undrgrnd Cliquez ici Pour se divertir November Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_Surface Cliquez ici Acheter Fire En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
49
4,1 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:10,16 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mai 2011
Un petit mot technique sur la qualité du Blu-Ray...
L'image est excellente et conforme à ce que l'on peut attendre d'un film récent sur support HD. Le son est en Master HD et est fantastique si on possède une installation digne de le mettre en valeur (une bonne stéréo fait parfaitement l'affaire)
A noter que ce Blu-Ray propose une version longue en anglais uniquement et une version cinéma avec version française. Mes commentaires s'appliquent exclusivement à cette seconde version.

Partant d'un scénario simple, le réalisateur Ridley Scott commence par un parallèle entre la vie du flic interprété par Russel Crowe, son acteur fétiche, et un baron de la drogue interprété par Denzel Washington. Ensuite, le destin de ces deux hommes vont se rejoindre...
Les deux acteurs précités jouent très bien leur rôle. Le film montre un réseau de la drogue de manière différente que la grande majorité des autres films, le recul historique autorisant plus de réalisme sur les à-côtés du conflit vietnamien.
Les scènes de violence gratuite et le sexe racoleur nous sont épargnés.
Le scénario est simple et efficace, logique puisqu'inspiré d'une histoire vraie. La chute n'est pas forcément celle que l'on attend...

Bref, un film que je recommande vivement et qui est plus qu'un simple opus de plus sur le sujet de la drogue et des mafias, bien plus même.
22 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2008
Inspiré de la vie de Franck LUCAS, ce film est pour une bonne part une bio du baron de la drogue (conseiller technique du réalisateur). On retrouve les ficelles du grand film hollywoodien de mafia : un "moins que rien" (ici venant du Sud américain, comme d'autres de Sicile) gravit les échelons et devient son propre patron avant de rencontrer un flic tombeur de voyoux. C'est dans l'interprétation, le ton du film et le rythme que R. SCOTT se différencie des autres. Un film lent et récitatif, presque contemplatif nous est proposé, avec un D WASHINGTON inspiré (comme souvent) et habitant le rôle avec plénitude. R. CROWE est plus que crédible en flic new yorkais (il en a même la bedaine)incorruptible. le face à face des deux nous épargne les scènes bourrées de testostérone habituelles, et la finesse remplace les grosses ficelles habituelles. Curieusement pour un film de ce type, American Gangster est peu violent sur la forme, et on nous épargne les litre d'hémoglobine. New York des années 70 est filmée avec réalisme, et les incursion dans les quartiers pauvres (noirs, forcément) sont proches du docu. C'est un film absolument remarquable de par sa facture, la qualité de ses acteurs, le scénario qui déroule sur un rythme lent, mais jamais ennuyeux. On voit passer les 2h15 sans s'en rendre compte. A recommander.
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pendant longtemps, le fiolm noir américain fut dominé par le violent et urgent, Menace 2 society. Cri d'alarme de la discrimination raciale dans le contexte d'OJ Simpson et soulèvement des années 80, il dépeignait une jeunesse noire américaine livrée à elle même.

American Gangster en vient à la genèse d'une des premières pègres noire américaine et se place 10-15 ans auparavant; en plein conflit du vietnam, en plein guerre froide et raconte l'ascension fulgurante du simple chauffeur d'un caïd aux valeurs d'une autre époque.

Avec tout le glamour qui sied à la classe de ces personnages d'envergure, Denzel Washington enfile le rôle à merveille tenant d'avantage du business man pétri de principes que de la crapule des bas quartiers.

Ridley Scott livre une oeuvre tragique dans la lignée du genre: efficace, épique et biographique.

Un film de gangster comme il se doit.
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Très bon film avec des acteurs convaincants. Le bluray tient la route. Pas un top démo mais fidèle à l'ambiance seventies et ce n'est pas plus mal.
La bande son est réussie, une VO en DTS HDMA et une VF en DTS qui est naturellement un ton au dessous mais tout à fait acceptable.

Un très bon film sur un bluray réussi contenant une version cinéma et une version longue ( VOSTF )

A voir absolument pour les amateurs de films policiers !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2011
Encore un excellent film de Ridley Scott qui fait entré en scène Denzel Washington dans un rôle méconnu pour lui : parrain et gangster de premier plan !

Russell Crowe est fidèle à lui-même : extraordinaire et impliqué ! Je ne vous raconte pas le scénario pour vous laissez le temps de bien regardé ce très bon film. Mais si vous aimé Donnie Brasco ou encore Les infiltrés, ce film est pour vous.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2008
Magnifiquement interprété, l'histoire croisé de ce policier de brigade spécial des stups (Russel Crowe) et de ce dealer (Denzel Washington) qui chacun dans leur domaine sont devenus des pointures et qui s'affrontent, nous rappelle fortement le fameux french Connexion (avec notamment Gene Hackman). Ce film fil est tout naturellement le digne successeur de French Connexion.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le gangster Frank Lucas avait tout compris dès le début du film, à la mort de son mentor : pour garder le contrôle du marché, il faut raccourcir les circuits de distribution. La dope, c'est du business avant tout alors pour écraser les concurrents, il faut un bon produit à des tarifs compétitifs. C'est pas personnel, c'est le business ! et quand les concurrents râlent, les flingues sortent mais il y en a assez peu dans ce film qui se concentre sur une enquête polici!re minutieuse pour remonter la filière et parvenir jusqu'à Lucas qui se cache derrière l'honorabilité de sa famille. Car le gangster a aussi pris les méthodes des grandes familles mafieuses italiennes. Le business, c'est une affaire de famille, de famille honorablement connue, pas tape-à-l'oeil et discrète.
Le film est efficace, sans fioritures et l'oeil de Ridley Scott est inspiré. L'ambiance des 70's est parfaitement rendue, ainsi que la connivence que pouvaient avoir des militaires ou la police avec les réseaux de la drogue. Toute une partie du film tourne autour de ces relations mortifères. Au final, un bon film, efficace.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2015
Le Blu-ray de American Gangster tient bien la route, même s'il peut s'avérer par moment perfectible, dans le sens où certain films se trouvent à un niveau de finesse et de détails plus élevé. On profite agréablement du spectacle.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2008
RIDLEY SCOTT, DENZEL WASHINGTON, RUSSEL CROWE ; rien qu'à l'évocation de ces trois stars, on se dit qu'un film dirigé et joué par eux vaut le détour et c'est bien le cas. Tiré de l'histoire vrai du premier caïd noir dans les années 1970, SCOTT nous livre une oeuvre magistrale. Le réalisme des scènes, la direction et le jeu des acteurs, littéralement pénétrés par leurs rôles, nous prennent aux tripes et ne nous lâche plus jusqu'au générique de fin. 2 heures 15 haletantes, oppressantes qui nous plonge dans le new-york des seventies (remarquablement reconstitué) et dans cet ascension inexorable et la chute ineluctable du premier baron black de la blanche...
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2009
Regarder American Gangster, c'est comme lire Victor Hugo sur du papier recyclé. Quelque part, c'est un peu décevant, mais en même temps, quelle immense bien pour la planète. Oh, on préfèrerait que ce soit Beigbedder sur du papier recyclé, et en rouleau rose double épaisseur de préférence, mais on ne peut pas tout avoir.

Tout est bien dans ce film. Acteurs solides, B.O. très bonne, reconstitution d'époque pertinente, réalisation dans le haut du panier. Sans cette texture grossière de papier recyclé, cette couleur un peu terne, ce toucher décevant, cette odeur sans parfum, ça pourrait même être un grand film.

La force d'American Gangster est dans son virtuose copier/coller. Il ressemble à la fois à tous les films de gangsters, et en même temps il est difficile voire impossible de pointer du doigt une référence directe (si ce n'est la musique de Jackie Brown, mais peut-on pointer du doigt une musique ? Vaste question scientifique que nous ne traiterons malheureusement pas ici).

Ridley Scott n'est pas le premier à avoir fait dans l'écologie cinématographique. Il y avait eu Taxi, qui reprenait sans honte aucune la musique la plus marquante de Pulp Fiction. Plus classe, L'Anglais de Soderbergh qui avait piqué des rushs à Ken Loach (je crois). Scorsese également, qui utilisa deux fois la même chanson des Stones dans Casino et dans J'ai Oublié Quel Film.
Mais le génie de Ridley Scott, c'est d'avoir systématisé cette technique (comme Orson Welles en son temps avait systématisé toutes sortes de nouvelles techniques cinématographiques, ... y'aurait-il aussi recyclage de la systématisation ?).

Autre point fort du film. Alors qu'on le regarde, on a l'impression de l'avoir déjà vu cent fois, donc on se trouve en terrain familier, pourtant on l'oublie aussitôt après le générique de fin. Si on en croit la science, la mémoire est dépendante de nos émotions. American Gangster n'en procurant aucune d'originale, chaque revisionnage est en même temps une première fois et une millième fois. Curieux, mais c'est donc un film qu'on peut regarder régulièrement.

- Ah tiens, ça me dit quelque chose. C'est Serpico ?
- Non, les Affranchis, je crois.
- T'es sûr ? Mais non, c'est le Parrain !
- N'importe quoi ! On dirait plutôt l'Impasse, d'ailleurs. Ou Scarface.
- Scarface c'est en Noir et Blanc, débile !
- Fais pas ton cinéphile, tu sais bien que je fais référence à De Palma. D'ailleurs, en passant, un peu naze, le cinéphile. Tu sais même pas ce qu'on regarde.
- Mais si, je sais. C'est le dernier Tarantino.
- Ah... peut-être... Au fait, il est où De Niro ?
- Je sais pas. On le voit peut-être après... Ah ben, le voilà. Il joue une sorte de Lord italien. Bizarre comme mélange...
- C'est pas De Niro... C'est... Ben merde, c'est qui ce type ? On dirait un croisement entre Stallone et De Niro... C'est écologique, deux acteurs en un, et pour moins cher.
- Finalement c'était bien comme film, mais c'est quoi ?

5 étoiles donc pour ce film sponsorisé par Nicolas Hulot.
Afin d'ailleurs d'honorer ce film, j'ai moi-même fait un commentaire recyclé, volant le goût du dialogue à l'Amazonien Ouhman, et les blagues à Crew.koos et Rockin-jl.
88 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,79 €
7,25 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici