undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 mars 2011
Cette édition comporte la VOSTF. Les compléments sont assez intéressants, notamment parce qu'ils comportent un entretien avec le cinéaste. Les films peuvent être déroutants, surtout pour qui ne connaît pas Cronenberg. Mais on y retrouve tout son univers et ses obsessions. En quelques mots et en vrac : la transformation du corps et de l'esprit, le principe de réalité, la chair (dans tous les sens du terme),la mort, la dialectique intérieur/extérieur (du corps), celle du minéral et de l'organique..."Naked Lunch" est particulièrement apprécié des amateurs de Cronenberg. Il est très respecté par ceux de Burroughs, dans le sens où Cronenberg a su adapter un roman réputé "inadaptable" sans rester prisonnier du texte. Il a su en faire à la fois une œuvre personnelle et un hommage à Burroughs, dont il est un fervent admirateur (les deux hommes se sont d'ailleurs rencontrés à plusieurs reprises). Le film est globalement une réflexion sur l'acte d'écrire. "Crash" fait un peu plus débat. C'est une sorte de film érotique froid, à l'image d'une carrosserie de Corvette rouge. L'idée de mêler sexe et accidents de voiture est vraiment très étrange. Mais, comme je l'écrivais plus haut, les thèmes abordés ne changent pas. On pourra donc, pour mieux se repérer et comprendre le film, partir des réflexions du cinéaste depuis ses débuts. C'est pourquoi, je conseille aux néophytes de commencer par autre chose. "Dead zone", "la Mouche", "Existenz", "history of violence" ou "les promesses de l'ombre" sont sans doute plus accessibles et constituent une bonne introduction à l'univers de Cronenberg.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2009
Magnifique interprétation du texte de Burroughs. Une esthétique de la violence organique se situant à ce point limite où l'image touche l'indicible. Du Wittgenstein en image, quoi!!!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici