undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
4
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce CD est enthousiasmant de bout en bout.Évidemment, cela pouvait paraître un gageure de jouer Piazzolla sans bandonéon. On eût pu craindre que ce parti-pris assagisse par trop le caractère de cette musique, en fasse quelque chose de trop "classique". Il n'en est rien !
La musique de Piazzola est à la confluence du Tango argentin, du Jazz et du "Classique". Aucune de ces trois approches ne peut en révéler toute la richesse. En évitant toute allusion exotique, le quatuor Artémis met en évidence toute la force et le modernisme de l'écriture de Piazzolla, mais aussi sa profonde originalité qui reste évidente et reconnaissable même sans le bandonéon. Le travail d'adaptation du quatuor Artémis est remarquablement intelligent et reste du pur Piazzolla du début à la fin. L'interprétation est pleine de fougue et de mordant, de sens mélodique et de plaisir communicatif !
Bref, un vrai coup de foudre !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2010
Cet album est une fantastique introduction à la musique d'Astor Piazolla, l'un des plus grands compositeurs contemporains ; argentin comme son aîné Alberto Ginastera, il a clairement orienté son oeuvre vers le tango. C'est un album plein de vie.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2013
D'après ce que je sais, le tango est une musique dansée dont l'origine se perd dans les quartiers sombres de Buenos Aires. Mais le tango est un paradoxe, au point qu'il est devenu musique identitaire d'une culture typiquement argentine. Il est avant tout paradoxal car bien qu'il naquit dans un milieu social peu raffiné adepte de la prostitution, il reste malgré tout davantage imprégné de pudeur que d'ostentation, de nostalgie que d'arrogance. Les Artemis, que j'admire dans les quatuors de Beethoven, ne se montrent pas à leur avantage dans la présente gravure. L'atmosphère est résolument démonstrative, ostentatoire jusqu'à la caricature, avec des écarts de nuances dignes de la musique romantique mais certainement pas du tango, des glissandos révélant davantage un manque d'imagination qu'un trait d'esprit... Bref, vous l'aurez compris, je ne retrouve pas ici l'esprit du nuevo tango de Piazzola. Je renvois volontiers à la superbe gravure de Gallois et Söllscher (Piazzola for two) chez D.G. qui me paraîssent avoir bien mieux intégré le Nuevo Tango que les Artémis.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2016
C’est peut-être du « cross-over », c’est certes une adaptation, sans bandonéon, mais avec quel art les cordes donnent l’impression d’entendre l’instrument manquant ! C’est bluffant.
Ces 4 pièces nous montrent à quel point Astor Piazzola était un grand musicien, au-delà de la vision folklorique que peut donner le tango. Une vraie musique à écouter, pas une « musique d’ambiance »
Difficile, par contre, de voir à quoi ressemblent « Les Artemis » : sur une photo, ils sont tout en haut d’un pont et l’autre est floutée : sont-ils modestes !
Commentaire en anglais, français, allemand. Enregistrement 204 et 208. Son excellent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici