undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Album vinyle|Modifier

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

immolation est définitivementun grand du death metal, c'est indéniable. le groupe a ponctué ses vingt ans discographiques de huit albums, ce majesty and decay inclus, et ce sont autant de jalons d'une évolution sbtile certes, mais réelle, dédiée au metal extreme. ce sont autant de références incontournables.
majesty and decay est une nouvelle démonstration du talent du groupe new yorkais à savoir délivrer un death metal puissant et de haute volée, une musique sombre et intense, dotée de soli assassins et de riffs briseurs de cous.
chaque disque d'immolation est une leçon de savoir-faire mais aussi d'inspiration!
difficile de ne pas tourner en rond dans un style aussi pointu que le death metal tel que pratiqué par immolation et quelques autres groupes de référence...
et pourtant, il faut croire que le groupe est toujours inspiré car immolation n'a jamais sorti l'album de trop. fait rare après une si longue carrière pour être souligné!

majesty and decay est un disque indispensable de plus et se distingue quelque peu de ses aînés par une production quelque peu plus claire, mais ne perd rien en puissance car le groupe y a encore, à mon avis, gagné en précision.
non pas que les productions précédentes étaient brouillonnes, loin de là! mais le groupe se concentre encore davantage sur l'efficacité et l'impact de sa musique.
encore une réussite!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2013
Depuis les fabuleux "Close to a world below" et "Unholy cult", Immolation s'est contenté de faire du Immolation, sans grand relief. Non pas que celui-ci change la donne, mais il possède cette touche particulière qui le distingue incontestablement. Déjà le son est énorme, massif, titanesque. C'est la BO d'un film de guerre où l'on s'en prend plein la tête. Pour faire court, c'est un album abouti, technique, efficace et avec une ambiance belliqueuse hors du commun. L'un de leurs meilleurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Immolation fait maintenant partie des grands du Death Metal, fort d'une carrière de plus de 20 ans et de nombreux albums cités comme références.
Le petit dernier, "Majesty and Decay" (concept parfaitement résumé par la superbe illustration), ne surprendra pas les amateurs du groupe car s'inscrivant dans la continuité des albums précédent. Mais on peut ne pas surprendre l'auditoire et proposer tout de même une oeuvre intéressante. C'est le cas ici.

Récupéré par le label Nuclear Blast (décidément, ils vont bientôt avoir tous les groupes intéressants sur leur catalogue), Immolation nous revient 3 ans après Shadows In The Light en nous proposant son huitième album studio.
Après une petite intro à l'ambiance sombrissime, le premier titre nous assomme par sa puissance de frappe. Le son est clair (ce qui n'a pas toujours été le cas avec ce groupe) et puissant. Les riffs sont gras, la voix de Ross Dolan est toujours aussi énorme de puissance. Voilà, j'ai balancé 3 fois le mot "puissance" en 2 lignes. Bon, je laisse parce que c'est assez évocateur, finalement. 3 minutes 19 plus tard, la première leçon de Death Metal est terminée. L'assistance est sous le choc mais ce n'est que le début. Les hostilités continuent avec "A token of malice", hyper rapide, et le titre éponyme, plus lourd et sombre, qui ne font pas baisser l'intensité de cette oeuvre. De toute manière, l'intensité ne baisse à aucun moment, si ce n'est pendant le petit répit de l'interlude (bien sombre aussi) qui ouvre le monstrueux "A thunderous consequence".
Les blocs monolithiques taillés par le groupe sont autant de citadelles impénétrables. La section rythmique écrase tout sur son passage (écoutez donc les deux dernières minutes de "The rapture of ghosts"... si c'est pas du tabassage en règle, ça), les solos déboulent de ce magma pour éclaircir le tableau. Ces 4 musiciens sont des orfèvres en la matière, aucun doute là-dessus.
En 45 minutes, tout est dit.

Si Immolation ne bouleverse en rien sa marque de fabrique avec ce dernier opus, il faut reconnaître qu'une fois encore, le groupe américain a su trouver les arguments pour que l'on reste scotché à l'écoute d'une telle puissance et d'un tel savoir-faire. Un must du Death Metal cette année, assurément!
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2012
Excellent album, je le conseille vivement, vous ne serez pas déçus ! Brutal, sombre, avec une puissance dévastatrice, bref achetez-le !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici