undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
27
3,8 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 novembre 2001
C'est le dernier album avec Dickinson; c'est un album honnête, meilleur que le précédent, Gers étant mieux intégré. Ce disque pêche par sa longueur, quelques titres étant dispensables. Cela fait perdre en spontanéité au groupe. On a l'impression quand même que Maiden a enclenché le pilote automatique sauf à certains moments qui montrent que Maiden sait jouer quand il veut (Be Quick Or Be Dead, Afraid To Shoot Strangers, Fear Of The Dark).
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2001
Après "No Prayer For The Dying", certains ont cru que Maiden était finit, mais il n'en était rien ! La preuve, "Fear Of The Dark" est un très bon album que tout fan se doit de posséder. D'ailleurs, pas besoin d'être fan pour apprécier la diversité et la qualité des compositions. C'est toujours du bon Iron Maiden, mais c'est quand même différent des anciens albums.
Le groupe était très en place et la tournée qui suivit permis d'enregistrer les morceaux qui figureront dans les "Real Live Dead One" et "Live At Donington". Malgré la réussite, Bruce Dickinson quitte ensuite le groupe pour se consacrer à sa carrière personnelle. Mais il n'a pas chanté son dernier mot au sein de Maiden...
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2009
Mis en ballotage défavorable après le mauvais "No prayer for the dying" (le premier album insignifiant de Maiden), la vierge de fer réagit avec "Fear of the dark".

Malgré quelques morceaux assez mauvais, le disque reste de bonne facture et comporte des futurs classiques du groupe ("wasting love, "Afraid to shoot Strangers" ou "Fear of the dark"). Bref, du Heavy Metal dans la plus pure tradition maidennienne.

Dickinson chante divinement bien et tient, quasiment à lui tout seul, cette album de bout en bout ; il nous fait presque oublier que Adrian Smith n'est plus là.

Ce sera le dernier "vrai Maiden", car la chute va être terrible pour le groupe avec le départ du charismatique chanteur.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2015
J'achète souvent mes CD musicaux à cause d'un morceau qui me plait beaucoup sur un album.
Je découvre souvent le reste de l'album de cette façon, parfois, j'ai eu de grosses déceptions vis à vis du reste de l'album, parfois, j'ai pris de superbes claques musicales dans la poire.

Ici, c'est en particulier pour la chanson "Fear Of The Dark" que j'ai acheté cet album de Maiden.

Tout bon album de Maiden, pas celui que je préfère, certes, mais agréable à écouter :-)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2015
Ok ce n'est pas le meilleur album d'Iron Maiden. Il est inégal et manque d'équilibre, MAIS il contient un de ms morceaux préférés du groupe, "Afraid to shoot strangers". A côté de cela deux ou trois autres très bons morceaux et puis plus grand'chose. Mais le tout reste agréable à écouter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2010
Sorti en 1992, neuvième album studio d'Iron Maiden, Fear Of The Dark sera le dernier album studio du groupe avec le chanteur Bruce Dickinson, avant son retour en 2000. C'est aussi le premier album du groupe dont la pochette ne sera pas signée de Derek Riggs (mais de Melvyn Grant). C'est aussi le premier album du groupe à avoir été totalement pensé pour le format CD. Il contient 12 titres, et dure la bagatelle de 58 minutes, ce qui en faisait, à l'époque, l'album le plus long du groupe (excepté le double live Live After Death de 1985).
C'est un album qui, généralement, est soit adulé, soit haï. Certains le qualifient de meilleur album du groupe, d'autres pensent qu'il s'agit du pire, ou d'un des pires. Le fait est que le son du disque est vraiment particulier, encore plus que celui de l'album précédent (le très inégal No Prayer For The Dying de 1990, qui marquait l'entrée dans le groupe dui guitariste Janick Gers, qui s'y trouve toujours). L'album précédent sonnait comme un retour en arrière (fini les morceaux longs et progressifs, place à la brutalité primaire des débuts, en moins concluant). Fear Of The Dark, lui, sonne boogie, totalement boogie.

Be Quick Or Be Dead est un morceau assez énervant et décevant (je n'ai jamais compris comment cette chanson a pu être aussi bien appréciée à l'époque), mais From Here To Eternity, qui reprend le personnage culte de Charlotte The Harlot (prostituée vue dans deux chansons du groupe, Charlotte The Harlot et 22 Acacia Avenue), est diaboliquement boogie, et le refrain fait même furieusement penser à du AC/DC, autrement dit, à du hard rock classique. Après cette chanson, Afraid To Shoot Strangers calme le jeu...en apparence, car si cette longue chanson sur la guerre (et contre la guerre) démarre et se termine en douceur (sublime voix de Bruce), elle contient un bridge très speedé en son centre. Une vraie merveille. Bien plus violente est Fear Is The Key, qui traite du SIDA. Musique faisant penser au Kashmir de Led Zeppelin. Décidément, des références étrangement classiques pour cet album !
Childhood's End et Wasting Love (chanson d'amour, inhabituelle pour Maiden, et vraiment superbe) sonnent comme tout, sauf du Maiden, et c'est bien pour ça qu'elles sont excellentes. Ca fait du bien de sentir du changement dans l'air. Est-ce Janick Gers, guitariste à la touche boogie, qui est derrière tout ça ? En tout cas, il est crédité dans cinq des douze titres. Après ce titre d'amour (mais cependant assez vif), The Fugitive, qui fait penser à une ancienne chanson du groupe (The Prisoner), sonne plus comme du vrai Maiden. Ce n'est pas le cas du second titre décevant de l'album, Chains Of Misery, très boogie, mais aussi très banal. Heureusement, le très martial The Apparition remet les choses en place, avec une histoire de fantômes excellente doublée d'une morale implacable.

Judas Be My Guide est un petit titre entêtant, simple, simpliste même (le refrain), mais très sympa. Weekend Warrior est une tuerie boogie implacable dotée d'un refrain aussi simple qu'efficace, et traitant du hooliganisme dans le football (pas mal de membres de Maiden adorent le football, notamment le bassiste Steve Harris, supporter ardent de West Ham). Un de mes préférés du disque. Et enfin, Fear Of The Dark, 7 minutes infernales, vrai cheval de bataille live, morceau sur la nuit, la peur...Grandiose conclusion.
Pour ma part, vous l'aurez compris, j'adore Fear Of The Dark. Probablement un des meilleurs albums du groupe avec Killers, A Matter Of Life And Death et Seventh Son Of A Seventh Son, c'est un album assez difficile d'accès (j'ai mis du temps à l'apprécier), mais une fois qu'on y entre, on n'en sort plus !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2014
Très bon album. Le son est clair . Seules les videos du "enhenced CD" ont mal viellis. Les clips de l'époque ne sont plus vraiment d'actualité et parraissentun peu naifs. mais bon la musique est bonne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2004
des mélodies puissantes et émouvantes, de la musique de grande qualité. L'album à la fois parfait pour faire la découverde d'Iron Maiden et indispensable pour les fans!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2013
Excellent album mais tous les titres ne font pas l'unanimité, ce n'est que mon avis mais il semble partager. Cependant il y a pas mal de perle. A écouter!!!!!!!!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Allez, je vais rejoindre le camp de ceux qui trouvent cet album surestimé. Je ne vais pas apporter grand chose au débat car je partage globalement l'avis des internautes ayant attribué une note assez faible à "Fear of the Dark".

Oui, oui, Maiden est grand, Maiden est une institution, Maiden est le plus gros groupe de Heavy Metal de la planête... ça ne fait pas pour autant de ce disque un album indispensable, loin de là. La pochette met en confiance, on a envie d'y croire. "Be Quick or Be Dead" démarre en trombe. Le son est plus puissant que sur le (déjà) très moyen "No Prayer For The Dying", on y croit encore plus... mais voilà: que de morceaux médiocres!

Si pour avoir le plaisir d'écouter "Afraid to Shoot Strangers" ou "Fear of the Dark" (magnifique, il est vrai), il faut se taper des titres comme "Wasting Love", "The Fugitive", "Chains of Misery", "The Apparition"... je dis non. D'allleurs, soyons honnêtes, combien de chansons de cet album sont-elles devenues des classiques? Hein? 17 ans plus tard, que retient-on de ce "Fear of the Dark"?

Je trouve particulièrement étrange que pendant tout ce temps, Maiden ait conservé sa place de leader du métal. Parce que franchement, si on fait le point sur la décennie 90: "No Prayer...": moyen; "Fear of the Dark": moyen; "The X Factor": berk; "Virtual XI": mieux que celui d'avant mais toujours pas bon... Cet enchainement d'albums absolument pas à la hauteur de ce que Maiden avait offert dans les années 80 n'a jamais porté préjudice au groupe, tant mieux pour eux. Ils peuvent compter sur leurs fans pour continuer à crier haut et fort qu' Iron Maiden n'a jamais cessé d'être excellent... Est-ce pour autant la vérité?
22 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)