undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter la liseuse Kindle Paperwhite nav_WSHT16 Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
5
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:11,81 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mars 2010
J'ai tous ces disques en vinyle et l'émotion qui s'en dégage est inégalée. Certes,certains extraits s'apprécieront mieux dans le contexte des oeuvres intégrales tant celles-ci sont des références absolues(Capriccio de Sawallich, Requiem allemand de Karajan...) mais cette réédition comporte des interprétations rares qui sont de vrais joyaux
- Les 4 chants sérieux de Brahms ou la voix de baryton basse donne un poids à ce chef d'oeuvre absolu du lied allemand avec tout l'aspect predicateur qui sied au texte de l'Ecclésiaste ou de l'épitre de St Paul aux Corinthiens
- Certains Schubert inconnus ou ultra-connus: Gruppe aus dem Tartarus, ou la voix sonne comme un violoncelle, incroyable, Meerestille d'une lenteur extatique, Erlkönig ultra dramatique, que personne n'oserait chanter ainsi (tout le monde n'est pas le Wotan du siècle!)
- Brahms : Saphische Ode et surtout Feldeinseimkeit là encore avec des tempis que seul un Fischer Dieskau pouvait tenir, mais sans cette assise dans les graves
- Wolf : Ob der Koran...avec un humour que permet la démesure de la voix (introduction!), Anakreons Grab où sa voix immense se plie au pianissimo, Prometheus, là encore avec des moyens wagnériens
Bref, tout serait à noter et cela me rappelle que c'est en écoutant le Voyage d'hiver par Hans Hotter que j'ai eu envie de chanter.
Ce coffret est pour l'ile déserte
22 commentaires| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2013
A positionner au centre de sa discothèque, comme un carrefour que l'on ne peut s'interdire de fréquenter, sauf à ne plus posséder le moindre repère. Berenson disait qu'en histoire de l'art on peut bien oublier telle date, tel nom, si pour l’essentiel on sauvegarde la perspective. Hotter c'est la perspective du chant, du côté du mot et de l'intelligence, et pas du côté de la prouesse. Le chant-prouesse est certes également intéressant, mais renvoie justement à une autre perspective. De Bach à Wolf, Hotter dresse dans notre mémoire des jalons primordiaux.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si H.Hotter incarne pour moi l'une des plus grande Basse et notamment le plus grand Wotan, il n'en demeure pas moins vrai qu'il avait d'autres cordes à son arc. Ce coffret reprend des fameux enregistrements dont beaucoup sont remasterisé.
Il y a en tête une version mémorable du voyage d'hiver. une vision sombre et désespéré, magnifique. le cycle de la Belle Meunière est superbe. (le cycle du Chant du cygne, également présent est d'un très bon niveau quoi que moins exceptionnel)
Présent aussi la cantate BWV 82 Ich habe genug : encore une merveille avec un accompagnement superbe surtout le hautbois ! on ne joue plus comme ça aujourd'hui mais ça reste magnifique.
De H.Wolf encore des merveilles que l'on ne trouvait plus. il y avait bien la très belle vision donnée par E.Schwartzkopf mais au masculin par H.Hotter c'est un autre monde, d'une beauté crépusculaire.
Et enfin la dernière scène de la Walkyrie absolument bouleversante, version inégalée au disque (qu'est-ce que j'ai pu l'écouter !)

En bref que des merveilles irremplaçables le tout pour une somme dérisoire !!!
11 commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2013
EMI aurait pu se fouler davantage pour cet hommage à l'un de ses plus glorieux artistes. Rien dans ce coffret n'est inédit ni même difficile à trouver: tout était disponible depuis longtemps déjà en "Références", "Great Recordings of the century" ou chez Testament. Où sont ses fabuleux airs de Haendel? Ses premiers Schubert de la fin des années 40? Ce coffret reste une aubaine pour ceux qui veulent découvrir l'art de Hotter. Mais ceux qui espéraient découvrir de nouveaux trésors tirés des archives de l'éditeur seront bien déçus...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2011
Depuis il y a eu le Grand D. Fisher-Diskau : irremplaçable! ici Hans Hotter nous offre une interprétation plus apaisée certain la trouverons trop lente... mais magnifique. de plus la mono est excellente ; que demander de plus?
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)