'un avec Planet Terror de Robert Rodriguez.
Ce type de montage devait réunir les 2 films en un seul film (ce qui aurait fait durer les 2 films environ une heure chacun) avec entre les 2 films une fausse bande annonce d'un autre slasher movie appellé Machete (prononcez à l'espagnole).
Seulement voilà cette version n'a pas si bien marché que ça aux USA alors Monsieur décide de sortir en Europe une version plus longue de chaque épisode qui sortira en 2 films différents.
Mais quel est le problème me direz vous?
C'est simple: Tarantino et Rodriguez voulaient sortir un film qui rappelle les ambiances d'avant (on allait souvent voir 2 films qui se suivaient dans la soirée au ciné) tout en en gardant le genre (slasher movie). Le problème c'est qu'ici moi je m'ennuie au bout d'un temps car les conversations que les filles ont entre elles me lassent au bout de 5 minutes et le scénario est un peu trop léger pour un film d'1H50 (temps gaché par les dialogues).
A mon avis la version américaine raccourcie qui compacte les deux films en un aurait du être conservée selon moi, je dis pas que ce film n'est pas intéressant mais presque (il y a quand même des choses positives .... mais pas assez)et pourtant je suis un grand admirateur du TARANTINO, de Reservoir Dogs au 2ème épisode de Kill Bill en passant par Pulp Fiction que je place comme un des meilleurs films de tous les temps mais là je suis un peu déçu.
J'espère que le prochain Tarantino aura plus d'ambition, ou que tout simplement il sera fait de la même manière que les 5 bombes qu'ils nous a lâché entre 92 et 2004.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2013
Si "Boulevard de la Mort" ne commençait pas par une bonne demi-heure saoûlante d'ennui - durant laquelle on s'interroge sur ce qui a bien pu arriver à Tarentino pour qu'il perde ainsi toute sensibilité cinématographique (s'agit-il de la demi-heure rajoutée en catastrophe pour cette version "longue" de "Grindhouse" ?) -, on serait plus enclins à célébrer l'objet aberrant qu'est ce film hors normes, inclassable, aussi jouissif que régulièrement révoltant. Jouissif, parce que Kurt Russell y livre l'une de ses meilleures prestations dans la première partie (avant que Tarentino ne le ridiculise curieusement ensuite, détruisant ainsi la force de sa "démonstration féministe"). Jouissif parce que personne n'a jamais filmé un accident de voiture comme lui (... mais on peut aussi trouver cela révoltant !). Révoltant parce qu'il y a de tels flashs d'intelligence dans ce film très conceptuel, qu'on ne peut que se lamenter devant la facilité grotesque que constituent les références rigolardes à un cinéma Z, qui ne fait ici que limiter la puissance du film.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2013
En effet c'est peut-être le moins bon Tarentino. D'abord à mon avis parce qu'il s'y caricature en poussant à l'extrême ses dialogues futiles qui font sa marque. Ils sont interminables et pourtant les actrices sont excellentes dans cet exercice. Ensuite parce qu'il n'y a pas de scénario : je me demande pourquoi le personnage de Kurt Russel agit de la sorte. Aucune explication. Et le tic des références cinématographiques est un peu lourd. Mais ça reste un film de Tarentino et ça sort tellement de l'ordinaire. Il mérite d'être vu pour ses incroyables cascades, filmées à l'ancienne, sans trucage numérique visiblement et d'après les bonus. Et avec assez de secondes par plan pour être décortiquées (pour ceux qui auront eu la nausée devant le découpage hystérique des cascades d'ouverture de Quantum of Solace par exemple). Comment est -il possible que la cascadeuse tienne sur la capot de la voiture lancée à cette vitesse, subir des chocs et fasse un tour complet sans attaches??? je cherche encore le truc et c'est délirant!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2011
Tarantino est ici en roue libre (c'est le cas de le dire) : quand ça cause, ça cause looongtemps, et quand ça déglingue, en s'en prend plein les mirettes.
Certains n'aiment pas, j'adore. QT retrouve ici le juste équilibre entre dialogues et violence qui a fait sa gloire avec Reservoir Dogs et Pulp Fiction. Et surtout, il applique à la lettre sa règle fétiche : seuls les morts se taisent.
Et puis il y a le retour de Kurt Russell. Il est excellent dans le rôle de Stuntman Mike, à la fois inquiétant et pathétique, évoquant le souvenir de sa grande époque avec Carpenter. Et face à lui, 8 filles sexy (et talentueuses) : que demande le peuple ?
Les répliques fusent, le sang gicle, la BO est un régal. Et la course poursuite finale est une perle de scène d'action.
A mon sens, ce Tarantino outrancier est le plus jouissif de tous ses films.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)