undrgrnd RentreeLitteraire Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
61
4,3 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:12,79 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 février 2004
Voilà un film grand spectacle comme on l'aime! Ce film est une très bonne reconstitution des batailles navales à l'ancienne, ici à l'époque des guerres napoléoniennes. Et pourtant n'allez pas croire que ce film suit un rythme effréné. C'est aussi ça l'intérêt : ça n'allait pas aussi vite à l'époque des frégates... Les poursuites maritimes prenaient parfois des jours et des jours. D'où le réalisme très intéressant recherché par Peter Weir, et cette tension palpable. Autre chose qu'il ne faut pas oublier, et qui m'a surpris en voyant ce film, c'est la présence d'enfants, les jeunes moussaillons, à bord de ces navires de guerre, comme dans toutes les écoles de navigation. Des enfants souvent victimes...
Donc, ce film mélange scènes de bataille, de poursuite, de tempêtes, dans un enchaînement bien maîtrisé. Et c'est pourtant dans les scènes les plus calmes que le spectateur devra le plus serrer les dents.
Et Russell Crowe excelle dans son rôle de capitaine charismatique, un capitaine par moments forcés à faire des choix terribles. Ma seule déception : la fin m'a un peu laissé sur ma faim. A vous de juger!
A voir donc sur grand écran, et en VO, de préférence!
11 commentaire| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une lecture récente m'a donné envie de revoir ce film, que j'avais vu voici quelques années au moment de sa sortie en vidéo.
Il m'en était resté le souvenir d'un captivant film d'aventures, des scènes de mer et de combats navals d'une force et d'un réalisme à couper le souffle, presque documentaire, et d'une histoire d'amitié entre deux hommes aux parcours différents, l'un militaire et capitaine du navire, l'autre médecin, mais tous deux représentatifs de ce siècle des Lumières, amoureux des sciences et des arts, de la musique en particulier.

L'action en effet n'est (presque) qu'un prétexte: deux vaisseaux se poursuivent, l'un anglais, l'autre français, en temps de guerres napoléoniennes. Les deux navires finissent par se rejoindre, à l'issue d' un long et passionnant jeu de cache-cache et de stratégie.

Mais auparavant, nous aurons partagé la dure existence des marins, hommes d'équipage et officiers, à bord d'un vaisseau de la Marine Royale anglaise au début du XIX e siècle, traversé avec eux tempêtes ou moments de calme plat pendant lesquels l' inaction s'avère encore plus éprouvante, partagé leurs croyances, leurs superstitions, leurs épreuves au milieu d'une mer déchainée ou pendant les batailles.

Nous aurons également parcouru les Galapagos, carnet de dessin et crayon à la main avec Stephen Maturin (Paul Bettany), le médecin naturaliste épris de sciences et de découvertes, partagé ces moments de musique entre lui et le capitaine (Russell Crowe), pendant lesquels toutes les contingences s'effacent et où l'humain reprend toute sa place, et qui scellent progressivement leur amitié, source d'une bénéfique influence de l'un sur l'autre.
Très justement le film montre à quel point ces deux hommes, aux personnalités et aux motivations bien différentes, mais compétents, ouverts et justes, appréciés de tous, font preuve des qualités humaines indispensables dans cet univers où le respect de la hiérarchie et de la discipline est une question de survie.

Passionnante reconstitution historique, documentaire, leçon de choses, de stratégie militaire, récit d'aventures, film contemplatif et d'action, Master and Commander est tout cela à la fois, grâce au talent du metteur en scène australien Peter Weir et de ses acteurs charismatiques, Russell Crowe en tête.
Un film très inattendu, qui cache bien des facettes sous une apparence de film d'aventure à grand spectacle, injustement boudé lors de sa sortie en salles (absence de tout élément féminin, vedette, ou même second rôle?), malgré son succès critique.

Une remarque: plusieurs commentateurs reprochent au film de donner une image négative des Français. Personnellement je trouve que les Français sont simplement montrés comme les adversaires des Anglais, or l'histoire est vue du côté de ces derniers.
Par rapport au roman dont le film s'inspire (et qui situe l'action pendant la guerre anglo-américaine de 1812, les navires étant américain et britannique), le changement à la fois de protagonistes et de période s'explique par le fait qu'il fallait ménager... les susceptibilités, car, bien que le metteur en scène soit Australien, il s'agit néanmoins d'une production américaine!
On voit tout au long du film que le capitaine français fait preuve de la même compétence, de la même habileté, de la même ténacité que son homologue anglais. Plus encore, la fin du film montre qu'ils ont tous deux un équipage totalement dévoué, sans doute pour les mêmes raisons, et que leur degré de culture et d'humanisme est identique (on comprend que le capitaine français est également musicien).
Adversaires, en raison des circonstances, mais alter ego plus encore, tels apparaissent les deux hommes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2009
Oubliez les récriminations des acheteurs qui n'ont pas mis à jour leur lecteur Blu Ray (mon exemplaire du disque contenait un avertissement de l'éditeur fort clair à ce sujet) et précipitez-vous sur ce chef-d'oeuvre, l'un des rares qu'offre pour l'instant un catalogue trop peu diversifié. Sujet sans guère de précédent (guerre navale au temps de Napoléon), reconstitution historique extrêmement soignée, interprétation sans faiblesses (tout le monde est parfait dans son rôle, y compris les enfants), scénario crédible et prenant, réalisation nerveuse et sans temps morts, cadrages, lumière et effets spéciaux très soignés, belles musiques placées à bon escient, plans souvent de toute beauté... Qu'ajouter ? Ce film n'a eu aucun succès en France lors de sa sortie ' - en dehors du gore, du thriller et du fantastique, les gens sont apparemment perdus, pardon, j'oubliais le ch'ti - et c'est bien dommage.

Je n'ai pas la compétence pour juger techniquement ce Blu Ray. En tout cas, sur mon lecteur et mon écran, c'est un festin pour les yeux. Brume, reflets sur l'eau, dégradés de gris, son très présent et subtil, c'est l'exemple même qu'on peut recommander pour découvrir la haute définition. Sinon, à acheter en DVD ! Malgré son mauvais titre, Master and commander est un des vrais grands films de ces dernières années.
22 commentaires| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2004
Le réalisateur Peter WEIR, qui nous avait habitué par le passé à nous délivrer des perles de films ("le cercle des poetes disparus", "Mosquito coast"), vient à nouveau d'enfiler une nouvelle perle cinématographique à son fil. En effet, "MASTER AND COMMANDER" est sans nul doute, l'une des plus belles oeuvres du 7ème art consacré aux batailles navales. Dès les premers instants, WEIR parvient à nous faire plonger (...!)dans son histoire en instaurant le climat si particulier que l'on peut retrouver sur les mers, loins des siens, loins des rivages. Mais ce film n'est pas qu'un simple blockbluster US de fin d'année régulièrement délivré par les majors américaines. Si les scènes d'actions et d'abordages sont bien présentes (et remarquablement bien filmées), WEIR a également installé une dimension humaine et psychologique à plusieurs niveaux de lecture, ou chacun pourra trouver son compte. La musique, la lumière si particulière, les acteurs (au premier rang duquel figure le charismatique RUSSEL CROWE, qui fait ici une remarquable composition)complètent ce tableau naval du plus bel effet. Un grand et beau film, à voir et à revoir.
0Commentaire| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2015
Ce Blu-Ray étant une référence du magazine les Années Laser pour tester certains nouveaux amplis, j'ai pu apprendre qu'il s'agissait d'une référence en matière de son.

Et je n'ai pas été déçu : craquements des coques de bois, bruits sourds des pas des marins, explosions tonitruantes des canons avec une dynamique à faire sortir de ses gonds toute ménagère de moins de 50 ans (au-delà elles deviennent sourdes semble t-il).

Par contre, en matière d'image, ce film se déroulant occasionnellement dans des ambiances sombres, agitées et brumeuses, on reste sur sa faim : ça granule de modérément à énergiquement et cela ne ressemble pas trop à du grain de pellicule mais plutôt à du grain numérique. La douceur des détails ne permettraient pas d'ailleurs de reproduire la cohue des sels d'argent de la pellicule.

Confirmation grâce au bitrate qui oscille invariablement de 19 à 36 Mbts/sec, mais stagne trop souvent largement en dessous des 26 MBts/sec, notamment sur les scènes de bataille en ouverture qui se révèlent par contre très admirables sur la justesse et l'étendue des tonalités et de la spatialisation (on jurerait du Dolby Atmos par moments).

Côté image, à 14 mn 30 on touche le fond en profitant en plus du brouillard maritime, d'une purée de pois numérique très colorée et agitée.

Donc un fabuleux Blu-Ray pour les oreilles expertes de Gilbert Montagné mais qui pourrait laisser chagrin les rétines affutées, même si à 97% du temps on est bien au-delà de ce qu'un DVD peut permettre.
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film en pleine mer sur un trois mats, cela faisait longtemps que je n'en avais plus vu....
Depuis la grande période des films Hollywoodien concernant les pirates ceux ci se sont fait rares.....
Il y a bien sur eu Pirates des Caraïbes mais ce n'est pas le même style..

En 1805 Jack Aubrey (Russell Crowe), capitaine du HMS Surprise a pour mission de retrouver et détruire le vaisseau Français Acheron.
Cela oblige le HMS Surprise et son équipage à affronter l'atlantique, le cap Horn. puis l'océan pacifique,
En croisant au large des îles Galápagos, le docteur du navire Stephen Maturin, naturaliste passionné obtient la permission d'aller à terre pour faire des recherches pendant lesquelles il va découvrir la cachette de l'Acheron.
S'en suivra une poursuite, une traque..........

Les scènes de combats sont tout simplement époustouflantes, d'un réalisme à couper le souffle......

Réalisé par Peter Weir ce film nous permet de "deviner" la vie à bord de ces navires à missions "multiples", protéger les intérêts de leur pays sur les routes maritimes, les découvertes et la conquête et cela à n'importe quel prix car à bord la vie de l'équipage passe bien après la mission

La qualité vidéo est idéale, le son en Français DTS-HD 5.1 fera vibrer de plaisir votre Home Cinéma
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Master and Commander » est sans hésitation le meilleur film d'aventures historiques de ces vingt-cinq dernières années.

La réalisation est fabuleuse et le film parvient à saisir et à restituer magnifiquement les véritables codes d'une époque révolue. La reconstitution de la vie à bord d'un navire de guerre de l'âge de la marine à voile est excellente. Le récit montre aussi la réalité de la guerre, l'utilisation de stratagèmes, mais aussi le profond respect de chacun pour son adversaire.

Le scénario est lui aussi abouti et s'appuie sur un parfait traitement de tous les personnages. Le capitaine Jack Aubrey (Russell Crowe) est au sommet de son art, dans cette histoire qui est avant tout une leçon de fraternité et d'honneur. Ses rapports tendus mais complices avec Stephen Maturin (Paul Bettany), le médecin de l'équipage, sont au cœur d'un film interprété avec rigueur et authenticité par tous ses acteurs. Quelques scènes, notamment celles pendant lesquelles les deux héros s'adonnent à la musique, sont faussement anodines et donnent tout sa saveur au film. Le film commence et s'achève par deux scènes qui frisent le sublime, tant par leur message que par leur réalisation.

In fine, le film de Peter Weir est une œuvre qui se distingue des habituelles sagas historiques grâce à son intelligence et sa crédibilité, loin de toute caricature ou de toute interprétation anachronique des réalités historiques.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2004
Ce film, s'il peut en effrayer d'aucuns par certaines scenes crues, captivera les amateurs d'aventure et de navigation a voile du 19eme siecle par son realisme a couper le souffle. Costumes, navires, decors, actions... sont superbes. L'emotion, sous toutes ses formes, est au rendez-vous! Un film impressionnant, marquant; en un mot: innoubliable!
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Non Masters and Commanders n'est pas un film de bataille navale!
Non, ce n'est pas un grand classique hollywoodien pour lequel le budget effets spéciaux à encore explosé!
Non, ce n'est pas un film contre les français!
C'est avant tout un film sur des hommes, des marins, des instants de vie sur un bateau. Bien sûr les scènes de bataille sont incroyables et la reconstitution est splendide, mais ce film est avant tout une aventure humaine qui marque l'esprit et a été injustement passé à la trappe lors de sa sortie. Ce DVD est donc l'occasion de vous rattraper, donc n'hésitez pas...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2008
Le réalisateur Peter WEIR, qui nous avait habitué par le passé à nous délivrer des perles de films ("le cercle des poetes disparus", "Mosquito coast"), vient à nouveau d'enfiler une nouvelle perle cinématographique à son fil. En effet, "MASTER AND COMMANDER" est sans nul doute, l'une des plus belles oeuvres du 7ème art consacré aux batailles navales. Dès les premers instants, WEIR parvient à nous faire plonger (...!)dans son histoire en instaurant le climat si particulier que l'on peut retrouver sur les mers, loins des siens, loins des rivages. Mais ce film n'est pas qu'un simple blockbluster US de fin d'année régulièrement délivré par les majors américaines. Si les scènes d'actions et d'abordages sont bien présentes (et remarquablement bien filmées), WEIR a également installé une dimension humaine et psychologique à plusieurs niveaux de lecture, ou chacun pourra trouver son compte. La musique, la lumière si particulière, les acteurs (au premier rang duquel figure le charismatique RUSSEL CROWE, qui fait ici une remarquable composition)complètent ce tableau naval du plus bel effet. Un grand et beau film, à voir et à revoir.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus