undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Chloe
  • Commentaires client

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
25
3,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,55 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 juillet 2011
Un scenario tortueux, captivant, sur une histoire un peu sordide se deroulant dans un milieu aisé newyorkais (pas la peine de vous raconter le film c'est deja fait par d'autres commentaires, pas sympa de raconter le film dans les commentaires)se termine de façon décevante. Sans donner de précision la fin m'a déçu, c'est dommage car le reste du film est plutot convaincant. Techniquement c'est bien réalisé, les bonus sont nombreux et assez interessants. Film intimsite pour lequel la HD ne s'impose pas et qui peut se voir en TNTHD sans investir dans le BR.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le thème initial est bien le même que celui du film d'Anne Fontaine en 2003 "Nathalie".
Catherine, une femme mariée approchant la quarantaine (Julianne Moore = Fanny Ardant) a la certitude que David son mari (Liam Neeson = Gérard Depardieu) la trompe avec ses jeunes étudiantes. Elle engage Chloé une prostituée (Amanda Seyfried = Emmanuelle Béart) pour le provoquer et tester sa fidélité. En fait il l'ignore totalement, absorbé par son travail, et c'est la prostituée qui invente des scènes torrides qu'elle raconte à Catherine qui la paie. La grande différence dans ce film d'Atom Egoyan touche à la psychologie nettement plus névrotique de Chloé. Celle-ci cherche l'affection et s'attache à son "employeur". Elles vont vivre ensemble une nuit d'amour car Catherine craque pour elle. Quand elle se reprend, Chloé est perdue. Tout se passe dans son regard proche des larmes au moment où Catherine l'éconduit. Tentera t elle maladroitement de se venger ?
Liam Neeson a juste un rôle de faire-valoir en face de l'affrontement des deux femmes dont surtout Amanda Seyfried fait passer l'émotion tragique et désespérée plus que Julianne Moore assez raide. Un remake donc mais pas seulement. A voir sans plus.
77 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ici, nous avons adoré "Chloë", qui, sans être parfait, n'en demeure pas moins une pièce de grande valeur dans la rubrique J.M...
Kesako "J.M"?!? Julianne Moore, bande de dégourdis, va! Bon, la belle rousse est sans conteste l'actrice américaine qui surprend le plus depuis 20 ans déjà.
Intrigante, élégante et sobre, elle sait tirer son épingle de ce jeu du chat et de la souris avec la trouble et troublante Amanda Seyfried.
Le DVD est à dévorer, et la musique magnifique donne des frissons agréables.
Excellente séance chaude mais pas trop chaude avec ce très distrayant puzzle de moeurs américain.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2016
Film intéressant ! Couple mis en péril par le manque de communication des intéressés , un peu d'érotisme et de manipulation , fille dérangée mentalement ....Final tragique pour elle !....très bonne figuration des acteurs !....à Voir !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le film démarre sur les soupçons qui rongent une femme médecin (Julianne Moore), qui pense que son mari, professeur à l'université (Liam Neeson) la trompe. Les indices dévoilés au début de l'histoire sont accablants. Elle va engager une jeune dame de compagnie spécialisée dans les contacts...disons rapprochés. Le but de l'épouse étant de savoir si son mari serait capable de refuser des avances faites par une jeune et charmante personne (Amanda Seyfried). Les deux femmes vont ensuite se rencontrer afin que notre "tentatrice" puisse faire rapport à l'épouse...

L'idée de départ peu paraître saugrenue, car savoir si son mari tomberait dans le piège, ne lui donnera pas de certitude quant à d'autres aventures qu'il aurait eues auparavant.
La manière dont les deux femmes entrent en contact est bizarre également. On est d'emblée dans un registre qui semble trouble, voire malsain.
Les récits faits par Chloé sont très précis, riches en détails intimes, et ils vont perturber l'épouse et entraîner les acteurs de cette histoire dans un enchevêtrement de sentiments refoulés ou bafoués mêlés à l'évocation de souvenirs agréables ou non et parsemés de blessures anciennes ou plus récentes.
S'y ajoutent, les rapports difficiles avec leur fils, lui aussi victime de blessures de coeur non cicatrisées. Bref, ça tiraille dans tous les sens et chacun cherche un moyen de se sentir vraiment et pleinement vivant.
Le "contrat" de la jeune dame va placer tout le monde dans un situation qui semble inextricable. Il sera, ce contrat, émaillé de quelques surprises de taille, de moments de connivence, et d'autres moments où l'impossibilité de se comprendre semble totale.

La fin ne m'a semblé ni faible, ni téléphonée. Elle est la juste conclusion du choix des personnages de ce scénario où l'âme humaine nous conduit sur des chemins ambigus, mais touchants.

L'interprétation des deux actrices est remarquable. Le côté sulfureux (et physique...) n'est pas absent, et il pourrait perturber ou même choquer certain(e)s.
Excellente ambiance musicale en prime.
A noter, une fin alternative qui explique, avec une voix "off", ce qui rend cette fin juste.

Une histoire troublante, torturée et difficile, avec des personnages qui cherchent la lumière sur le chemin de leurs paradoxes.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2014
Les deux actrices sont parfaites surtout Amanda en blonde qui ne se maitrise plus et Morre en intellectuelle
égarée par ses sens. le mari n'est qu'un pretexe , la sensualité va crescendo, et cette tension est très
exitante , j'ai préféré la fin qui n'a pas été retenue quite à etre raffiné......
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2011
j'ai bien aimé Chloé le thème, le jeu des acteurs et surtout cette mise en acte, magnifiquement ciselée, scène après scène, d'une dynamique psychologique extrêmement intéressante entre 2 femmes. Bien sûr, il y a un trio, mais l'homme n'est que le prétexte, dans le film, à cette rencontre entre 2 femmes, à ce qui se passe entre elles et à l'intérieur de chacune d'elles.
Le film nous présente d'abord chacun des 3 principaux personnages dans des scènes très significatives. La première image est, entre autres, très révélatrice : Chloé s'habille devant un miroir (les miroirs, les fenêtres sont omniprésents dans le film), exhibant un magnifique corps de jeune femme dans des dessous très sexy. Et elle met dans ses cheveux, cette épingle dont le rôle sera important dans le film et que nous retrouverons également dans la dernière scène, dans les cheveux de Catherine.
Puis on nous présente Catherine, elle est au travail : une femme mûre, gynécologue entourée de son monde de femmes ( réceptionniste, infirmière, patientes) Elle nous apparaît plutôt froide et en tout cas, très rationnelle.
On peut d'emblée opposer le portrait qui nous en est fait à celui de David, son conjoint, professeur charmant et séducteur, donnant un cours sur Don Juan, à un groupe de jeunes gens dont plusieurs jeunes filles. L'assistance, séduite, l'invite à dîner mais il leur apprend qu'il ne peut pas car,c'est sa fête. Message un peu ambivalent et transgression d'une certaine limite?
Toute la trame du film vient du fait que David ne sera pas présent à ce gros party de fête que lui a organisé Catherine, à grand frais d'argent et d'énergie. Il a manqué son avion. Puis un message sur le cellulaire achèvera de semer le doute : «MERCI POUR HIER SOIR. MIRANDA », accompagné d'une photo d'une très jeune femme, souriante, aux cotés de David. Le doute sinsinue en Catherine comme un poison. Et nous aussi, spectateurs, grâce à l'habile scénario d'Atom Egoyan, nous doutons.
Puis il y a la rencontre entre Catherine et Chloé, apparemment fruit du hasard, dans une scène très intime déjà, dans les toilettes d'un restaurant. Catherine engagera Chloé ( la payant comme on paie une prostituée) pour « tester » son mari, voir comment il réagira face à cette belle jeune femme. Ce que Catherine n'avait pas prévu, c'est le jeu de Chloé (qui n'en est pas un) et son investissement massif envers elle, Catherine, dès leur première rencontre. C'est dans cette interaction que réside tout l'intérêt du film et c'est ce que nous allons aborder selon l'angle de chacune des protagonistes.
Dès le début, Catherine nous est présentée comme une femme plutôt froide, très rationnelle. Ceci s'exprime dans sa relation à une jeune patiente qui n'a pas d'orgasme : « L'orgasme, c'est une contraction musculaire. Ça n'a rien de mystérieux ». Elle aura la même attitude défensive, évitante, devant son fils et sa copine qui ont, de toute évidence, une sexualité qu'ils apprécient «Utilisez-vous une protection?» Ce sera là sa seule question.
A-t-elle toujours été ainsi? On ne sait pas vraiment mais on peut en douter. Le film laisse entendre des moments où elle a été très sensuelle avec son conjoint, faisant l'amour jusqu'à 3 fois par jour, allant toujours le chercher à son arrivée à l'aéroport.
Par ailleurs, de par son travail, Catherine est en contact quotidien, de façon très intime, avec les femmes, leur corps, leur sexualité, leur rapport aux hommes;
C'est une femme mature (40-50 ans) avec une certaine difficulté à accepter de vieillir. Elle dira à son mari qu'elle peut parfois se sentir encore une fille de 18 ans mais que le miroir lui renvoie l'image d'une femme vieillie. On sent donc une certaine fragilité narcissique chez Catherine et vieillir, représente pour elle une menace. Inquiète, insécure, elle semble avoir mis de côté sa féminité, sa sensualité, comme pour se protéger. Ainsi, dans une scène du film, son mari sera très surpris (et ravi) qu'elle se soit mis du parfum (celui de Chloé!)
En plus, dans les faits, et probablement en lien avec les attitudes défensives qu'elle a adoptées, une certaine distance s'est établie entre elle et David. Lui-même l'évoque, le regrettant et lui demande depuis combien de temps ils ne vont plus s'attendre à l'aéroport,On ressent également cette distance dans certaines scènes du film où le malaise entre eux est palpable malgré le rapprochement. Et même si Catherine semble, du moins en partie, responsable de cette distance, elle l'interprète comme une preuve qu'elle n'est plus désirable pour lui, qu'il lui préfère d'autres femmes, plus jeunes.
Pour ajouter à son insécurité, même son fils, Michael, qui mature et se détache d'elle de façon tout à fait normale, choisit un autre objet d'amour, une jeune fille de son âge que Catherine rencontre dans sa propre maison, à peine vêtue. Comble de la blessure, son fils lui dit que « papa est au courant », soulignant une certaine complicité des hommes dans cette sexualité.
Catherine vit donc déjà une période de dévalorisation et d'insécurité au moment où son mari ne se présente pas à ce gros party surprise qu'elle lui a organisé pour son anniversaire. Le doute s'insinue : « Il y a sûrement une autre femme plus belle que moi. » On la voit d'ailleurs, le lendemain de ce party manqué, regarder David, ce bel homme, qui se rase devant sa glace. Puis c'est le message sur le cellulaire qui activera davantage le doute qui devient conviction : « MERCI POUR HIER SOIR, MIRANDA »
Il y a alors ce souper au restaurant avec son conjoint et un ami accompagné d'une escorte, beaucoup plus jeune que lui, à l'allure un peu vulgaire et provocante : un autre fait pour exacerber le doute de Catherine sur elle-même et partant, sur David. On la voit alors se réfugier dans la salle de bains où, en un geste très féminin, elle dénoue ses cheveux qu'elle avait ramassés en un chignon un peu sévère. C'est là qu'elle rencontre Chloé qu'elle trouve très belle (Elle le lui dira à plusieurs reprises dans le film), dans une scène très intime. Ce moment sera très marquant pour Chloé.
Le poison obsédant de la jalousie s'infiltre de plus en plus chez Catherine qui devient hypervigilante aux situations où David interagit avec de jeunes femmes : la serveuse, une étudiante au concert, Même les pensées de David par rapport aux femmes deviennent suspectes et il lui fera remarquer qu'il a le droit à ses fantasmes, devant les interrogatoires de son épouse.
En complet désarroi, Catherine va à la rencontre de Chloé au bar où celle-ci travaille. Elle lui confie que son mari la trompe, que peut-être « il l'aimerait, elle » et qu'elle voudrait savoir ce qu'il ferait s'il la rencontrait. Elle engage donc Chloé, la payant pour ses services, mais demeure toujours ambivalente : elle ne veut pas qu'elle aille trop loin dans ses avances mais se délecte de ses descriptions et accepte chacun des rendez-vous donnés par Chloé. Cette dernière raconte donc dans les détails les plus intimes leurs prétendues rencontres (auxquelles le spectateur croit aussi ,soit dit en passant et lui confirme que son mari est un bien bel homme.
Puis on voit Catherine s'identifier de plus en plus à Chloé à travers ce qu'elle raconte. Entre autres, dans cette scène où Catherine est très excitée en prenant sa douche, fantasmant sur la rencontre de David avec Chloé, dans cette serre chaude, aux plantes exotiques. Les images sont très évocatrices dans le film, la main de Catherine dessinant sur le verre de la douche le même geste d'abandon que David sur la vitre de la serre.
La relation à Chloé devient de plus en plus équivoque dans cette identification de Catherine à une image idéalisée d'elle-même. Dans une scène au resto où elle rencontre ses amies, celles-ci la taquinent à propos d'un éventuel amant alors que c'est de Chloé qu'elle reçoit un message qui a tout l'air d'un rendez-vous galant : rendez-vous au Windsor Arms, chambre 211!
Les gestes d'identification se multiplient : boire dans le verre de Chloé, mettre son parfum jusqu'à cette scène où Catherine va déranger Chloé à son travail d'escorte, l'amène dans une chambre et commence à la déshabiller en lui demandant : « Comment te touche-t-il? » Elle dira plus tard à David : « J'ai voulu te retrouver à travers elle ».
La situation est tellement équivoque lorsqu'elle rentre aux petites heures du matin que c'est son mari qui lui fait une crise de jalousie (que je qualifierais de normale) : « Qui est-ce? L'aimes-tu? » Catherine est désemparée.
Suite à un dernier message de Chloé, (« Je viens juste de le laisser ») , Catherine se rend à son rendez-vous et Chloé lui dit que ce qui se passe entre David et elle n'est pas seulement sexuel, que c'est affectif et qu'il lui a dit que lorsqu'il fait l'amour à sa femme, il pense à elle, Chloé! C'en est trop! Catherine convoque à un rendez-vous de confrontation son mari et Chloé. Le mari ne connaît pas Chloé de toute évidence et Catherine, sous le choc, se confie. Son désarroi est immense. Elle comprend qu'elle a été dupée, non par David, mais par Chloé. Et pour sa part , que recherchait Chloé dans cette relation ? Nous y reviendrons plus tard.
Revenons à Catherine. Ses confidences amènent un rapprochement du couple et elle avoue alors à David, ce qui me semble le cœur de sa problématique :
« TU ES DE PLUS EN PLUS BEAU EN VIEILLISSANT. ET MOI, JE ME SENTAIS SI INVISIBLE, AVEC L'IMPRESSION DE DISPARAITRE »
L'histoire s'arrêterait là, si ce n'était que de Catherine. Mais c'est compter sans Chloé !
Le film se termine sur une scène dramatique, non nécessaire à mon humble avis. Mais même dans cette scène intense où la pathologie de Chloé éclate au grand jour, Catherine ne peut se distancer de Chloé, accepte de l'embrasser et lui répète « qu'elle est si belle ! »
Puis une sorte de happy end : toute la famille participe à un party de graduation où Catherine porte , à ma grande surprise, l'épingle à cheveux de Chloé. Cela ne me parait envisageable que dans une identification réussie à une femme séduisante, qui l'a séduite, elle.
La jalousie de Catherine s'élabore donc sur cette fragilité narcissique, réveillée à la fois par ce vieillissement qu'elle accepte mal et par ce sentiment d'abandon de son mari ( et on pourrait ajouter « et de son fils ») . Elle se dévalorise, se persuade qu'il va sûrement voir une femme plus jeune et plus belle et en vient à envier cette autre, image idéalisée d'elle-même.
