undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Yamaha Day Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
2
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,14 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 février 2009
Neal Casal "diamant le mieux caché d'Amérique" ? Peut-être.
Son dernier album est celui de la perfection.
Le genre de disque qui ne frappe pas dès la première écoute mais qui impose que l'on y revienne pour apprécier la finesse des compositions, l'ampleur du son et l'immense talent du bonhomme.
Je dois en être à ma vingtième écoute et je continue de découvrir des choses : un arpège au troisième plan, un gimmick en filigrane, un couplet au nième degré.
Intemporelle est peut-être l'adjectif qui définit le mieux la musique de Neal Casal un diamant américain qu'il ne faut pas méconnaître.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2009
Possédant tous les albums du bonhomme, y compris les plus difficiles à dégoter (Fade Away Diamond Time (génial !), Field Recordings...), dans notre beau pays de la vieille Europe, cette France qui s'obstine à bouder l'« americana », j'attendais beaucoup de ce nouvel opus du Sieur Casal.

Sa collaboration récente avec un autre grand du genre, Ryan Adams, et la qualité des 2 albums ainsi produits (Easy Tiger en 2007 et Cardinology en 2009), m'avaient donné bon espoir de pouvoir retrouver sur ce nouvel album, le Neal Casal « roots » rencontré un soir d'hivers à Montpellier à l'occasion d'un très beau concert solo donné devant une cinquantaine de privilégiés dans le cadre de la promo de sa compil' Maybe California - An Introduction To Neal Casal.

Mais force est de constater qu'à l'instar du très décevant précédent album, No Wish To Reminisce que je ne suis jamais parvenu à écouter en entier, Roots & Wings est loin de combler les attentes du fan de la première heure que je suis. Cet album porte déjà très mal son titre tant il est difficile de trouver un quelconque côté roots aux 16 titres qui le composent, sauf si être roots se résume à gratter quelques accords de guitare acoustique sur un fond de pedal steel... Bien que raté, le précédent avait au moins la qualité d'afficher clairement une volonté assumée de sonner « pop ». Celui-ci, insipide, se cherche tout le long sans jamais réellement se trouver. Aucun titre ne se dégage vraiment du lot et l'ennui n'est jamais bien loin. Seules quelques trop rares bonnes mélodies (Signals Fading, Signals Fadind et... Signals Fading !) parviennent ponctuellement à sortir l'auditeur de sa torpeur.

Casal devrait sérieusement penser à retourner aux fondamentaux, à ce qu'il sait faire de mieux, soit de bonnes chansons taillées pour la route et les grands espaces. Problème : en est-il encore capable ? Ces dernières livraisons ne trahissent-elles pas un cruel manque d'inspiration ?
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)