undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
24
4,0 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:20,41 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 septembre 2014
BON ALBUM MAIS VOILA MOI QUI SUIT UN INCONDITIONNEL DE AC/DC
JE TROUVE QUE CELA SONNE TROP COMME EUX
AVEC LES DEUX FRERES O'KEEFE BEAUCOUP DE RESSEMBLANCE AUX FRERES YOUNG
J' ATTENDS DE VOIR LE SUITE LE PREMIER ALBUM ETAIT UNE PETITE BOMBE QUAND MEME
A CHOISIR JE PREFERE LE GROUPE KORITNI
BONNE ECOUTE
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2013
Etant fan d'ACDC, je ne peux qu'être fan d'Airbourne. Après ce n'est pas un simple singeage du célèbre groupe Australien, la base reste la même: une rythmique simple et bien marqué avec un son claquant et une légère overdrive. La comparaison s'arrête là, le jeu lead de Joel O'Keeffe n'a rien a voir avec celui d'Angus, c'est plus brouillon et moins inspiré, mais ca fait le boulot et surtout sa voie érrayé fait des merveilles.

Bref prenez Airbourne pour ce qu'ils sont des gars qui aiment le rock simple, punchy et avec du caractère. Une bouffé d'oxygène sur la planète rock
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2013
C'est un bon groupe de rock que je suis en train d'écouter on a vraiment l'impression d'écouter un groupe entre AC/DC et ROSE TATOO.
pour les vrai FANS de gros rock qui tâche !!!
Au delà de ça un excellent album
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 12 février 2013
Rien à redire,je suis en train de réecouté ce disque,c'est une tuerie!!!Peut-étre un peu plus mid-tempo par moments,mais c'est pour mieux vous exploser la téte ensuite.On peus comparé le groupe à ac/dc,et aprés?Il y'a pire comme référence.Ce disque à l'image du premier et génial album des australiens,est une mine d'or de pur hard-rock.Les riffs plombés,les solos,la rythmique et la voie de dement de joel...tout est bon!!!Pas besoin d'en faire des tonnes,ce groupe est"born to kill"!!!Alors pour les fans de true hard,qui déchire et fait tapé du pied,il n'y a pas à hésité...jetez vous sur les deux premiers albums du gang!!!Une tuerie!!!16sur20.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 24 février 2010
Les détracteurs disent qu'ils pompent AC/DC, les admirateurs qu'ils suivent dignement leurs traces...

Qui que vous soyez parmi ceux-là, il est indéniable que la bande O/Keefe possède la fièvre des Young, et si leur secousse sismique précédente, "Runnin' Wild", marchait dans les ornières laissées par le légendaire "Let There Be Rock", l'on peut aisément dire que ce nouvel opus de pur hard rock'n'roll made in Australia suit la voie de "Highway to Hell", en abaissant sensiblement le curseur du tempo de la position Furious à "seulement" Serious Headbanging.

Les djeun's antipodiens se calmeraient-ils ? déjà ? Chacun y verra ce qu'il veut, mais personnellement ce ralentissement (attention, on n'est pas encore aux fraises non plus !) ne me gêne pas, car j'étais déjà dans le temps plus fan des mid-tempos que des up-tempos d'AC/DC. Le principal est que l'esprit y soit, et il y est. Que l'inspiration y soit, et elle y est.

La flamme est bel et bien là !

Donc 13 titres (+5 pour l'édition limitée) qui s'enchainent dans la bonne humeur, le rock burné à l'ancienne, plein de sueur et de bonnes vibes, à l'image de ce "Get Busy Livin'" en forme de carte de visite, repris comme un seul homme par toute la tribu sur le refrain, soutenu par une rythmique béton comme on l'aime.

Sans réelle surprise (d'où 4 étoiles au lieu de 5 que beaucoup lui decerneront), avouons-le, même si on les aime, ce disque est "juste" (et c'est déjà ENORME) une violente bouffée d'honnêteté hard rock inspiré dans un monde de sophistication flou et hybride. Aucun doute : "Born To Kill", "No Way But The Hard Way", "Blonde, Raise The Flag", "It Ain't Over Till It's Over", Get Busy Livin'" et les autres s'imposent d'emblée comme des hymnes qui seront repris en choeur par la foule lors des concerts ! Comme quoi, pourquoi se compliquer la vie ?...

Voici donc une belle claque en ce début 2010... espérons que le reste de l'année soit forgée du même acier trempé.
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2010
... ce fameux groupe australien dont j'entends parler depuis plusieurs mois et qui fait tant de bruit... Bruit au sens propre du terme, car Airbourne, ben c'est surtout très bruyant.

Par ce commentaire je me permets d'évaluer aussi bien No Guts... que Runnin' Wild, les deux albums étant franchement similaires. Avec une légère préférence pour le second cependant, notamment grâce à Bottom of the Well, un peu plus subtile que les autres compositions du groupe.

Le lien avec AC/DC est indiscutable, on dirait juste que les frères O'Keeffe se sont dits: "on va faire pareil, mais en plus"; résultat ça braille plus que ça ne chante, les soli sont exécutés avec plus de rapidité que de feeling... alors oui ça débouche bien les cages à miel, mais on n'aurait pas dit non à un peu de répit dans ce déluge.

Airbourne ne révolutionne certainement pas (encore) le rock n' roll, mais a le mérite de déborder d'énergie. Peut-être que le 3e album fera montre d'un peu plus de maturité...
33 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2010
Airbourne possède un indéniable talent pour composer des chansons typiquement "hard rock australien": c'est drôlement bien fichu, même si ce n'est pas exploité complètement- mais le potentiel est là pour devenir une nouvelle et bien plus "rock" version d'AC/DC, version 21ème siècle. Cela s'entend ici ou là, si vous faites abstraction de la voix du chanteur qui vient plomber le tout parce que c'est toujours la même chose: il est très limité dans ce qu'il peut donner, vocalement parlant (à comparer avec Bon Scott d'AC/DC (1ère version) ou Marc Storace de Krokus). Dommage parce qu'avec un vrai chanteur, allié avec la musique, y'aurait de quoi faire quelque chose d'assez dingue
33 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2016
Ce Vinyle est juste magnifique. Les musiques sont toutes parfaites. Vous pouvez l'acheter c'est un plaisir à écouter.

Purifiez-vous l'esprit avec cet excellent groupe !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2010
Vous aimez le Rock'n'nroll??? Les bons groupes des 70'S? Si vous aimez AC/DC ce groupe va sans conteste beaucoup vous plaire, c'est Australien et ça bouge!!!

ROCK'N'Roll Never Die!!!!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2010
Le premier des chroniqueurs de seconde zone qui pullulent sur internet tenterait sans hésiter de ne point citer, ne serait-ce qu'une fois, le célèbre groupe australien auquel Airbourne rend hommage depuis ses débuts. Le Religionnaire s'est au contraire mis en tête de rembourser AC/DC dont les prélèvements n'ont toujours pas été crédités, bien qu'il ne puisse prétendre qu'AC/DC soit particulièrement à plaindre financièrement. AC/DC demeure effectivement l'un des groupes les plus riches de la planète et ne semble pas devoir connaitre le déclin avant que ses membres décèdent ou dégénèrent sur un mode Alzheimer. Le recyclage sans fin de son catalogue représente l'antithèse de la prise de risque artistique et aurait dû provoquer depuis longtemps déjà l'épuisement du public. Or AC/DC n'a cessé d'agrandir son emprise sur le monde, bénéficie de plus d'une aura quasi-religieuse, grand emblème des bonnes vieilles valeurs du rock misogyne dont les taches bien grasses et spermatiques sont chaque jour bénites. Lorsque le Religionnaire constate le succès ahurissant du dernier effort studio d'AC/DC, il n'oserait proclamer la nécessité d'un clone, aussi doué soit-il. Le pari était osé : oser jouer du AC/DC à la manière d'AC/DC alors qu'AC/DC joue du AC/DC depuis maintenant presque quarante ans. Le premier album de ces héritiers autoproclamés d'AC/DC était néanmoins suffisamment brillant pour triompher et convaincre qu'il y a peut-être mieux qu'AC/DC pour jouer du AC/DC. Le Religionnaire redoutait alors que ces jeunes à la langue luisante suscitent la lassitude à laquelle AC/DC a toujours échappé, et il le redoute aujourd'hui plus que jamais.

Ce second, espérons deuxième opus, n'est pas moins intéressant que le premier. Il a d'ailleurs bénéficié d'un succès équivalent voire supérieur. Hélas, il semblerait que l'émergence d'Airbourne en 2007 n'a servi qu'à redonner un nouveau souffle à AC/DC dont les chiffres de ventes ont depuis explosé et dont la plus modeste compilation a récemment propulsé une superproduction hollywoodienne. Aujourd'hui, Airbourne ne sert plus à rien. Les groupes de hard rock nostalgiques se comptent par milliers dont la plupart sont plus audacieux et ne se limitent pas à un hommage unique. Certes, les mélomanes les plus pointilleux signaleront qu'AC/DC n'est pas ici pas la seule inspiration, que le Religionnaire pourrait essayer de prendre en compte l'influence du rock australien dans son ensemble avec les Angels et Rose Tattoo, malheureux rivaux d'AC/DC, voire même un soupçon de hair metal à l'occasion, mais la mauvaise foi ne sauvera pas le meilleur des faux AC/DC. Cette extinction prochaine peut désappointer, attrister, mais elle n'en reste pas moins juste, car il n'existe pas de meilleur destin pour un groupe hommage à AC/DC, que d'entretenir, voire de relancer la carrière d'AC/DC et de se sacrifier pour AC/DC : Airbourne et AC/DC sont donc quittes. Le Religionnaire ne saurait trop suggérer à ces jeunes australiens de s'inspirer de Dream Theater, un groupe hommage qui n'hésite pas à voir grand et à singer une variété impressionnante d'artistes : la dilution est la solution. Un tel talent d'imitation doit forcément pouvoir se révéler dans un autre rôle que celui d'AC/DC.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)