Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. TopNYP Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après l'atmosphérique et très progressif From Sirius to Mars, Gojira passe par le feu sur les scènes américaines, et revient fin 2008 avec un quatrième album The Way of All Flesh. Est-ce cette influence du metal américain à l'oeuvre sur cet album ? Le fait est que Gojira sort les muscles et produit là son album le plus brutal de sa discographie. The Way of All Flesh est musicalement tout en puissance, en violence. L'approche est plus directe, plus rentre dedans. certaines lignes rythmiques vont chercher dans le djent, lorsque d'autres, lentes et lourdes vont dans le doom. Cette dureté sombre se retrouve dans la thématique même des paroles. Exit le vol des baleines haut dans le ciel, là on parle de mort, ou plutôt de l'humain face à la mort (Yama's Messenger, All the Tears,The Art of Dying, The Way of All Flesh), à la destruction du monde (A Sight to Behold, Vacuity), avec toujours ce fond de spiritualisme bouddhique (Adoration for none, Esoteric Surgery).

Il n'y a pas deux albums qui se ressemblent dans la discographie de Gojira. La parcourir est donc un voyage dans le metal extrême et au-delà car les singularités sont fortes chez Gojira. Et comme toutes singularités, elles déclenchent des forces d'attraction puissantes. Gojira c'est énorme et massif. J'ai vu qu'Amazon pendant un temps (cela a maintenant disparu) avait accolé la mention "Réservé à un public averti". Oui, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce n'est pas la K-pop qui vous amène à Gojira. Il vaut mieux avoir une discographie metal conséquente et digérée avant d'aller naviguer sous les quarantièmes rugissants. Ou alors, si vous commencez par là, le reste de ce qu'on range habituellement sous le terme "musique" vous semblera très fade. Et The Way of All flesh est ce que Gojira a fait de plus lourd et brutal à ce jour. Sans compromission. A mon avis le meilleur album de Gojira à ce jour.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2009
The way of all flesh ou de la tripaille en veux-tu ? En voilà !

Même si le son Gojira est bel et bien là, le côté brut de décoffrage mis en avant m'a vraiment interpellé aux premières écoutes. Ils nous délivrent un son metal brutal américanisé, efficace, moins alambiqué et imaginatif qu'à l'accoutumée. En toute honnêteté, depuis le départ Gojira reste à mes yeux, un groupe qui au fur et à mesure de leurs pérégrinations a toujours agréablement surpris par son ingéniosité, sa façon de surprendre avec ses expérimentations, que ce soit musicalement, visuellement, et même humainement.'

Alors oui, l'album est moins singulier, plus percutant, plus évident, mais c'est une orientation voulue, assumée et naturellement amenée. Cet album est le fruit d'une expérience faite sur de longues tournées dans ces contrées lointaines. Le groupe avait envie de jouer sur scène des morceaux plus percutants pour privilégier les échanges avec le public. Cette démarche implique donc indéniablement cette orientation plus brute. A mes yeux, elle connaît son apogée dans l'album avec la présence du chanteur Randy Blythe de Lamb of God sur Adoration for None, un morceau un peu caricatural estampillé metal brutal mais loin d'être une boucherie. Nos landais gardent quoiqu'il advienne une finesse singulière. Et même si d'autres morceaux permettent de contrecarrer cette tendance comme The silver cord ou le final de l'album avec The way of all flesh qui nous délivre une mélodie vaporeuse, j'ai comme la sensation que je préfère quand même Gojira quand ils ont du temps pour composer car il y a aussi les délais qui ont été très courts pour cet album. Donc moins de retouches, de réflexions après composition. Ceci explique peut-être aussi cela.

Côté paroles et univers, cet album reflète un moment marquant pour le groupe. Et si la thématique abordée est la mort, ce n'est pas pour rien. Attention, la mort pas dans une optique morbide, mais plutôt dans une configuration de cycles, d'étapes, de continuité. D'ailleurs, même si ce n'est pas voulu, on est surpris de revoir un corps humain sur un fond noir, petit clin d'œil inconscient apparemment au premier album Terra Incognita. Ma curiosité me pique et je me demande vers quelle nouvelle ère le groupe va-t-il nous amener alors, la prochaine fois ? Oui toujours aussi spirituels nos petits landais ! D'ailleurs petite anecdote, Joe évoquait sa déception quant à la conception de l'album qui n'a pu cette fois-ci se faire avec du papier recyclé. La notoriété grandissante du groupe n'entache pas leurs engagements, c'est tellement rare, que j'avais envie de le mentionner.

Côté live, c'est indéniable, les tournées les ont encore métamorphosés, mais jusqu'où iront-ils ? Le concert est spectaculaire, et cet album sur scène est une bombe. Pas de doute. J'aurais beau user de verve, et autres jolies formulations poétiques pour expliquer leur show, jamais vous ne saurez tant que vous ne les aurez pas vus « en vrai ».
Vous l'aurez compris, dans cette discographie, ce dernier opus n'est donc pas mon préféré. Ceci dit, n'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit ! Cet album est bon, même très bon, par ailleurs je sens déjà les critiques se dénouer et je vais passer pour la mauvaise langue de service, car ils ont tout de même osé des orientations pas faciles d'accès, comme des effets sur la voix (chant vocodé) sur A sight to behold qui est de loin mon morceau préféré ! Ca ne plait pas à tous, mais c'est exactement ce que j'aime dans ce combo quand ils s'éclatent comme ça, et qu'ils osent.

BRAVO A EUX !!

Alors quoi ? Vous ne l'avez toujours pas acheté cet album ? Mais que diable attendez-vous donc ?
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant écouté un titre de cette galette dans la presse spécialisé "métal", je mis sans plus tarder le sésame dans ma platine et là, je me prends en pleine face encore une claque énorme. Il est certain que Gojira a durci le ton car sa voix death a légèrement changé, pour ne pas dire mué, en une voix qui a pris de l'assurance par rapport à From Mars To Sirius. Du point de vue du rythme, on prend un virage à 180 degrés pour virer limite vers le Doom, ce qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire, le titre le plus lourd étant Vacuity. Encore un très bon opus pour nos bayonnais préféré. De plus, le livret de 28 pages et le dessin de couverture sont magnifiques. Le seul bémol que j'aurais à noter est la petite pochette ou l'on place le CD, ils auraient pu mettre un emplacement plastique normal : là, on est obligé de marqué de ses doigts la surface gravé, ce qui, pour moi, est une faute majeure de packaging. J'ajouterai pour le mot de la fin que Gojira n'a pas à rougir des meilleurs groupes US et compte, avec Dagoba entre autres, comme le fleuron du métal héxagonal.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2008
Cela ne se sait pas assez, on a actuellement en France un groupe métal de classe mondiale, parmi les meilleurs. Il y a peu de chance que cet album ait du succés en dehors du cercle des métalleux, mais c'est dommage, derrière la brutalité de la forme il y a de l'intelligence et de la musicalité. Un peu comme Meshuggah ou Neurosis. Sans parler des lyrics, qui sont loin d'être idiots...Si vous aimez celui-là, jetez vous sur le précédent, From Mars To Sirius, un des meilleurs albums métal de ces dernières années.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2010
J'ai découvert Gojira grace à cet album. Au début, je n'écoutais que certains des titres, les plus accessibles pour moi, ayant une grosse préférence pour les parties mélodies rythmiques, à savoir 'Oroborus', 'Toxic garbage island' et 'Esoteric surgery'. Le coté plus fun mais toujours aussi rythmique de 'A sight to behold' ne m'ayant pas échappé.
Je ne suis par la suite imprégné du reste de l'album. Laissant apparaitre des musiques plus profondes telles que 'All the tears', 'The art of dying' ou 'Vacuity'.
pour finir par apprécier l'intégralité des morceaux de l'album.
Car 'The way of all flesh' est pour moi un album très complet où chaque musique à sa place et son intéret.

En fait, cet album me laisse la meme impression que 'Come Clarity' de 'In Flames', dur à l'écoute dans un premier temps.
Les airs accrocheurs qui reste dans la tête sont souvent dans les refrains ou en plein milieu de la musique, cachés par des couplets plus brute, plus foulli, moins accrocheurs.
Et ce n'est qu'avec plusieurs écoutes qu'on prend la mesure de chaque musiques, et qu'on se rends compte combien le couplet, qui tenait plus d'un grand n'importe quoi, amène et sublime ce fameux air accrocheur qui se faisait tant attendre.

Il est clair que cet album est à réserver à un public averti, mais au combien connaisseur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2008
Après un très bon 'From Mars to Sirius", le son de Gojira a un peu changé (mais pas trop). Ca devient plus technique, avec des passages style Meshuggah (sur Toxic Garbage par exemple), mais ça manque de simplicité et de grâce dans l'ensemble : où sont passés ces moments qui nous prenaient les tripes durant plusieurs minutes ? Ils n'ont pas disparus mais sont plus rares.

Dommage car il y a du bon : des pistes comme Esoteric
Surgery (méga claque, riff de malade), All the tears (le refrain est un riff de tuerie), the art of dying...
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2008
Que dire de ce magnifique opus? Une réussite sous tout point de vue assurément! Techniquement énorme, plus rentre dedans de FMTS, on va droit au but, sans fioritures. Le son reste Gojira 100%, mais avec quelque chose de nouveau dans le son (ajout de sons électro sur une piste entre autres... et utilisation de pas mal d'effets sur la voix)
Bref, un album énorme, que je recommande à tout les fans de musique extrême.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2014
...et l'album de Gojira que j'écoute le plus.
Ils sont vraiment un excellent groupe qui a mis une claque à la scène metal internationale. En concert ils sont les meilleurs, jamais vu un groupe de metal aussi carré qu'eux.
Mais bon pas trop souvent quand même, il n'y a pas que le metal dans la vie et puis on se fait un peu vieux !

Pour découvrir ce groupe je conseille :
- The Flesh Alive [Blu-ray]
ainsi que leur deux meilleurs albums à mon sens :
- The way Of All Flesh
- From Mars To Sirius
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2008
Les premières écoutes sont déconcertantes. On est loin de FMTS, plus technique, le travail sur la voix est encore plus aboutit. L'excellent "A sight to behold" commence avec une voix synthétique, métallique. Elle imprègne d'un sentiment d'aliénation, de folie, d'envoutement magique et technique. Je pense que l'association de ces deux idiomes est la plus représentative des impressions que me procurent cet album. Le travail sur le son est aussi pointilleux que sur FMTS, mais il y a comme une puissance mécanique surréaliste, envoutante. La mort transpire cet album, mais pas dans son aspect nécessairement le plus sombre, dans une approche métaphysique qui la positionne à l'aboutissement de toute chose.
Comme toute mécanique, le démarrage est un peu lent, mais après plusieurs écoutes attentives et le recul nécessaire, je n'hésite pas à placer ce nouvel opus au même niveau que From Mars To Sirius.
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2016
Je suis fan de se super groupe qu'est Gojira,bref j'adore tous les morceaux,cette album et très coloré,et sa envoie du lourd,avec des gros riff,des superbe rythmique ,cette album et une merveille,bref je l"adore,j'attend avec impatience le nouveaux Gojira qui devrais sortir cette année 2016.
Vive le Métal
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,48 €
19,44 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)