undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:5,31 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mai 2009
Il n'est pas beaucoup d'expressions plus tarte à la crème, en matière d'expression artistique que celle ci "prendre des risques". Au delà de sa douce "remise en place" par Woody Allen ("çà ne veut rien dire, çà n'a rien à voir avec un acte de résistance où on risque sa peau"), l'expression sous entend qu'un interprète, par exemple, s'éloigne des canons interprétatifs de tel ou tel oeuvre pour en livrer une interprétation personnelle, au risque, en l'occurence, de se voir éreinter par, autre expression toute faite un peu vide, les gardiens du temple...Les sonates et partitas pour violon seul...Un monument. Dans lequel ont excellé Menuhin, Milstein, Grumiaux, pour ne parler que d'archets "modernes".
David Grimal en propose ici sa vision, celle du moment, et qui assume pleinement la dimension de narration intérieure, de flux de conscience, entre tension, détente, déchirement, accélérations conscientes du temps alors qu'on souhaiterait évidemment le retenir. Grimal affronte une question sans réponse, celle de l'identique toujours différent, du symétrique qui ne l'est jamais exactement, comme sont toujours identiques et différentes les appréhensions subjectives du temps qui nous est imparti...Cette optique - "Bach est comme nous: il souffre, il crie, c'est çà violon seul..." lui dit Philipp Hirshhorn, fait de cet enregistrement un passage obligé pour tous ceux qui aiment vivre au long de ce corpus. Il y a là quelque chose à mettre en parallèle avec les suites pour violoncelle d'Alexander Kniazev: une liberté de ton qui ne nuit pas au texte, mais tente d'en extraire un certain suc...L'opération est réussie. Si elle l'est, c'est qu'il y a, encore et toujours, quelque chose à extraire.
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2009
Je regrette les quelques digressions modernes entre ces chefs-d'oeuvres baroques. Ils n'apportent rien! Enfin, c'est peu de chose...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,95 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)