Ceci m'amène à parler des différentes formes de la jalousie et de ses racines psychologiques. La jalousie peut, en effet, être normale, névrotique, à ce moment là obsessionnelle ou même psychotique. (Ici, on n'est nettement pas dans ce dernier registre)
D'abord une définition simple de la jalousie :
Le sentiment éprouvé lorsque l'on craint que quelqu'un nous ravisse, nous enlève l'amour de l'être aimé (Mélanie Klein)
Ou dit autrement,
Lorsqu'elle est normale, la jalousie est plutôt occasionnelle , survenant suite à un événement qui prête à un soupçon d'infidélité . La personne est aussi capable de modifier sa compréhension de la situation devant de nouvelles informations. Par exemple, David dans le film semble présenter une jalousie normale lorsqu'il doute de Catherine rentrée aux petites heures du matin.
Morbide, elle peut naître en l'absence de toute évidence, devient obsédante et l'individu est incapable de rajuster sa perception qui peut devenir une conviction. S'installent alors des comportements de vérification, de véritables questionnaires policiers et parfois de la violence. Au contraire de la jalousie délirante où la personne adhère complètement à sa perception d'infidélité, dans la jalousie obsessionnelle, elle en réalise le ridicule, peut même s'en excuser auprès de son conjoint mais est incapable de la refréner.
Névrotique, la jalousie peut être sous tendue par une pulsion d'infidélité refoulée, une pulsion homosexuelle refoulée ou, ce qui est plus souvent le cas, un attachement insécure amenant une faible estime de soi, un sentiment d'infériorité personnelle, et une grande fragilité narcissique.
Dans ma clinique, (je travaille presque exclusivement avec des jeunes femmes souffrant d'anorexie et de boulimie), je rencontre souvent cette dernière forme chez celles qui réussissent à avoir une relation amoureuse. Ce sont des jeunes femmes perfectionnistes, très exigeantes face à elles-mêmes, donc jamais satisfaites d'elles-mêmes et surtout de leur corps. Toute jolie femme devient alors une rivale potentielle.
Pour en revenir à Catherine, elle n'apparait pas comme une jalouse chronique. Sa jalousie semble réactionnelle à cette étape de la vie où elle se sent vieillie et moins désirable. Cependant, sa jalousie prend une couleur pathologique par son côté obsédant, ses comportements (engager une jeune femme pour tester son mari). Elle devient hypervigilante, surveille David et même les fantasmes de David deviennent suspects et interdits. Elle sera cependant capable, devant l'évidence, d'abandonner ses doutes et dira : « Je suis désolée de ne t'avoir pas fait confiance ». On la voit heureuse, en famille, à la fin du film.ce film es excellent je le conseille vivement .
33 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Catherine Stewart (Julianne Moore), une gynécologue est mariée à Tom (Lian Nesson) un professeur d'université et ont un fils adolescent.
Lorsqu'elle va se mettre à avoir des soupçons sur la fidélité de son mari, elle va embaucher une prostituée : Chloé (Amanda Seyfried) pour mettre son époux à l'épreuve.
Mais lorsque celle-ci va commencer à lui raconter ses rencontres avec son mari, elles vont entrer dans un jeu de séduction à double tranchant.
Je dois dire que ce film m'a totalement surprise et prise au dépourvu.
Il est haletant et plein de suspense et réussit à nous emmener sur divers chemins à tel point qu'on se perd en conjectures qui s'effondrent peu à peu.
Le jeu des acteurs est absolument stupéfiant et en particulier celui des femmes : Julianne Moore et amanda Seyfried et que j'ai trouvé absolument parfaites et envoûtantes !
11 commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2016
Bon thriller sentimentale à voir essentiellement pour le duo formé par Julianne Moore et Amanda Seyfried. Le suspense est assez classique mais on passe plutôt une bonne soirée en compagnie de ces deux belles actrices. Quant à Liam Neeson, il fait du... Liam Neeson.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2010
Film excellent, entre Julianne Moore qui est ambigu tout le long du scénario,et Amanda Seyfried séduisante escorte girl, qui devient amoureuse de son (employée) ce film est joué d'une façon magistral.Cinq étoiles.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,49 €
6,30 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)