undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Rentrée scolaire Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 avril 2007
Souplesse de la forme, mélodies enchanteresses, climat sombre tantôt fiévreux, tantôt vaporeux, corrodé par un lumineux choral de cuivres de vingt mesures en ouverture du dernier mouvement, tout est là. Les nuances de cette première (et seule) symphonie de Ernest Chausson sont parfaitement rendues par l'orchestre de Nancy placé sous la direction de Christophe Kaltenbach. Interprétation exemplaire d'un joyau dont la gestation fût si pénible selon les mots mêmes de l'auteur ("J'ai pris toute la mesure de cette citation de Schumann : 'Avant de se rendre maître de la pensée, il faut se rendre maître de la forme'") que celui-ci ne s'est tout simplement plus attaqué par la suite à un genre intimidant, dépositaire d'une ascendance si noble, et qu'il tenait pour trop exigeant. Deux autres brillants témoignages symphoniques, antérieurs à la Symphonie en Si bémol, à savoir le Poème pour violon et orchestre, ainsi que Viviane, ne laissent que d'ajouter leurs qualités lyriques et oniriques à cet admirable édifice.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2005
Cette symphonie est déjà un joyau mais l'orchestre de Nancy lui offre la version de référence tant par l'élégance que la justesse de tous les pupitres : la clarté de l'ecole française de la fin 19ème a rarement été aussi bien servie !!! Un grand bravo à Jerome Kaltenbach
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2015
Je partage les impressions d'Anton Holban. Selon lui, Enescu lui-même l'interprétait admirablement. Inutile de demander à un tarin de piou-piouter davantage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)