Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici TopNYP Cloud Drive Photos nav_BTS17CE En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
32
4,7 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:10,99 €


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 août 2017
Paru en 2007, "Humanity. Hour 1", qui fait suite à un "Unbreakable" sonnant le retour au bon vieux hard-rock, est le premier concept album des Scorpions. L'histoire décrit un monde déchiré par une guerre civile, entre robots et humains.
Une pochette futuriste, et des guitares aux sonorités très modernes, semblent annoncer des Scorpions prêt à en découdre, dans un milieu musical en constante évolution. Mais, ce "Humanity. Hour 1" sonne peut-être comme l'oeuvre la moins personnelle du groupe, sans doute à cause du concept où les producteurs de l'album, James Michael et Desmond Child, sont énormément crédités, avec divers auteurs sur chaque morceaux, et même s'il débute avec l'alarmant "Hour I", coécrit avec John 5, le guitariste de Marilyn Manson, ce titre moderne aux guitares limite indus. et au tempo heavy est trop isolé, et avec des titres, majoritairement composés de tempos lents, le côté moderne de l'album passe un peu au second plan, et on retient surtout des refrains mélodiques, de titres narrant une histoire. Quelques morceaux se détachent du lot, en plus du premier titre, "Game Of Life", "We Were Born To Fly" ou "Humanity", mais les musiques qui accompagnent l'histoire ne sont pas immédiatement mémorisables, même si elles sont dotées de refrains mélodiques, comme sur "The Future Never Dies" ou "We Will Rise Again". Il manque de ces morceaux basés sur les riffs propre aux Scorpions, comme "You're Lovin Me To Death" et "321", d'un Rudolf Schenker jamais aussi peu crédité, avec quatre compositions à son actif, et c'est finalement l'interprétation de Klaus Meine que l'on retient le plus, à l'écoute de ce seizième album. Les deux ballades, "Your Last Song" et "Love Is War", ne passeront pas à la postérité, de même que "The Cross" les deux derniers titres cités, étant écrits par Matthias Jabs, qui lui n'a jamais autant participé à l'écriture d'un album, avec quatre compositions, et même cinq si l'on compte le bonus "Cold".
"Humanity. Hour 1", reste cependant un album doté d'une bonne production, et de titres encore une fois très bien interprétés. Du fait du concept, cet album ne sera pas évident à interpréter dans un contexte live, mais les Scorpions vont avoir une idée de génie pour pimenter les concerts de cette tournée, un "Reunion Tour", avec en invité spécial Uli Jon Roth.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2007
Certes, les Scorpions nous délivrent un bon album mais soyons quand même un peu objectifs : pour les gens comme moi qui possèdent tous les albums du groupe, l'âge d'or des Scorpions est loin derrière eux. C'est pour cela que je ne peux pas me permettre de mettre 5 ou 4 étoiles : ils ont fait tellement mieux. En tous cas, cet album est certainement un des meilleurs parmi les derniers et je le conseille vivement aux plus jeunes : c'est un album de très bon heavy, aux compos accrocheuses, avec de très très bonnes ballades. A noter que quasiment tous les morceaux ont été composés en collaboration avec le producteur du disque, Desmond Child, qui a très souvent été appelé à la rescousse par des groupes en mal d'inspiration et/ou ayant besoin de renouer avec le succès...
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2008
Après quelques années d'errances, les Scorpions retrouveraient la fraîcheur et le dynamisme qui leur avait fait quelque peu défaut. Car de ce côté là, "Unbreakable" nous avait plutôt rassuré. La question était: Était ce là l'ultime soubresaut d'un groupe qu'il nous faudrait désormais ranger au fin fond de nos bons souvenirs ? La réponse est dans "Humanity". Ma parole ! Les bestioles ont à coup sûr trouvés l'antidote pour un bain de jouvence à effet prolongé. Après écoute du disque, un constat s'impose: Le temps ne semble plus avoir de prise sur l'inspiration ô combien grandissante des Germains. Quel album !!!

Le choix de Desmond Child à la production avait eu de quoi me rendre perplexe. Le personnage étant surtout connu pour avoir très souvent œuvré dans le genre mélasse Hard (à succès !) au milieu des années 80. Qu'il me soit pardonné ce jugement hâtif, tant le Sieur aura su apporter un sang neuf aux Allemands. Arrangements remarquables, permettant de traduire au mieux ce quasi Concept album, l'apport d'un coach vocale aura également considérablement aidé Klaus Meine. Le Chanteur trouve en effet le ton juste sur chaque titres, renforçant ainsi l'aspect dramatique et interrogatif de la plus part de ses textes. Quant aux musiciens eux mêmes... L'expérience philharmonique et acoustique aura à coup sûr laisser des traces, car jamais musique du groupe n'aura été aussi riche. Variant les plaisirs à foison, tout est décidément réuni pour que ces quelques 50 minutes de musique n'en paressent que 35. Pour la première fois, je ne me suis même pas encombré l'esprit de savoir au nombre de combien se comptaient les ballades. Car même à cet exercice, les Scorpions ne tombent jamais dans la guimauve, allant même jusqu'à nous surprendre en brouillant les codes sur certains titres: Ça commence en effet comme une, ça ressemble à une, mais ça n'en n'est pas exactement une.

Alors, si au regard de ses derniers témoignages live, je suis il est vrai beaucoup plus alarmiste, sur album, le groupe démontre une nouvelle fois qu'il reste une valeur sûre.

19/20
44 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il s'agit de l'avant dernier album de leur longue et magnifique carrière. Les Scorpions à 60 ans signent, certainement, leur meilleur album, hyper éclectique et réellement..., grandiose !

En plus des autres superbes titres, "Humanity" est d'une beauté totalement exceptionnelle ! Ici, les mots me manquent...

Merci à vous Messieurs pour tout le bonheur que vous nous procurez depuis toutes ces décennies.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2009
Alors là quelle baffe mes amis.
Pas une baffe immédiate non. Une claque insidieuse, qui vous pousse à remettre l'album peu de temps après l'avoir quitté, et qui au final vous le fait écouter un peu tous les jours...Parfois c'est la marque des grands albums, et c'est ici le cas.

Déjà secoué avec l'incroyable vivacité de "Unbreakable", je me suis jeté sur ce "Hour1".
La première chanson est immédiate, c'est un tube, le son est titanesque et la section rythmique étonne par son pachydermisme.
Ensuite, l'album se fait plus nuancé, moins immédiat, et surtout très sombre, chose assez inhabituelle pour nos teutons.

Chose curieuse, l'album arrive à distiller une sacré énergie alors qu'il est très axé ballades, ou du moins les morceaux rocks sont ils largement parsemés d'accalmies.
Et pourtant ça marche, car on ne peut que s'incliner devant tant de maestria. Ici, pas de mièvrerie (bon, si un peu quand même avec "Love will keep us alive") mais des chansons profondes, émotionnelles qui nous emmènent jusqu'au final éblouissant "Humanity".

Un grand album, un poil déconcertant de prime abord, mais qui révèle un groupe qui a changé son propos, se concentrant dorénavant sur des choses plus graves que les petites pépées et ça leur va très bien !
33 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2007
Cat album est une monstrueuse réussite.comme cela a ete écrit, pas de mauvais morceau.Tous les refrains sont des tueries et la moitié des titres sont des hits potentiels.
De plus les scorps montrent clairement qu'ils ne veulent pas se répéter.
Les seules réserves -pour certains- est justement là : cet album est terriblement consensuel et sonne très FM suite à la production de Desmond Child.
On ne parle plus vraiment ici de hard-rock mais le son est énorme, les paroles meilleures qu'à l'acoutumée -mais pas sur la jaquette :o(- les morceaux sont vraiment pêchus et les ballades ne lassent pas au contraire -j'en suis déjà à une bonne trentaine d'écoutes.
Le single "Humanity" est une véritable perle...ça va faire très mal et pour revenir du concert du zenith j'ai vu la tête des jeunots très impressionnés par des sexagénaires incroyablement conservés et énergiques.
Scorps rule !
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2007
Ca y est! Enfin! On l'attendait, et il est là! Humanity-Hour1 est tout simplement grandiose. A la première écoute, on se rend tout de suite compte que cet album est excellent. A la deuxième on se rend compte qu'il est plus qu'excellent, et que les Scorpions sont des génies.

Klaus n'a rien perdu de sa voix, le son est excellent, du très très bon rock comme Scorpions sait le faire! L'ouverture de Hour-1 est vraiment énorme, du très gros son. Cet album n'a rien a envier aux précédents, il y a des chansons légérements plus calmes comme Love will keep us alive, et des chansons beaucoup plus rock comme Hour-1, et ce mélange des deux rend cet album excellent! Pas une seule chanson de l'album est mauvaise, avec des préférences pour "The future never dies" et "Your last song" qui sont des chansons magnifiques comme seul Scorpions sait nous faire. Si vous n'avez pas encore acheté cet album, courrez-y, n'hésitez pas une seule seconde et appréciez de la vraie musique!
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2007
BRAVO aux scorpions;on savait qu'ils pouvaient sortir un tel album,mais là,chapeau;est ce que c'est du à la production de Desmond Child?En tout cas,le son est bien là,fort,puissant;les compositions superbes;on n'est pas loin d'avoir leur meilleur album entre les mains tant les chansons vous restent dans la tete pour certaines dés la première écoute.Apres le dernier Gotthard,2007 commence fort.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2014
UN ETONNANT ALBUM QUI MA SCOTCHE DES SUPERS MELODIES ET LA VOIX DE KLAUS MEINE
APRES CELA PLONGEZ VOUS SUR LOVEDRIVE BLACKOUT ANIMAL MAGNETISM ET BIEN SUR LE CARTON
LOVE AT THE FIRST STING AVEC LE TUBE STILL LOVING YOU MAIS AUSSI TOUT L'ALBUM UNE BOMBE QUI
PIQUE LES OREILLES
BONNE ECOUTE AVEC CES SUPERS TEUTONS
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2007
Je n'ai pas de mots assez fort!

Depuis le début de la semaine à la maison, et depuis heavy rotation: la platine, le baladeur...

C'est beau: des textes sublimes, des mélodies d'orfevres, et un equilibre entre puissance et introspection.

Je conseille chaudement le dernier morceaux de l'album! Poignant avec la voix de Klaus Meine chantant d'une telle conviction que ça en arrache les larmes!

Il nous reste à éspérer que notre existence et notre future ne sont pas aussi sombre qu'ils le dépeignent!!!!

Jetez vous sur cet album!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)