undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 février 2011
Ce concert, enregistré en 2008, a réuni trois musiciens qui s'accordaient magnifiquement: le saxophoniste alto Charlie Mariano, le guitariste Philip Catherine, le pianiste Jasper Van't Hof. Lesquels se connaissaient d'ailleurs très bien puisque leur rencontre remonte aux années 70. Si cet enregistrement est sublime (j'assume ce mot), c'est certainement aussi, outre ces trois merveilleuses individualités (Van't Hof est pour moi une révélation), le fruit d'une conception musicale commune qui semble être l'aspiration au chant. Ici, tous les solos chantent et contribuent à ornementer la musique en cours. Chacun a sa part dans l'embellissement des 6 déjà très belles compositions (3 de Mariano, 2 de Van't Hof, 1 de Catherine). Et puis, a t-on souvent entendu un saxophoniste de 84 ans souffler dans son instrument avec une telle précision, une telle chaleur, une telle palette d'émotions? Non, et c'en est renversant, émouvant même lorsqu'on sait que ce sont là quelques-unes des dernières notes soufflées par le grand Charlie Mariano, décédé l'année suivante. Philip Catherine a été le "petit plus" qui m'a décidé à choisir ce disque-ci parmi d'autres du saxophoniste. C'est ce qui s'appelle avoir la main heureuse.
1212 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)