undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

  • 1916
  • Commentaires client

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
15
4,1 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 février 2006
On a pu lire qu'il s'agissait d'un concept album centré sur la première guerre mondiale : faut pas pousser, en fait de concepts c'est une volée de riffs surpuissants (d'accord, il y a un slow, mais avec un tel mur de guitares que l'effet reposant est des plus relatif). La touche pur rock n' roll est franchement jouissive (ah! l'irrésistible, "Going to Brazil", conseillé le matin au réveil, trois accords et pas plus), l'enchaînement des titres est dantesque (essayez les tracks 2,3, 4 d'une traite!), quant à Lemmy, il est inaltérablement fidèle à lui-même. Quant à la bombe groovy (oui, groovy) et rock, "Angel City", l'ombre du grand Phill et sa Lizzy, plane sur la Tête, avec mêmes des cuivres et piano. "1916", c'est franchement un de mes préférés, disque de fiesta, grandes embardées assurèes, et pêche d'enfer pour la journée (au passage, s'il fallait le rappeler, Phil Campbell est un sérieux client, quand le déluge ralenti légèrement et que ses plans gibson classieux s'entendent nettement). Foncez! (que les purs et durs ce rassurent, "Make my day" ne dépareillerait pas sur Bomber ou Aces os Spade).
11 commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2011
N'étant pas un expert de Motörhead, juste un fan occasionnel - et encore, plus de l'attitude, parfaitement, exemplairement rock'n'roll, du groupe, que de sa musique, un tantinet répétitive dans son obstination même à s'en tenir aux canons définis dès la genèse du groupe par Lemmy -, il m'est impossible d'analyser si "1916" est meilleur, ou moins bon, que le reste de la longue discographie du groupe... Tout ce que je peux dire, c'est qu'il est foutrement BON ! Jouissif même dans son enchaînement imparable de brûlots heavy metal, d'ejaculations punk et de crises d'épilepsie rock'n'roll. On passera sur l'aspect "concept album" (les horreurs de la première guerre mondiale, bon...!) et sur quelques rares moments un peu policés (certains diront "expérimentaux", ouaf ouaf !) qui nous écartent du sujet éternel de Motörhead : du motherfucking rock'n'roll !

PS : magnifique master pour un superbe pressage vinyle 180 g, dans une pochette impeccable. De l'Art !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2013
Formidable ! Quel album! Moi qui n'avais jamais vraiment accroché à Motörhead, j'ai reçu une (bien agréable) gifle à l'écoute de brûlots comme "R.A.M.O.N.E.S", "Going to brazil", "No voices in the sky" ou "the one to sing the blues".
A noter les deux surprises que sont les ballades "Love me forever" et, surtout, "1916", un titre d'une douceur inattendue de la part de Lemmy même s'il traite d'un sujet grave.
A acheter les yeux fermés et les oreilles bien ouvertes
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Phil "Philthy Animal" Taylor
(21/09/1954 - 11/11/2015)

Quelques semaines seulement avant son pote et ex-patron, Phil Taylor tirait sa révérence. Une petite larme au coin de l'œil, parce qu'on l'aimait bien le dégoutant animal (Philthy Animal, son surnom), batteur puissant et speedé idéal pour la mixture rock'n'rollesque de l'ami Lemmy qu'il honora de sa présence de 75 à 84 puis de 87 à 92. Présentement, nous sommes dans sa deuxième pige, alors que, Motörhead, pour la première fois de sa carrière, joue en quatuor avec, donc, deux guitaristes, Phil Campbell qui restera jusqu'à la fin et Würzel (décédé en 2011) qui restera 9 ans et six albums avant que le groupe ne reprenne sa marche de fier power-trio, mais ça c'est une autre histoire... Parce qu'en 1991, pour ce 1916 neuvième long-jeu studio de sa discographie, Motörhead, qu'on croyait ne jamais entendre changer d'un iota immuable machine de guerre qu'il semblait être, a des envies d'ouverture, qui vont jusqu'à une ballade orchestrale (sur la première guerre mondiale, on ne s'aventure tout de même pas dans les frivolités habituelles de l'exercice) qui donne d'ailleurs son titre à l'album et est d'ailleurs aussi surprenante que réussie. Ca ne veut évidemment pas dire qu'on ne retrouve pas le trademark sound de ces affreux, dès The One Who Sing the Blues, et à moult occasions ensuite, Lemmy et se acolytes défouraillent sévère sur un matériau qui tient tout à fait la route (voir les supra-efficaces I'm So Bad (Baby I Don't Care), Make My Day, R.A.M.O.N.E.S. et Shut You Down) et contentera l'amoureux de hard rock'n'roll rentre-dedans comme seule la Tête-de-Moteur sait en produire. Mais donc il y a aussi des libertés avec le dogme qui sont prises, un refrain presque hard-pop sur No Voices in the Sky, un rock'n'roll "fiftiesant" sur l'excellent Going to Brazil et le correct Angel City, une étrangeté péri-progressive un peu ratée mais pas inintéressante (Nightmare/The Dreamtime), une authentique, typique même !, power-ballad qui fonctionne étonnamment bien considérant l'organe particulier du sieur Kilmister (Love Me Forever). Tout ça fait de 1916, ultime participation intégrale à un album de Motörhead du regretté Phil Taylor, un album un peu à part dans la discographie de la légendaire formation qu'on recommande, du coup, aussi à ceux qui pensent que ces gars-là ne font que du bruit blanc.

1. The One to Sing the Blues 3:07
2. I'm So Bad (Baby I Don't Care) 3:13
3. No Voices in the Sky 4:12
4. Going to Brazil 2:30
5. Nightmare/The Dreamtime 4:40
6. Love Me Forever 5:27
7. Angel City 3:57
8. Make My Day 4:24
9. R.A.M.O.N.E.S. 1:26
10. Shut You Down 2:41
11. 1916 3:44

Lemmy – bass, vocals
Phil "Wizzö" Campbell – guitar
Würzel – guitar
Phil "Philthy Animal" Taylor – drums
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2012
Cet album est sorti il y a déjà 20 ans! Mais aucune ride musicale, très mélodieux avec quelques morceaux épiques. Sans doute pas le plus "hard" du groupe, mais je le recommande. Seul bémol, sa durée que je trouve un peu courte (35/40 mn il me semble). Pour les amateurs et/ou les curieux, vu le prix c'est une affaire!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2013
"1916" marque le pas une première fois, et sans être en totalité indigne de Motörhead, il ne figure pas dans l'urgence de ses quelques illustres prédécesseurs.
"The one to sing the blues", le titre d'ouverture ne figure pas parmi les plus accrocheurs des entâmes d'albums.
Les trois compositions suivantes sont plus efficaces et sont bonnes mais sont dans un esprit plus rock'n'roll que le hard rugueux habituel de Motörhead.
"Nightmare/the dreamtime" est lent et lourd, atmosphère oppressante de rigueur mais pas des plus mémorables non plus.
"Love me forever", nous surprend par la voix de Lemmy qui s'essaie à un semblant de ballade, le refrain rattrape cependant un peu cette (mauvaise) surprise.
"Angel city" rattaque sur un rythme rock'n'roll, la voix confirme encore une sensation poussive déjà présente sur le précédent ("Rock'n'roll" justement). Et là, fin du fin, nous avons droit à des cuivres en conclusion du titre. Pas forcément désagréable, mais c'est Motörhead m'enfin quand même !!!! Hé Lemmy tu déconnes là !!
"Make my day" est dans l'esprit du groupe, mais reste totalement mille fois entendu.
"Ramones" nous replonge dans les mêmes travers rock et en moins bien que les autres.
"Shut you down" essuie les mêmes critiques que "Make my day".
Enfin, "1916" est la première réelle ballade ou titre lent avec orgue et violons en accompagnement ... assez déconcertant et ... euh comment dire ... nous laisse sans voix ....
Ce Motörhead à certes le mérite d'être différent, mais montre aussi vraiment pour la première fois des signes inquiétants de faiblesse.
Difficile d'ailleurs de faire ressortir des titres en particulier à l'issue pourtant de nombreuses écoutes.
Certainement ma première déception pour un album de Motörhead.

Mes titres préférés : (allez faut se lancer quand même) ... "No voices in the sky", "Going to Brazil".

Note : 11/20
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2012
Quand "1916" est sorti en 1992,j'ai été pour la 1ère fois déçu par un album de Motorhead.Lemmy qui se lance dans 2 ballades,trop bizarre et très loin du Motorhead que j'aime.Tout n'est pas à jeter mais comme je le marque dans le titre,quand même une 1ère grosse déception...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2011
Un Motorhead classique comme toujours mais réunissant bons riffs de guitare & de basse ainsi que des solos excellents. La voix de Lemmy est toujours aussi prenante !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2013
Motörhead est le meilleur groupe de Heavy Metal, Speed Metal (Hard Rock) existant. Musique, paroles, concerts, tout est excellent. Lemmy Kilmister is the Best !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2014
Si vous détestez Motorhead, vous détesterez cet album. Car, ce groupe est toujours constant dans ces compos. Et Lemmy reste Lemmy !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,99 €
7,49 €
9,99 €
5,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)