undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
8
3,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pour qui connait (et apprécie) les deux premiers albums de THE SISTERS OF MERCY (First And Last And Always et Floodland), ce 3e opus risque d'en surprendre plus d'un...

Créé en 1980, le groupe prend vite la direction du style "gothique", voire même "cold wave" : sur une boite à rythmes, une basse lancinante et des nappes des synthés, se plantait la voix grave et suave du chanteur.

Ici en effet, on a toujours affaire à la voix caractéristique d'Andrew Eldritch. Mais la ressemblance avec le passé s'arrête là... La différence majeure réside dans l'apparition de guitares bien présentes, au détriment des synthés qui passent au second (si ce n'est troisième) plan. Soli endiablés, mais surtout rythmiques avec distorsion ("Detonation Boulavard", "You Don't See Me"), que n'auraient pas renié Robert PALMER ou même ZZ TOP !

Résultat : on est très loin de la cold-wave du début. Les fans de la première heure ont du mal à suivre cette évolution plutôt radicale. Pour ma part, cette transition vers une musique plus accessible, plus pop-rock (voire même rock tout court), me convient parfaitement, et fait que ce 3e (et dernier, hélas !) album des SISTERS OF MERCY revient souvent sur ma platine.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2015
Souvent considéré comme le vilain petit canard de leur discographie, cet album des Sisters of Mercy est pourtant loin d'être une catastrophe. Il est vrai qu'en s'éloignant du style gothique qui a fait sa renommée, Andrew Eldritch s'est mis beaucoup de fans à dos. Toutefois, il convient de noter que d'une part, les deux précédents opus - "First and Last and Always" et "Floodland" -, étaient déjà bien différents l'un de l'autre, et que, d'autre part, Eldritch a toujours refusé d'étiqueter la musique des Sisters dans le style gothique. Pour ces deux raisons, l'orientation plus heavy-rock prise dans "Vision Thing" n'est pas si malvenue que cela, et ce d'autant plus que l'album est un bon cru.
En effet, ce troisième disque des "Soeurs de la Charité" est composé de morceaux très efficaces, plus axés sur les guitares que sur les synthés. Parmi eux, on peut citer l'excellent "Ribbons" (peut-être la meilleure piste de l'album), "Doctor Jeep", la plage titre mais aussi le très rock and roll "Detonation Boulevard". Par ailleurs, le côté gothique caractéristique des Sisters n'est pas totalement absent de "Vision Thing" (le titre "More" est, de ce point de vue, particulièrement révélateur).
Pour conclure, le dernier album studio de la bande à Eldritch est un disque équilibré, qui ne contient pas de morceaux faibles, et qui ne fait en tout état de cause pas pâle figure par rapport à ses glorieux aînés.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2002
Peu séduisant à la première écoute, et plutôt déconcertant quand on connaît les autres titres du groupe, ce disque se laisse peu à peu apprécier, et on se surprend à aimer même son coté commercial et très répétitif (les chansons se développent assez peu et c'est toujours la même mélodie pendant de longues minutes). Une surprise, la voix de Maggie Reilly (voir les vieux disques de Mike Oldfield) qui s'harmonise finalement assez bien avec celle plutôt embrumée d'Andrew Eldrich. A écouter ..
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2014
Certes, les aficionados du groupe n’apprécierons guère. Voici pourtant le seul album des Sisters que je saurais aimer. Et précisément pour leur réorientation plus (hard) rock ainsi que plus commerciale, ayant en effet beaucoup plus de mal avec la sorte de cold-dark-new wave servies sur leurs précédents albums.
Rempli de "tubes" potentiels ("Vision Things, Ribbons, Detonation Blvd...ben en fait presque toutes !) et même ballade de rigueur ("Something Fast"), ce disque me fait parfois penser à un Lou Reed fricotant avec du Hard (oui oui, je sais "Lulu"...)
Accident de parcours ? Certes mais à mes yeux tout à fait bénéfique !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2014
lorsque l'on a sorti des chefs d'oeuvre comme "the first...." et "floodland", on n'a pas le droit de pondre une m.rde pareille, on arrète avant de déchoir et de tacher un parcours jusqu'ici sans faute
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2013
tempos super style un peu judas priest
à recommander à tous ceux qui aiment ce style
ecouter d'autres cd de ce groupe
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2011
meileur album, c'est l'album qu'il vous faut, retour aux sources, pur hard.vendeur sérieux à recommander, produit neuf, rapport qualité prix excellent.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2010
Venant après le monument qu'est "floodland", on ne peut qu'etre déçu lorsque l'on voit où s'est fourvoyé le sieur Eldritch. Délaissant Patricia Morisson, il s'est acoquiné avec d'anciens membres de Sigue Sigue Sputnik, et ensemble, ils ont pondu cette daube infame. Tout à jeter, rien à sauver. En un mot comme en cent, c'est consternant.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)