undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 août 2009
Dernier Vrai live de la période de MARILLION avec son chanteur originel FISH, en effet "The Thieving Magpie" n'est qu'une suite de titres tirés de différents concerts de l'époque ou le Bûcheron officiait au chant et qui ont en plus été retravaillé en studio (on rajoute du public par-ci par-là.

Il n'en n'est rien ici, même si les titres ne sont pas dans le même ordre que sur le DVD (il fallait bien tout faire rentrer sur les deux CD sans coupé les triptiques "Hotel hobbies-Warm Wet Circles et That time of the night" et "MISPLACED CHILDHOOD part 1").
On y retrouve tous les standards de l'époque comme "Assassing", "Incommunicado" et "Sugar Mice" (les deux premiers singles de "Clutching at straws"), le somptueux "White Russian". On y découvre aussi des versions de "Garden Party" et de "Market square heroes" qui ne figuraient pas sur le DVD et que l'on écoute ici pour la première fois, même si l'on connait déjà les chansons, on y prend un réèl plaisir.

Live entier, enregistré dans un pays où MARILLION reste encore aujourd'hui un groupe reconnu, mais à cette époque il y avait au chant le charismatique FISH et la musique était nettement plus énergique et bien plus rock que celle que joue le groupe aujourd'hui. Et ceux qui ne connaissent pas encore le premier et grand MARILLION (il y en a encore?), venez découvrir un groupe à l'apogée de sa gloire, un groupe qui remplissait les stades, les ZENITH et BERCY et qui classait ses albums au TOP ALBUMS français (Pour "Clutching at straws": 20ème Place)...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ils ne le savent pas encore mais les gars de Marillion se tiennent au bord du précipice quand ils enregistrent, le 18 juillet 1987, au festival de Loreley en République Fédérale d'Allemangne. Quelques mois plus tard, leur leader emblématique, le grand chanteur écossais au pseudonyme aquatique, les quittera sans crier gare, au sommet de leur gloire.

Pour le moment, les cinq d'Aylesbury triomphent, remplissant aisément des salles de plus en plus grandes, de plus en plus pleines, d'un public de plus en plus enthousiaste. Il faut dire qu'avec quatre albums sous la ceinture, un essor commercial qui ne semble pas se démentir depuis 1985 et l'album aux deux tubes, Misplaced Childhood, un "signature sound" désormais bien établi, basiquement du rock progressif mélodique et accrocheur revu et corrigé à l'aulne de la décennie de sa création, et des prestations live rondement menées par leur charismatique frontman, Fish, Marillion est triomphant et il n'y a, à priori, aucune raison que ça s'arrête.
Concernant la présente captation, préalablement uniquement disponible en version vidéo, on notera qu'elle donne la part belle aux dernier opus en date de la formation, Clutching At Straws dont pas moins de 7 titres sont joués. Sur 18, ça laisse suffisamment de place pour quelques vieux classiques bien sentis (Assassing, Script for a Jester's Tear, Market Square Heroes, etc.) sans évidemment oublier les deux tubes précités (Kayleigh et Lavender, soit Marillion à son plus 80s pop) dans une prestation tout en puissance et en contrôle. Parce que depuis quelques années qu'ils pratiquent intensément l'exercice scénique, et à la grâce d'un line-up bouclé depuis 1984 par l'adjonction d'un batteur vraiment au niveau en remplacement du limité Mick Pointer (Ian Mosley, auparavant aperçu aux côtés de Steve Hackett, excusez du peu !), Marillion sont devenus de grands professionnels sans pour autant y perdre de leur énergie. Parfait, quoi
Sur la qualité de la captation proprement dite, propre et claire, on n'aura pas grand chose à dire si ce n'est qu'elle rend parfaitement compte des concerts de Marillion de cette tournée, avec choriste !, bien mieux que le live officiel d'époque, The Thieving Magpie, qui saucissonnait plusieurs prestations pour n'en faire qu'une, méthode d'autant plus discutable que le répertoire était aussi puisé dans leur tournée précédente. Pour l'unité de ton et e son, on a vu mieux, comme ce Live from Loreley du coup fort utile.

Un très bon groupe, une belle set-list... Un live particulièrement recommandé aux amateurs du genre.

Fish - vocals
Steve Rothery - guitars
Mark Kelly - keyboards
Pete Trewavas - bass
Ian Mosley - drums
&
Cori Josias - backing vocals
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2013
l'enregistrement d'un concert fabuleux. Je n'y ai pas assisté en direct mais c'est tout à fait dans l'esprit du Marillion de l'époque FISH.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2012
les fans se régaleront de ce cd remastérisé où se retrouvent les grands morceaux de Marillion de l'ère Fish. Mais il est aussi une vitrine du groupe où tout curieux pourra découvrir et apprécier la qualité des compositions. Des titres dont on ne se lasse passe, puissants et inventifs, qui nous font regretter d'autant plus le départ de Fish. Marillion ne sera plus jamais Marillion après ça.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici