undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
26
3,8 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:4,39 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 août 2014
Je ne sais pas ce qui est le plus dérangeant dans ce livre : l'extrême violence déployée par des jeunes enfants ou le fait que des adultes manipulent ces enfants pour exacerber au maximum cette violence? En tout cas, en ce qui me concerne les 2 m'ont déplu et je ne comprends pas trop le succès de ce livre.
L'idée de base pouvait être sympa mais l'histoire reste très simple, tirée en longueur, très répétitive et farcie ad nauseum de violence aussi bien physique que psychologique.
La plupart des personnages, même la "gentille" Valentine, sont froids, calculateurs, cruels, cyniques, arrogants et égoïstes. Difficle d'éprouver la moindre sympathie pour eux. Et si c'est ça des génies, j'espère ne jamais en rencontrer.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2004
Un livre qu'on lit d'une traite et qui planne encore un peu après l'avoir fini! Un sujet original, avec pour personnage central, le "surdoué des génis", personnage fort et sensible, qui malgrè ses sur-capacités ne dicte pas ses actes et sa vie comme bon lui semble. Bref, un "héros malgré lui", mais qui reste cependant bien loin des clichés, avec des raisonnements psychologiques, et un contexte particulier, dans lequel les libertés et les lois humaines ne s'appliquent plus vraiment car tout est permis pour sauver les hommes d'une invasion extraterrestre imminente.... La fin est satisfaisante, mais j'ai été heureuse de voir qu'il y avait une suite pour prolonger un peu l'engouement :)
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2014
I bought the paperback. A paperback is not the easiest thing to wield, so I also bought the kindle version. I always make sure that it is Text-to-Speech Enabled and it helps to be X-Ray Enabled.

Then to my surprise the kindle version offered Whispersync for Voice so I could not pass the opportunity. The Whispersync starts out on the first page of the book and bypasses the introduction. I read the introduction from the paperback and found it be backing up from where the kindle started.

The kindle version also has the beginning chapter from the next book in the series (Speaker for the Dead) this section also works with the Whispersync.

The reason I mentioned the introduction is because it is as important as the book it’s self. It gives a background of the author and a quick how to write a novel course. Orson Scott Card said that the introduction can be passed but I would not do it.

I know this is not really focused on the military; however he nails many of the situations. From commander’s intent to training and target of opportunity I felt that I was in the BNCOC and ANCOC while reading the story.

The story takes place in the future. The enemy attacked humankind twice and maybe a third time is on the horizon. We are looking for a great leader as the ones form the past to carry us to victory. The question is how to go about finding and preparing the person for the future. We are more interested in Andrew "Ender" Wiggin’s relationship to family, and the people around him. The big picture is finding out whom / what we are.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2000
Un must de la science-fiction. Un classique. L'auteur nous mène par le bout du nez tout au long de l'histoire et la fin laisse pantois. A lire absolument.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce roman est tout de même assez bluffant car le rythme et les péripéties viennent s'inscrire dans un univers palpable et absolument crédible .
Les personnages sont d'une solidité à toute épreuve et l'éthique est placé au centre du texte .
Enfin , la fin est certainement une des plus bluffante de toute le genre science-fiction .
Former dès l'enfance des enfants soldats à devenir des guerriers , les faire murir précocement ( en batterie ) est une thématique fabuleuse pour loger une réflexion éthique , surtout quand la société est une démocratie de façade .

La guerre , le statut moral de l'ennemi , la compassion , l'endurance , la maturité précoce , la liberté , la solidarité , la ruse , la double contrainte , le conditionnement , sont autant de thèmes correctement et subtilement approchés dans cet excellent roman .
Un roman qui propulse le lecteur en apesanteur de façons palpables et qui le plonge également dans des simulations de combats saisissantes ainsi que dans les coursives de vaisseaux de guerre à la tangible réalité .

Certains , un peu partout sur le ouèb parlent de propagande mormon concernant ce roman ?
En toute franchise , je pense qu'ils ont fumé un peu trop de moquette .
En fait il est manifeste que c'est un procès d'intention injustifié qui est fait à l'auteur à qui on reproche tout simplement d'exister ...

Ce genre d'affirmations sans arguments est aussi spirituel et injustifié que les buchers de l'inquisition le furent naguère .
Franchement sur : l'éternelle réflexion autour du bien et du mal avec en corollaire la question de la responsabilité et de la compassion , je trouve que l'auteur s'en sort magistralement et qu'il pose de bonnes questions ...

Alors si c'est cela le mormonisme , j'en veux bien une louche et même du rab ! merci !
( je blague , parce que je suis sur une autre chaine , en fait )

De l'excellente science-fiction militaire .
Et n'ayez pas peur , car ce roman n'a encore jamais mangé personne et le grand méchant loup n'y est pas !
11 commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2000
Ender's Game m'a captivé en moins de cinq pages. Après quoi, je l'ai dévoré en quelques heures, haletant presque, tandis que Card me poussait inexorablement vers l'avant, vers la suite... Un vrai talent de la SF américaine (et de la Fantasy aussi, comme pour la saga d'Alvin Maker), à la prose duquel on se prend avec une facilité déconcertante. A ne pas manquer !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le petit Ender, séparé de ses parents et de son frère, se retrouve dans une école de guerre spatiale, pour laquelle il a une aptitude mâtinée de génie, au grand dam de ses compagnons plus âgés, moins géniaux, qui nourrissent du ressentiment pour lui.
Les adultes observent en secret Ender se développer, et font tout pour qu'il ne se sente pas heureux, ils sont cruels et froids, on est déchiré par la torture psychologique - parce que le livre se joue tout entier autour de la psychologie d'Ender - qu'ils lui infligent, dès qu'il commence à se sentir un peu bien, un peu à sa place.
La fin est inattendue, on soupçonne tardivement ce qui arrive réellement, comme un ultime pied de nez à Ender, qui a un peu grandi, mais est encore trop naïf.
Un bon livre, qui attriste, chagrine, révolte, et qui se termine sur une note très amère... à lire !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2003
Un thème classique servant de prétexte à la description de l'état mental d'un surdoué confronté à la difficulté de vivre une anormalité pas tellement plus confortable que le handicap, une description du monde de l'enfance cousine de sa majesté des mouches et une chute mémorable. Un texte un peu trop linéaire pour mériter cinq étoiles, néanmoins
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2009
La stratégie Ender présente une intrigue brillante qui se focalise sur le surdoué parmi les surdoués, Ender Wiggin. Catapulté à l'école d'entrainement militaire dès l'age de 6 ans, celui-ci fera ses preuves et bien plus encore.

Facile à lire, doté d'une fin étonnante, ce livre compte désormais parmi les grands classiques de la SF à mes yeux. Si vous aimez les péripéties d'un enfant surdoué dans un monde adulte souvent retors, je ne saurais trop vous conseiller aussi les premiers épisodes de la série Vorkosigan de Lois MacMaster Bujold.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
-
J'ai tardé à lire ce livre dont j'avais entendu tant de bien parce que j'attendais le moment propice. Je m'attendais à un récit assez dur, sombre, cruel même et je tenais à être dans des dispositions adéquates.
Je m'attendais également à un vrai roman, avec des personnages forts, une histoire originale, tout ça dans un cadre SF personnel et novateur.
J'ai été très déçue. Le seul bon côté est que je ne risque pas d'être tracassée par la lecture de la première partie de ce livre qui m'a simplement paru très mauvais, dénué de tout souffle romanesque, de personnages crédibles et, tout simplement, d'histoire !

La mise en place est rapide, expéditive même, mais je m'en suis contentée, espérant des développements ultérieurs. Ils surviennent sans doute, à la fin de ce tome ou dans la suite de la série, mais je n'ai pas eu la patience de les attendre.
L'impact psychologique d'une société qui doit sacrifier ses enfants les plus brillants dans le maigre espoir de pouvoir repousser définitivement des extra-terrestres surpuissants se résume à rabâcher sans cesse que c'est mal de détruire ces enfants. Que c'est horrible de courir le risque de fabriquer des monstres, mais que c'est indispensable pour sauver l'humanité.
Le lecteur aurait pu aboutir seul à cette conclusion, mais au tiers du livre le refrain avait déjà été répété trois ou quatre fois. Pour la subtilité il faudra de toute évidence aller voir chez quelqu'un d'autre.

Le deuxième défaut, sans doute le plus objectivement évident à mes yeux, est le ratage complet de l'aspect enfant soldat. L'auteur met en scène des enfants surdoués et, sous ce prétexte d'intelligence exceptionnelle, les fait agir et parler comme des adultes. C'est complètement ridicule, et je n'ai jamais pu voir un seul instant Ender comme un enfant de 6 ans, malgré les rappels de l'auteur sur son âge, sa taille, ses sentiments pour sa famille. Sans rien connaître personnellement des enfants surdoués, je ne pense pas un seul instant qu'un surdoué de 6 ans pense comme un adulte réfléchi de 30.
La situation bancale de l'introduction devient proprement aberrante dès l'entrée d'Ender à l'école. Je défie quiconque d'ouvrir le livre au hasard, de lire un dialogue et de deviner que ce ne sont pas deux adultes en train de discuter dans le cadre d'une SF militaire standard, mais de très jeunes enfants, surdoués ou non !
Un exemple ?

"But I'm going to become a good soldier. I won't screw up your regular drill, but I'm going to practice with the only people who will practice with me, and that's the launchies."
"You'll do what I tell you, you little bastard."
"That's right, sir. I'll follow all the orders that you're authorized to give. But free play is free. No assignments can be given. None. By anyone."
He could see Bonzo's anger growing hot. Hot anger was bad. Ender's anger was cold, and he could use it. Bonzo's was hot, and so it used him.

Le premier a 6 ans, l'autre 10 ans et la conclusion narrative au dialogue donne une bonne idée de la profondeur psychologique de l'ensemble : simpliste à la limite de la nullité.

Le dernier point est plus subjectif, mais classe pour moi ce livre dans la catégorie "roman pour joueurs", l'excluant de la littérature au sens large, toutes catégories confondues : l'entrainement d'Ender est une suite de luttes intestines entre les élèves de l'école, enchevêtrées de combats de genre paint-ball/laser-game, de gambades en apesanteur et de longs développements sur les jeux auxquels s'entraîne Ender - montrant bien entendu son génie particulier dans chaque situation. C'est répétitif, catalogue et ennuyeux. Il se passe peut-être quelque chose d'un peu intéressant dans la suite du livre, mais j'en doute fort ; je me voyais bien partie pour les mêmes choses en boucle et j'ai déclaré forfait !
1010 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,36 €
26,10 €
11,07 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici