Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos Learn more nav_BTS17CE cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
122
4,1 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:10,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 mai 2017
L'histoire relance l'histoire.
On se perd dans l'histoire et on s'y retrouve.
Un petit clin d’œil à Schwarzy.
C'est pas mal.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2014
Ceci est un must de la SF. Schwarzie au placard, réanimé un peu en numérique. Le son est du tonnerre et fait vibrer littéralement les murs. On s'y croit. Du très très bon !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2009
il est malheureux que l'auteur ait voiulu projeter ses personnages dans un futur apocalyptique au lieu de les laisser à notre époque
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2015
Pas attendu, ce film a le grand mérite d'assumer un parti pris que l'on n'avait jamais vu, à savoir le déroulement entièrement dans le futur, de la guerre contre les machines.Le traitement façon "Dark Knight" donne un nouveau souffle tout en étant cohérent avec l'univers de la série.On y voit enfin un John Connor en dur-à-cuire charismatique, mais à un moment de la guerre où il n'est pas encore chef de la résistance, mais en pleine ascension.Le film fait preuve de créativité en montrant les modèles antérieurs au T-800, comme le T-600, un terminator plus primitif au camouflage rudimentaire, et un tas de machines démesurées qui nous font rentrer dans ce cauchemar entrevu dans T1 et T2.L'atmosphère et la photographie sont superbes, avec de belles ambiances de nuit comme de jour.Le scénario tient la route et se présente comme des faits de guerre, où le conflit entre Skynet et Connor fait déjà rage.Christian Bale incarne bien le rôle, on le voit même écouter les vieilles cassettes de sa mère, d'ailleurs en VO, c'est la voix de Linda Hamilton que l'on entend.Il est dommage que les suites prévues soient annulées, car ici au moins il y avait une vraie vision cohérente et d'ensemble, avec l'ascension de Connor, une sortie de la routine "Schwarzy", et d'ailleurs une séquence lui rend un intelligent hommage, avec la chaine d'assemblage du modèle de Schwarzenegger en série. On pourra reprocher ci ou là quelques défauts et répliques un peu à plat, il n'empêche que l'angoisse et la tension étaient de retour, avec en prime un nouveau terminator hybride qui évitait toute redite ou réchauffé.En tout cas il s'intègre bien dans la saga et les bonus/édition sont intéressant et bien présentés.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Et dire que je suis allé voir Terminator premier du nom au cinéma, ça ne nous rajeunit pas ! Devenu l'un de mes films cultes tout comme le deuxième volet, et après un troisième épisode boudé par le public bien que pourtant très honorable, c'est avec un certain engouement que j'attendais le retour de la série sur les écrans. Si l'univers de Terminator est vaste, de nombreux comics, une série télé,... c'est tout de même l'univers filmique initié par Cameron qui attise les plus grandes passions.
L'idée d'un quatrième épisode n'est pas née d'aujourd'hui. Cela fait 6 ans qu'elle est dans les cartons et que le scénario initié par Brancato et Ferris a finalement été peaufiné par McG, P Haggis et J Nolan. Voilà encore une nouvelle qui avait de quoi inquiéter le fan. Le réalisateur McG issus des films publicitaires et des clips musicaux n'a t-il pas commis ce dispensable Charlie's Angels et finalement pas grand chose d'autre sinon We are Marshall peu connu chez nous. Par contre le choix des acteurs avait de quoi enthousiasmer : Christian Bale (The Machinist, Equlibrium, Batman, The Prestige, 3h10 Yuma... que du bon !) et Sam Worthington (Rogue, McBeth) initialement pressenti puis évincé pour devenir le nouveau Bond fera partie du Casting d'Avatar, le nouveau Cameron). Campé sur un budget confortable de 185 millions, le nouveau T4 avait finalement des ambitions intéressantes et d'emblée c'est déjà annoncé, c'est le départ d'une nouvelle trilogie qui est en marche.
La rupture avec l'univers de la première trilogie est inéluctable. Ce T4 se déroule en effet pour la première fois dans l'univers post-apocalyptique lorsque la guerre entre résistants humains et les machines fait rage. En 2018, les machines ont pris le pouvoir. John Connor futur leader emblématique de la résistance doit sauvé Kyle Reese pour que celui-ci puisse le sauver dans le passé. On l'aura compris, le paradoxe spatio-temporel des premiers opus est toujours d'actualité. Tourné au nouveau Mexique, cet univers comme les costumes renvoient d'avantage à celui de Mad Max qu'aux trois premiers volets. Un univers dévasté mais moins sombre et inquiétant que T1 le laissait présager. Les décors sont époustouflants de même que les effets spéciaux incroyablement crédibles. Le tournage dans de vrais décors (pas de fond vert) permet une réelle sensation de réalisme. Les décors intérieurs et extérieurs sont de toute beauté. Les machines robotisées ou en images de synthèse sont impressionnantes et parfaitement intégrées au métrage. Là encore, de nouveaux Terminators font leur apparition, les motos, les serpents, le géant Terminator récolteur d'hommes (rappelant la Guerre des mondes) s'ajoutent au connus T100, T600 et T800. Les spécialistes d'ILM ont à nouveau frappé très fort dans ce déluge d'effets spéciaux ahurissants. On ne compte plus les explosions massives (sans doute un record dans le monde du 7ème art!) et les effets pyrotechniques dévastateurs. Là encore, on sent que nous sommes dans une nouvelle ère de Terminator. Les poursuites, combats dans l'eau, sur terre, dans les airs ont été décuplés et donnent au métrage un rythme effréné. Un véritable blockbuster bourré d'adrénaline. La mise en scène fait un sans faute avec une alternance de plans larges puis serrés, des mouvements de caméra géniaux (autour puis dans l'hélicoptère en perdition en un seul plan !), caméra à l'épaule pour une immersion totale,... Le tout est nerveux et maîtrisé : Rien à redire ! Les clins d'oeil aux deux premiers volets sont sympathiques : l'explosion du camion citerne, l'incrustation virtuelle de schwarzy (qui n'est donc jamais monté sur le plateau), la musique de GnR entendue dans T2... Tous les acteurs sont convaincants et bien en place. Le scénario est bien ficelé et le suspens tenu de bout en bout.
Ce T4 là, racé nerveux et tonitruant, s'il opère une vraie scission avec les premiers volets, cumule tant de qualités en terme de film d'action et de SF ultra moderne, que nous ne pouvons augurer que d'un avenir prometteur pour la prolongation de la franchise.
Apport HD : Ahurissant. Voilà enfin un blu ray qui tient toutes ses promesses et relègue le DVD à l'antiquité. C'est un sans faute sur toute la ligne. L'image est d'une beauté et d'une netteté à toute épreuve. Malgré, les sous-expositions, la fumée, la pluie, l'eau, le rendu est magnifique sans défaillir. La définition est au taquet de la première à la dernière minute. La profondeur de champ des plans extérieurs est impressionnante de même que les contours des éléments et des personnages découpés au scalpel. Le piqué est d'anthologie avec une précision et une finesse rares sur tous les gros plans (textures, peau, visage, costumes...). Des images top démo constellent la pellicule. Pour exemple parmis des dizaines d'autres, la scène de Marcus dans l'eau à 46.26 ou du face à face à contre jour à 01.01.00 offrent un piqué d'enfer. Les plus petites particules se détachent avec une précision folle. Tous les effets pyrotechniques sont magnifiques et brûlent littéralement la rétine (l'explosion du camion citerne...). Les couleurs subissent un traitement de toute beauté, moins vives (sauf les rouges) genre sépia du plus splendide effet et qui crédibilisent ce monde post-apocalyptique. Cerise sur le gâteau, la gestion du grain va sans doute satisfaire le plus grand nombre : Invisible sur la grande majorité des plans, sa présence discrète et sporadique (un peu plus visible sur certaines scènes sous-exposées et sur certains ciels ) donne alors un beau cachet cinéma à la pellicule. Côté son c'est énorme en VF comme en VO avec une spécialisation qui donne le tournis. Les trois minutes de l'édition Directors `s cut sont anecdotiques (deux petites scènes) et n'ajoutent rien à l'ensemble. Dommage pour le boîtier blu ray toujours aussi chiche. Les bonus présents (effets interviews...) finissent de faire de cette édition un chef d'oeuvre technique du support blu ray, un must have incontournable.
55 commentaires| 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2015
"Terminator Renaissance", sorti en 2009 et réalisé par McG (Le réalisateur de "Charlie et ses drôles de dames", "Target", "3 Days To Kill" et "Charlie's Angels : Les anges se déchaînent" entre autres...), est un très bon film d'action/science-fiction dynamique et spectaculaire qui a rencontré un joli succès lors de sa sortie au cinéma ainsi qu'une suite digne de ses prédécesseurs. Ce quatrième volet de la saga est celui qui nous montre enfin le monde après le jugement dernier et commandé par Skynet. Cela faisait un moment que les fans de la saga attendaient ça et on peut dire que dans l'ensemble, on n'est pas déçu même si il s'agit-là de l'un des épisodes les moins réussis de la saga à cause d'un GROS défaut : L'absence d'Arnold Schwarzenegger au casting (Il était gouverneur de Californie à l'époque et ne pouvait donc pas reprendre son rôle) et ce n'est pas son personnage fait en image numérique (et loupé par la même occasion) lors d'une courte scène qui comblera son absence. Sinon à part ça, le reste du film est très réussi, spectaculaire et passionnant du début jusqu'à la fin. Dans ce dernier opus en date, John Connor doit à tout prix retrouver son futur père, le jeune Kyle Reese, pour qu'il puisse l'envoyer dans le passé afin de lui faire rencontrer sa mère. Bien entendu, Skynet doit l'en empêcher et fait kidnapper Reese pour attirer Connor dans un piège mortel. John sera aidé par Marcus Wright, un vagabond bien mystérieux qui possède un lourd secret qui pourrait lui coûter la vie. L'histoire est très intéressante à suivre et ne manque pas de suspense ni d'émotion. Le film possède des costumes et décors apocalyptiques superbes ainsi qu'un rythme soutenu, on ne s'ennuie jamais. Les scènes d'action sont nerveuses et efficaces et les effets spéciaux sont très spectaculaires. Le casting est parfait, en particulier le charismatique duo Christian Bale/Sam Worthington qui fonctionne plutôt bien. Ce sont clairement eux l'atout majeur du film. Le reste du casting n'est pas mal non plus, on notera également la présence de Helena Bonham Carter, Common, Terry Crews, Michael Ironside et des ravissantes Bryce Dallas Howard et Moon Bloodgood. Bref, même si il n'est pas au niveau des deux premiers volets de la célèbre saga, "Terminator Renaissance" n'en demeure pas moins un film de Science-Fiction réussi, efficace et prenant qui ne vous laissera pas le temps de souffler! Un divertissement spectaculaire et haletant, à voir absolument!

Le blu-ray offre une superbe qualité d'image, digne du support HD. Les couleurs sont belles et l'image est très propre et nette. Rien à dire, c'est bien meilleur que le DVD. Au niveau du son, la VF est proposé en 5.1 DTS-HD MA, tout comme la VO. Un son d'une qualité irréprochable, merci Sony!

En bref, si vous avez aimé les trois premiers "Terminator", alors "Terminator Renaissance" devrait également vous plaire. Un quatrième volet radicalement différent de ses prédécesseurs car les évènements du film se déroulent après le jugement dernier. Un épisode que les fans de la saga trouveront intéressant malgré l'absence d'Arnold Schwarzenegger au casting. Le film contient tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment devant la télévision : Une histoire intéressante à suivre et riche en suspense, des décors et costumes superbes, un rythme soutenu, des scènes d'action nerveuses et bien menées, des effets spéciaux spectaculaires, un casting impeccable, de l'humour et de l'émotion. Un bon divertissement qui comblera les amateurs du genre. Le blu-ray est exempt de tout reproche. Un achat sûr.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2009
On dirait qu'il y en a qui n'ont rien compris au film. Je croyais pourtant que pour comprendre un film d'action, il ne fallait pas un QI de 150 !!! Bref, si les humains ont encore une armée qui ressemble à une armée, si la Terre n'est pas encore un champ de ruines et si les armes de Skynet ne sont pas encore aussi perfectionnées que dans le futur qu'on nous montre depuis le premier épisode, c'est parce que le film reprend l'histoire quelques années à peine après le Jugement Dernier ! Il ne fait qu'entamer l'histoire du futur. Et on y voit surtout la création du T800 modèle 101, celui qui va revenir dans le passé pour tuer Sarah Connor ! Pour Skynet, c'est une création technologique de première importance.

Ce film ne fait qu'entamer une nouvelle série dans ce futur apocalyptique. Les deux épisodes suivants seront probablement deux nouvelles descentes en enfer. Au final, on jugera sûrement celui-ci comme le moins bon des trois. Pour ma part, il ne me fait pas oublier les deux premiers. Je l'ai par contre préféré au troisième. J'ai particulièrement apprécié l'histoire de ce robot qui se prend pour un humain. C'est typiquement le genre de ruses qu'on peut attendre de Skynet. Vivement la suite !
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2009
Coffret reçu ce matin,
Bon, que dire?
Je ne m'attendais pas à une résine, mais là...
Une toute petite moto en plastique plus ou moins mou, sur un socle ridicule.
Tant pis pour moi.
Un conseil, contentez-vous du blu ray et n'achetez pas ce coffret...
22 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je vous laisse de côté l'histoire du film mais je vais plutôt me pencher sur la qualité du support.

Qualité Vidéo :
Une chose est claire : T4 s’impose avec force par son transfert 1080p, tout simplement exceptionnel.
Contrairement à ce que l’on peut lire de-ci de-là, la palette colorimétrique n’est pas en soi extra-large, et les couleurs ne sont pas exceptionnellement riches.
Oubliez en effet les couleurs et le soleil californien des deux précédents volets, ce 4ème film se déroule dans un univers post-apocalyptique où le contexte impose aux personnages le besoin de s'adapter à une nécessité : la survie. Le film baigne donc dans des tons adaptés. Le rendu est désaturé. Les teintes sont grisées, grisantes. L’univers visuel est presque monochrome, suggérant un futur où l’espèce humaine a été décimée, où la civilisation a été dépossédée d’elle-même. Comme l’humain en quelque sorte, les couleurs sont presque totalement effacées. Le piqué de l’image délivre une forte impression. Il est vif, tranchant, de pointe. Les images ont du style. Elles sont saisissantes et les noirs sont toujours très solides.

Qualité Audio :
C’est avec grand plaisir et grande attention que nous avons expérimenté ce film doté d’un mixage sauvagement apocalyptique. Petite remarque néanmoins pour rester objectif face à l’engouement général manifesté à l’égard de ce disque. Sony Pictures nous propose deux pistes DTS-HD Master Audio 5.1, pour la VF et la VO.
Cette remarque faite, revenons-en à l’essentiel. Ce disque nous offre du spectacle acoustique sauvage. Le canal de grave s’en donne sur ce quatrième volet à cœur joie. Il vient tapisser d’une épaisse couche cendrée la scène sonore très - voire trop - souvent bourdonnante. Au-delà du léger avantage de la version française, on retrouve dans tous les cas une scène arrière qui restera abondamment sollicitée sur ce disque. La dynamique des deux pistes, plus ou moins différemment « décompressées », est de haute tenue et l’activité acoustique se veut bien souvent déchaînée, faisant le bonheur des Home-Cinéphiles qui sont à la recherche de l’épate 5.1 absolue. Dommage tout de même que ces deux pistes n’aient pas bénéficié des mêmes traitements de la part de l’éditeur.

Bonus :
Mode Expérience Maximum
Comparaison film / storyboard, galeries photo et documentaires : tout est à consulter durant le film c'est-à-dire sous le mode de lecture Picture-in-Picture. On apprécie ici la présence des sous-titres français souvent oubliés chez d'autres éditeurs. Super !
Cinechat :
Chatter avec vos amis tout en regardant le film. Mouai...
Refaçonner l’avenir (HD – 19.01 minutes)
On revient sur la manière dont a été réfléchi l’univers visuel de ce quatrième volet, qui se déroule dans un futur post-apocalyptique, poussiéreux et dépossédé. On revient aussi sur le tournage de quelques scènes emblématiques : scène de poursuite/moisseuneuse voire celle où l'on retrouve l'icône Terminator-Arnold.
La Moto-Terminator (HD – 8.33 minutes)
Petit retour sur ces fameuses motos intelligentes inspirées des célèbres Ducati.
Documentaires – Making-Of (HD – 29.47 minutes)
Le making-of est divisé en plusieurs sections :
- Destruction Numérique
- Enrôler les forces aériennes
- Le métal fondu et la science de la simulation
- Construction de la station de service
- Création de l’attaque sur l’avant-poste de Skynet
- L’explosion du labo de Serena en miniature
- Hydrobots
- Le retour d’une icône
- L’usine de Terminator
- Le magasin de Stan Winston
- Explosion au Napalm
BD-Live et Films-annonces

Conclusion :
'Terminator 4 – Renaissance' constitue un Blu-Ray Disc qui a suscité sans trop de difficulté l'emballement. Le transfert est impeccable et l’éditeur nous a offert deux pistes DTS-HD rugissantes.
Il n’en reste pas moins que les prestations sont toujours spectaculaires. L’interactivité (Picture-in-Picture, Cinechat…) a aussi été poussée au maximum.
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 2018 les machines ont détruit la civilisation humaine ..
Ayant suivi l'essor de cette licence depuis un bail je serais tenté de dire que c'est pas trop tôt ..
On ne pourra pas dire que dans « renaissance « on n'est pas dans le futur ..

L'univers est bluffant je trouve et l'histoire se déroule de façon cohérente et crédible si on se réfère
aux films précédents de cette suite de films à la longévité notoire ..
J'ai beaucoup apprécié ce voyage dans ce futur somptueux qui porte à l'écran cette riche thématique de SF
de la guerre contre les machines qui ne manque pas d'excellents romans mais qui trouve dans ce film une grande
ampleur et carrément de l'envergure je trouve !
L'histoire des hommes dépassée par leurs créations .. la vielle histoire du golem et autre en somme ..

Les machines sont somptueuses ..
l'environnement ravagé qui porte les séquelles omniprésentes du conflit est une véritable tragédie en lui-même ..
La dimension tragique est également présente dans l'intrigue qui est servie par de bons comédiens biens dirigés ..
Les machines sont diversifiées et leurs existence correspond à des critères rationnels d'utilité et très rarement à
ce qui pourrait être de l'inflation imaginative opportuniste et c'est une touche de bon gout et une once de crédibilité
supplémentaire pour ce film qui n'en manque pas ..

Les aspects machines presque humaines qui finissent par acquérir une véritable intelligence affective ( spécifique dans ses nuances )
sans pour autant en faire vos meilleurs potes pour autant est traitée sympathiquement et de façons avenantes ... ..

Le scénario ne va pas révolutionner l'histoire de la science-fiction au cinéma mais elle bien posée .. fonctionnelle et crédible ..
L'univers est solide et époustouflant et le film est bien rythmé et spectaculaire tout en ménageant des plages intimistes voire
contemplatives ce qui permet au spectateur de méditer sur l'étendue du désastre et l'ampleur de la menace et d'en prendre
aussi et tout simplement la mesure ...

Est-il nécessaire de préciser que les effets spéciaux sont parfaitement maitrisés .. ?
Un excellent moment de SF spectaculaire et nuancé et enfin un univers somptueux ..
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)