Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_STT17 cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
11
Bubblegum
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €

le 7 août 2014
Mark lanegan que j'ai découvert avec qotsa,signe avec cet album un véritable tram musical qui plonge l'auditeur dans son univers mélancolique et tellement sombre qu'il en devient romantique.C'est incroyable de constater que cet artiste culte (et quasi' inconnu en france bien sur!),arrive à transformer votre univers le temps d'un album.En fils spirituel de iggy pop ou johnny cash,lanegan signe avec "bubblegum" 49minutes de musiques qui oscillent entre blues,électro,rock et grunge (il fut d'ailleurs l'un des amis musiciens d'un certain kurt cobain) avec une voie incroyable de noirceur et de douleur.On le sait les meilleurs artistes sonts souvent des écorchés vifs,et mark ne déroge pas à la régle.Il ne triche pas,il est sincére,il est lui!Enregistré en compagnie de plusieurs invités (dont duff mackagan,izzy stradlin,nick oliveri...),ce disque est une oeuvre magnifique que je recommande chaudement aux fans de poésie musicale qui prend à la gorge.Rien à jeter ce disque est absolument magnifique!18sur20.
3 personnes ont trouvé cela utile
|22 commentaires|Signaler un abus
le 11 décembre 2013
Mark Lanegan écrit des albums très inégaux... Pas au niveau de la qualité mais du style.
Cet album-ci est très modéré dans le rythme, sur la pluspart des titres, a un bon gros son, doux mais avec du gros grain à la fois.
Très certainement l'un de ses meilleurs albums selon moi.

Eric
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 janvier 2013
Album classique du Mark Lanegan Band, à écouter encore, encore et encore ou alors à découvrir et ce sans attendre un instant:!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 mars 2012
"Blues funeral" est encore meilleur,les autres albums sont également très bons à mon sens, Mark Lanegan est un grand...Sa collaboration avec les Queens of trhe Stone age est également un régal pour les oreilles. Merci Mark!
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 juillet 2012
Rien à signaler, produit arrivé dans l'état. Je suis très satisfaite, d'autant plus que c'était pour offrir. Recommanderai à coup sûr.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 juin 2017
CHRONIQUE DE ERIC DELSART MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 177
[2004]
Membre itinérant du barnum stoner des Queens Of The Stone Age au début des années 2000, Mark Lanegan s'est retrouvé en pleine lumière lorsque le groupe de Josh Homme a percé. Au sein de cette équipée de freaks, Lanegan demeurait une présence étrange, ce type menaçant planqué à l'arrière-plan sur les photos de presse, le regard perpétuellement sombre et la mâchoire serrée. Muet dans les interviews, il ne montait sur scène en concert que pour poser son timbre rocailleux sur les morceaux les plus sombres du groupe, avant d'en repartir sans cérémonial.
Avant cela, Lanegan avait été le chanteur d'un des meilleurs groupes grunge de Seattle, The Screaming Trees, dans lequel il n'écrivait ni ne composait. Pour pallier ce manque, Lanegan se lança en parallèle dès 1990 dans une carrière solo où ses obsessions folk et blues éclatèrent au grand jour — il est notoirement celui qui a fait découvrir Leadbelly à Kurt Cobain — livrant ses tourments de junkie héroïnomane sur des chansons terriennes éloignées de la furia psychédélique des Screaming Trees. Quand sortit son sixième album en 2004, c'est auréolé de son succès avec les Queens Of The S tone Age que Lanegan se présenta au grand public qui comprit alors pourquoi il ne souriait jamais. "Bubblegum" est un disque de survivant, une plongée dans les ténèbres de l'âme torturée de son auteur. Derrière la carcasse imposante et la façade impénétrable se révèle un homme abîmé, hanté par ses errances passées ("One Hundred Days"), qui évoque de sa voix marquée par des années d'abus divers sa propre mortalité ("Wedding Dress"), ses tendances autodestructrices ("Bombed" et la bête qui sommeille en lui ("Driving Death Valley Blues"). C'est le disque d'un homme qui a vu mourir ses amis et qui s'interroge sur le pourquoi de sa propre survie ("When Your Number Isn't Up"). Habitué des apparitions sur les disques des autres, Lanegan réunit ici un impressionnant casting d'invités : l'omniprésent Josh Homme, Greg Dulli d'Afghan Whigs, Izzy Stradlin et Duff McKagan de Guns N'Roses, PJ Harvey sur deux titres. Cet attelage donne une couleur rock à l'album, bien plus lourde que ce proposait d'ordinaire Lanegan en solo, à l'image de ce "Methamphetamine Blues" brûlant. Il permet surtout de mettre en valeur sa voix profonde, une des plus belles de sa génération, qui trouvait sur "Bubblegum" un répertoire à sa mesure.

Vous avez aimé ce disque ? Ce(s) titre(s) pourrai(en)t vous intéresser (2004).
Various Artists - Collateral (Soundtrack)

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de :
Ray Charles - Ray (bof) (2004)
|0Commentaire|Signaler un abus
le 13 septembre 2004
Après son aventure d'un album avec Queens Of The Stone Age, Mark Lanegan, qui signait d'ailleurs les plus beaux titres de cet album, revient avec son bébé, le Mark Lanegan Band, sorte de grand foutoir de jams entre musiciens autour d'un fil rouge : les compositions de... Lanegan justement. Dans l'esprit des Desert Sessions, la liste des invités y est impressionnante : Chris Goss, PJ Harvey, Josh Homme, Nick Oliveri, Izzy Stradlin, Duff McKagan, Troy Van Leeuwen, Joey Castillo, etc.,... ! Mais quelque part, la liste des invités est ici, complètement secondaire tant l'album semble personnel. La seule prestation que l'on retienne d'ailleurs réellement est celle de Lanegan. Lanegan, l'ex-Screaming Trees et sa voix grave, profonde, emprunte de nicotine et d'éthylène, ses histoires de vécu et de vague à l'âme, cette espèce de présence vocale délicieusement envahissante,... ce tout fait de « Bubblegum » un album relativement indescriptible, quelque part entre le rock, la folk et le blues, un album dont le dépouillement, jusque dans cette production très vintage, lui confère un quelque chose de fantomatique, de profondément nocturne, de tout simplement beau en somme. Le pire dans tout ça c'est que « Bubblegum » est typiquement le genre d'album capable de plaire à tout le monde et qu'il ne connaîtra sans doute pas plus de succès que ça faute d'exposition médiatique... tant pis pour les autres alors, puisque c'est sans doute l'un des meilleurs de l'année toutes catégories confondues.
20 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 novembre 2004
Un peu d'enflamme ne fait jamais de mal quand il s'agit de musique, alors allons-y, affirmons : Mark Lanegan est un génie. Que ce soit avec les Queens of the stone age ou sur ce superbe Bubblegum, il parvient à concilier puissance rythmique et mélodies à tomber comme personne aujourd'hui (même pas Evanescence, je vous le promets...). Et puis surtout il y a cette voix : rauque à souhaits, chaleureuse (le blues Like Little Willie John est là pour confirmer) elle sait également se faire nerveuse avant d'exploser et de délivrer toute son intensité (Methamphetamine Blues).
On alterne donc entre un Rock proche parfois du métal (Sideways in Reverse, Driving Death...) et de sombres ballades qui remuent les tripes sans jamais donner la nausée (Bombed, Strange religion). Car en refusant de se confiner à un seul style, Lanegan parvient à nous tenir en haleine tout au long de ce Bubblegum, définitivement jubilatoire.
Reste l'éternelle question : pourquoi les génies ne sont-ils jamais reconnus à leur juste valeur ?
12 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 8 novembre 2004
je ne connaissais pas les screaming trees, pas fan des queens of the stone age, j'ai achete l'album sur un coup de tete et...le Choc!
une voix de fumeur de clopes a la tom waits, des morceaux TOUS excellents, une sorte de blues rock tenebreux, melancolique a souhait, alternant ballades et rock a la tension retenue. les autres albums solos de lanegan sont beaucoup moins convaincants, mais celui-ci est un chef d'oeuvre. il figure a une bonne place dans ma collection de disque culte entre "solitary man" de johnny cash, "gone again" de patti smith, "dummy" de portishead, voire "closer" de joy division, tous ces disques reussis du debut a la fin et qui filent un frisson de fou!!!
7 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 18 juin 2012
Avant dernier album de Lanegan avec 2 duo avec PJ Harvey (grande fan), très agréable à écouter par une des plus belle voix masculine du moment.
|0Commentaire|Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici