undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
39
4,2 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Choisir un album un peu plus recommandable que les autres dans l'excellent catalogue de la première décennie d'Iron Maiden ? Mission impossible !
Quoiqu'à y regarder de plus près, on se dit que Piece of Mind, peut-être parce qu'il est le premier avec le line-up qui triomphera sur toutes les scènes du monde avec l'arrivée de Nico McBrain délogé de chez Trust, peut-être parce que même ses chansons "accessoires" (le Still Life de Dave Murray, les amusants Quest for Fire et Sun and Steel, ce dernier un indéniable influence sur le speed metal mélodique d'entre autres Helloween) ont une tenue qui ne trompe pas : en 1983 Iron Maiden est en très grande forme.
D'ailleurs l'album commence très fort par le défouraillage (ou le bombardement vu le thème "deuxième-guerre-mondialier" développé par Harris) d'un Where Eagles Dare terrassant de puissance et de majesté et l'épique et progressif Revelations composé par Bruce Dickinson au texte égypto-mystique à explorer. Et puis il y a les deux singles, deux bombes du genre, probablement les meilleurs d'Iron Maiden dans le genre accrocheur mais intègre jusqu'au bout des clous, ce Flight of Icarus et ce Trooper dont on peut, nous qui avons usé la galette noire en nos adolescentes années, chanter jusqu'aux précis et mémorables soli de double guitare de Smith et Murray. Et ce n'est pas fini puisqu'on subit, victimes consentantes que nous sommes, un nouveau déboulé furieux avec l'entraînant Die with Your Boots On, que c'est bon ! Et, enfin, évidemment puisqu'il s'agit d'un album du plus progressif des groupes de la New Wave of British Heavy Metal, il y a le gros morceau épique de conclusion, un titre adapté de la saga de Frank Herbert qui, pour la petite histoire, refusa au groupe l'utilisation de l'appellation de Dune, forçant Harris à se rabattre sur le titre de To Tame a Land. Bref, la composition, sans toutefois reproduire l'exploit d'un Hallowed Be Thy Name, satisfit largement les amateurs du genre qui n'avait pas tort tant la réussite est au rendez-vous.
En conclusion ? Avec une sélection de titres où même les (relatives) faiblesses ont un immense charme, avec une production parfaite de l'ex-partenaire de Deep Purple, Martin Birch, Iron Maiden , encore et toujours mené de main ferme par un Steve Harris qui sait où il va, frappe un grand coup, non seulement en dépassant une galette qui avait fait date (Number of the Beast) mais en progressant dans son esthétique d'un heavy metal racé, mélodique et puisant. Très fort Piece of Mind !

1. Where Eagles Dare 6:08
2. Revelations 6:51
3. Flight of Icarus 3:49
4. Die with Your Boots On 5:22
5. The Trooper 4:10
6. Still Life 4:27
7. Quest for Fire 3:40
8. Sun and Steel 3:25
9. To Tame a Land 7:26

Bruce Dickinson - lead vocals
Dave Murray - guitar
Adrian Smith - guitar
Steve Harris - bass guitar
Nicko McBrain - drums
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Car je ne vais rien apprendre à personne.

Eddie, la mascotte d'Iron Maiden, aurait dû faire moins le malin par le passé. Le voici enchaîné dans une cellule capitonnée, victime d'une ablation du cerveau. Cerveau servi aux membres du groupe sur la photo centrale du livret. Ca rigole pas chez Maiden !

Changement de personnel, comme pour tous les albums du groupe jusque là. Le batteur Clive Burr est parti, remplacé par Nicko Mc Brain qui occupe toujours ce poste. Il s'agit en fait d'un échange standard de batteur avec le groupe Trust. Mais pas de révolution dans le style du groupe, même si le jeu des deux batteurs est sensiblement différent. Par contre, chose inédite, ce line-up va rester stable pour 4 albums consécutifs.

Introduit par le décapant "Where eagles dare", inspiré du film "Quand les aigles attaquent" (on entend d'ailleurs le son des mitraillettes durant les solos), "Piece of Mind" démarre sous les meilleurs auspices. Un titre énergique. "Revelations" qui suit, composé par Bruce Dickinson (qui n'avait rien pu composer pour l'album précédent) avec ses changements de rythmes est encore un grand moment. On sent avec ces deux premiers morceaux que Maiden a envie de se lancer dans des titres de plus en plus longs aux constructions multiples. Effet confirmé avec le dernier titre de l'album, j'y reviendrai.
Retour à du classique avec le très efficace "Flight of Icarus", second titre signé Dickinson en collaboration avec Adrian Smith et premier single de l'album. Contrairement à Number Of The Beast, presque exclusivement composé par Steve Harris, "Piece of Mind" voit presque toute l'équipe se mettre au travail, même le peu prolifique Dave Murray. Et l'on commence à distinguer deux courants de composition, celles d'Harris justement et celles du tandem Smith/Dickinson. Quand les deux courants composent ensemble, cela donne un "Die with your boots on", avec sa basse en avant qui imprime la mélodie.
La seconde face (enfin, ce qui correspondait la seconde face du vinyl) débute en trombe avec "The trooper", second single de l'album est l'un des plus grands classiques du groupe avec son refrain remplacé par des "Oh Oh Oh". Le genre de titre idéal pour les concerts. Au passage, la pochette du single est très réussie.
Le morceau suivant, "Still life", est introduit par un message incompréhensible, apparemment enregistré à l'envers, pour provoquer toutes les ligues puritaines (qui avaient le groupe dans le nez depuis l'album précédent). Celles-ci sont évidemment tombées dans le panneau. Elles ont essayé de décrypter le message en le passant dans l'autre sens et, au final, se sont bien ridiculisées car le message, enregistré par Nicko, ne voulait strictement rien dire ! Ridiculisées aussi avec la citation de la bible détournée sur la pochette du disque (avec le mot "pain" remplacé par "brain"). Ah, l'humour anglais...
"Quest for fire" et "Sun and steel" font un peu retomber la sauce mais on termine sur une note très positive avec une superbe évocation du roman de fiction de Frank Herbert, "Dune". Le titre fut baptisé "To tame a land" car Maiden n'a pas eu le droit d'utiliser le titre du roman pour leur morceau, l'entourage de l'auteur s'étant même montré très désagréable vis à vis du groupe lors de sa demande. Le titre devait à l'origine être introduit par une citation du roman mais l'idée fut, du coup, abandonnée. Toujours est-il que ce morceau est très réussi et il annonce déjà les titres épiques chers à Steve Harris que l'on retrouvera dorénavant sur tous les albums du groupe.

"Piece of Mind" est l'un des grands classiques d'Iron Maiden. Malgré sa production un peu métallique, il reste pour moi encore aujourd'hui un album incontournable. Le fait qu'il soit paru entre les deux meilleurs albums du groupe ne doit en rien minimiser sa qualité.
Mais tout ça, vous, les fans du groupe, vous le saviez déjà. Non ?
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Piece of Mind est un classique d'Iron Maiden, en ce qu'il préfigure ce qui deviendra classique chez Iron Maiden. 4ème album sorti en 1983, Piece of Mind révèle de petits changements en apparence anodin mais qui vont marquer l'orientation musicale du groupe.

L'album introduit tout d'abord le nouveau batteur Nicko McBrain au sein de la formation en remplacement de Clive Burr (qui le remplace chez Trust). Nicko va par la suite se révéler comme un des batteurs majeurs du metal, et l'un des plus influents. C'est le batteur aux pieds nus qui montra qu'on n'a pas besoin d'un double kick pour galoper, créant par la même occasion une des signatures rythmiques d'Iron Maiden.

Plus encore, apparaissent sur cet album les premières compositions du tandem Bruce Dickinson/Adrian Smith. On sait par la suite comment ces deux là vont fortement influencer l'orientation musicale prog d'Iron Maiden. Suivront les immenses Powerslave, Somewhere in Time et Seventh Son of a Seventh Son. Adrian Smith quitte alors Maiden, Dicksinson se trouve un peu en retrait et fini par quitter le groupe en 93. Jusqu'à la grande réunion en 2000 pour Brave New World qui reprend l'histoire là où ils l'avaient laissée avec Seventh Son.

Enfin, tout ça pour dire que Piece of Mind est un album pivot dans la discographie de Maiden, et un excellent album. C'est notamment l'album des deux hits Flight of Icarus et The Trooper, deux des morceaux les plus repris par d'autres formations. A noter aussi To Tame a Land inspiré de Dune de Frank Herbert. Contacté par Steve Harris, celui-ci aurait déclaré qu'il n'aimait pas les groupes de rock et particulièrement ceux de metal...

Totalement incontournable donc. Mais il y a tellement d'albums d'Iron Maiden que je considère incontournables, que je me demande si je suis bien objectif sur ce groupe...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2015
J'achète souvent mes CD musicaux à cause d'un morceau qui me plait beaucoup sur un album.
Je découvre souvent le reste de l'album de cette façon, parfois, j'ai eu de grosses déceptions vis à vis du reste de l'album, parfois, j'ai pris de superbes claques musicales dans la poire.

Ici, c'est en particulier pour la chanson "The Troopers" que j'ai acheté cet album de Maiden.

Déjà, "The Troopers" est sans doute une des chansons les connues de Maiden, mais The Flight of Icarus est vraiment une belle claque aussi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
Nouveau batteur, nouveau chanteur et... un groupe en forme olympique. Que ce soit au niveau interprétation ("Where eagles dare") ou compos ("The trooper", "Still life", "To tame a land"...), cet album est un très grand cru : dans mon top 3 de Maiden !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 6 octobre 2000
Difficile de succéder à un album aussi puissant que "The Number of The Beast", pourtant Maiden relève fièrement le défi en évitant de se répéter et de sortir un album semblable au précédent, ce qui aurait été la solution de facilité. Sur ce quatrième album sorti en 1983, Iron Maiden ralentit quelque peu les tempos, de manière à s'ouvrir au marché américain jusque-là assez hermétique au quintette londonien. Pari réussi, avec l'athmosphère pesante des "Revelations", "Flight of Icarus" et "Die with your Boots on", c'est une nouveau type de fans qui s'ouvre à Maiden. On retrouve aussi sur cet album des titres plus rapides comme "The Trooper", un des très grands morceaux du groupe toujours joué en concert; ainsi que "Where Eagles Dare" qui débute l'album sur fond de mitraillettes. Comme pour "Hallowed be thy Name" sur l'album précédent, Iron Maiden clôture "Piece of Mind" sur un long mais grandiose morceau épique au texte directement inspiré de "Dune" : "To Tame a Land". "Piece of Mind" deviendra lui aussi un classique, mais que je place tout de même un peu en-dessous de "The Number of the Beast".
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2002
Même s'il n'atteint pas le niveau de l'album précédent ("The Number of the Beast" - 1982), le 4ème album de la vierge de fer vaut le détour. Le son est excellent, lourd et puissant. Les compositions sont efficaces, les solos de guitares inspirés (le duo Murray/Smith fonctionne à merveille) et Nicko McBrain (batterie) fraîchement arrivé s'intègre parfaitement au groupe. Steve Harris (basse) et Bruce Dickinson (chant) sont en pleine forme et maintiennent Iron Maiden au sommet, grâce notamment à des titres comme "The Trooper", "Revelations" et "Where eagles dare".
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
avec the number of the beast, maiden a frappé un grand coup, et piece of mind vient juste après mettre le pied dans la porte! ce disque, au son plus finement ciselé que son prédécesseur, livre des compositions plus variées et plus subtiles (peut-être parceque dickinson, smith et murray y mettent davantage leur grain de sel, l'émulation a toujours du bon!), permettant d'enrichir considérablement le répertoire déjà plus que fréquentable de maiden.
piece of mind comporte son lot de classiques, the trooper et flight of icarus en tête, titres bien rentre-dedans, mais aussi des compos plus riches, plus étoffées avec des rebondissements.
en premier lieu le formidable révélations, et aussi le moins connu to tame a land (inspiré par la littérature fantastique, une des grandes sources d'inspiration du groupe). Where eagles dare est une bonne entrée en matière pour l'album, même si l'épreuve du temps n'en a pas fait un classique.

maiden n'a pas encore livré de disque sans un ou deux titres plus faibles, quest for fire et sun and steel (malgré son sujet: les samuraï) n'y coupent pas. bon, cela reste du "remplissage" dont d'autres groupes aimeraient remplir leurs albums!
ce disque est l'album du succès car il enrichit le répertoire de maiden et confirme le potentiel du groupe qui connait un succès énorme par la suite. l'album suivant, le flamboyant powerslave, consolidera le statut de maiden qui désormais fait partie des ténors du metal avec judas priest et quelques autres.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2013
Epuisé par la tournée de 1982, Clive Blurr, pourtant batteur fort honnête qui officiait depuis les débuts professionnels du groupe en 1980, quitte le navire Maiden pour laisser la place à Nicko McBrain, ce qui fixera une bonne foi pour toute la line-up du groupe. Avec Martin Birch, nouveau producteur aux mannettes, et qui le restera encore longtemps, le groupe vogue vers les Bahamas pour enregistrer leur futur album. Mais un défit reste à relever, comment faire aussi bien que le précédent opus ?
Ce que l'on peut déjà noter c'est que le son, qui eût dû être a priori meilleur, avec un nouveau producteur et un nouveau studio, ne fait pas mieux que celui proposé par The Number Of The Beast, et l'on se dit quand même que le groupe, qui en est alors à son quatrième album, aurait dû avoir un son digne de ce nom. Alors oui, certains argueront que ce son crade c'est justement le son du groupe, le son Maiden, certes, mais à ce niveau de succès et de compositions, nulle ne saurait se satisfaire d'une production si brouillonne. Alors justement, que valle ces nouvelles compos ?
Il est évident que pour la première moitié de l'album, le groupe n'a rien perdu de sa superbe avec des titres pur jus tels le très 70's Where Eagles Dare, Revelations, sorte de ballade pouvant rappeler Scorpion, Flight Of Icarus et les frères jumeaux, les galopants The Trooper et Die With Your Boots On. La seconde moitié du disque est un peu moins inspirée que la première, certes Still Life prolonge l'inspiration et l'énergie de la première moitié de l'album, mais Quest For Life et Sun And Stell sont des morceaux plus moyens, de même que To Tame A Land, qui peine à atteindre la splendeur de Hallowed Be Thy Name.
Moins charismatique que son prédécesseur, Piece Of Mind n'en reste pas moins un bon album qui eût mérité une meilleure production, même si cette dernière s'inscrit toujours dans l'inspiration toujours très roots du groupe qui, en dépit de leur incontestable succès, vont impérativement devoir moderniser leur image et leur son au sein de ses impitoyables 80's, s'ils ne veulent pas être reléguer à l'image de clowns énervés
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2016
Comme je le savais déjà c'est un album magnifique comme tous les albums de maiden par ailleurs.
Par contre le cd m'a été livré dans un boitier complètement défoncé et je trouve cela vraiment dommage...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €
10,99 €
10,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)