Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 juin 2016
Très contente d'avoir pu obtenir ce dvd à un prix plus qu'attractif, en plus il s'agissait du dernier exemplaire de ce film
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2014
very happy with the article you sent

quick and impeccability..thank you very much after Lucio fulci

i wish more jess franco by blue underground !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2012
Dans l'excellent commentaire audio (sous-titré) qui accompagne le film (et qu'il faut écouter absolument car il est d'une formidable intelligence sans la moindre langue de bois) les deux narrateurs, spécialistes du réalisateur et de ses films, expliquent le rapport qu'avait Fulci avec les femmes : un rapport de "haine-amour". Et l'un d'eux explique une anecdote qui ne manque pas de piquant : à l'époque (vers 1982) Fulci vivait avec une psychiatre (alors qu'il détestait la psychiatrie!) qui ne connaissait rien de ses films. Mais "L'éventreur de New York" se jouant à Rome avec un grand succès, elle décida d'aller voir de quoi il s'agissait. Le soir-même, bouleversée (et écoeurée, sans doute) par ce qu'elle avait vu, elle chassa Fulci de son lit.
Le film commence pourtant d'une manière assez plaisante, avec le dialogue de l'inspecteur (l'excellent Jack Hedley) avec la logeuse de la première victime. Mais très vite, avec le déroulemen des meurtres de plus en plus sadiques, et l'exaspération des pulsions sexuelles accumulées (voyeurisme, masturbation, sado-masochisme...) Fulci enfonce le clou en réussissant à déstabiliser le spectateur, en lui faisant croire à une enquête policière qui n'arrivera jamais à se concrétiser suivant les normes habituelles, et en faisant de New York une ville sale, malsaine, avec ses sex-shops, ses cinémas pornos, son métro crasseux et ses hôtels minables.
A tel point que la voix de canard du meurtrier apparaît comme un élément de la déstructuration morale de ces êtres humains qui ne pensent qu'à satisfaire leurs pulsions maladives. Et à la fin on a droit à une explication psychanalitique qui tient plus de la cuvette des WC que du cabinet du docteur Freud. D'ailleurs, le très beau psychiatre-profileur qui l'énonce ne fait rien d'autre que de se balader avec son ami l'inspecteur, ou encore à jouer aux échecs avec lui-même.
Reste que Fulci n'est pas un imbécile, et que son esprit "tordu" le différencie de l'esthétisme d'un De Palma, ou de la rigueur dans le suspense d'un Hitchcock. Ce sera l'avant-dernier film tourné à New-York, et la fin de la grande époque, celle des chefs-d'oeuvre. Ensuite, ce sera l'Italie, et l'envahissement progressif de la télévision, avec les désastres pour le cinéma italien que l'on connait.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2013
Ce film peut provoquer fascination ou révulsion, mais ne peut en aucune façon laisser indifférent le spectateur. Nous assistons, impuissants, à une enquête qui s'enlise et qui ne présage aucun dénouement heureux. Les fans de FULCI en auront pour leur argent, les autres, je vous laisse seuls juges... Bon film...!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2014
film assez violent, film italien des années 70-80
film que j ai été voir au cinéma à l'époque.
amateur de policier, violence et frisson à voir
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2016
Mauvais scénario, interprétation très moyenne ! Je ne suis même pas allée jusqu'au bout de ce qui pour moi n'est pas une histoire mais un galimatias sans rime ni raison et totalement inintéressant !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
''L'étrangleur de Boston'' revu et corrigé à la sauce new-yorkaise et gore par Fulci le grand. Ici il expose toute la craderie du subconscient humain et de la sexualité sadomasochiste . Une sorte de Giallo américanisé , qui à défaut d'être fin est terriblement efficace. Le meurtre dans l'hôtel miteux avec la nymphomane est une des meilleures scènes de toute la carrière de Fulci. Un brin misogyne ( la plupart des filles ,surtout la première en vélo , sont cretines) et très pervers ( les meurtres sont tous à connotation sexuelle ) , ça reste un très grand film à la fois policier, d'horreur et sentimental ... Oui oui.!!!! Un vrai classique .Bluray multizone superbe comme la plupart des Blue underground . Très bon achat de plus avec sous titres français .
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un des derniers avatars du giallo, le thriller italien qui connut son heure de gloire dans les années 70. Lucio Fulci, réalisateur de série B qui ne m'a jamais vraiment convaincu, semble à l'aise dans ce thriller situé à New York. L'image est assez glauque, hyper-réalisme, et fait songer à un certain film de Romero. L'enquête se suit avec intérêt et réserve son lot de coup de théâtre, certains assez convenus, d'autres plus surprenants. La version avec sous-titres en italien est assez médiocre (traduction déficiente notamment). Pour les amateurs du genre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2010
Un film à part, avec des séquences incroyables qui mêlent érotisme et sadisme.
La séquence de la femme au chapeau dans le bar est vraiment......culte!!!
On ne s'ennuie pas mais le début est mou, les cadres sont brouillons, et la musique dansante totalement hors sujet.
Reste un bon Giallo, un des meilleurs Fulci avec L'au-dela, Frayeurs, et L'enfer des zombies.
Les bonus sont vraiment intéressants, on retrouve même la fille de Fulci qui était présente lors du tournage.
On a droit à une explications des effets spéciaux et pleins d'anecdotes du tournage.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2013
Au début des années 80 le cinéma italien pas très en forme connut un certain renouveau grace aux films d'horreur et Lucio FULCI fut un actif fournisseur du genre.
Mais il bien faut reconnaitre que les fans d'alors étaient prets à acclamer n"importe quoi.
Soutenu par une musique d'ascenseur le film souffre de tous les défauts de la série Z italienne; une histoire incohérente ("Comment a-t'il eu mon téléphone??" se demande l'inspecteur; en effet comment ???) qui privilégie les scènes chocs au profit d'un peu, rien qu'un peu, de rigueur dans son développement; une misogynie crasse (toutes des salopes..) et des péripéties ridicules : le tueur parle comme un canard, une bande enregistrée semble répondre indéfiniment à une conversation téléphonique...
Coté gore par contre nous sommes servis; et l'énucléation puis l'éventrement ( à la lame de rasoir) de la malheureuse Zora KEROWA restera dans les annales du genre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)