undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo nav_WSHT16 soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
12
4,7 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:6,19 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juin 2010
Les 5 gars d'Oxford avaient prévenu: leur second album serait différent du premier... et on peut dire qu'ils n'ont pas menti !

Plus de paroles, moins de math rock, une voix différente, plus présente et plus profonde, des textes plus travaillés et probablement plus personnels. Bref, ce second opus peut décevoir ceux qui espéraient un album dans la continuité du premier mais enchantera probablement ceux qui aiment le changement, les prises de risques et des artistes en constante recherche de nouveauté pour ne pas rester enfermer dans un certain style. Cet album est maitrisé, ce groupe semble même perfectionniste.

Blue Blood est une super entrée en matière alors que What remains clôture l'album avec beaucoup de sensibilité.
Spanish Sahara est une véritable bombe sonore, un petit bijou, tandis que This Orient et Miami sont probablement les chansons les plus pop et "accessibles" de l'album.

Peut-être moins accessible qu'Antidotes, il faut plusieurs écoutes avant de percevoir toutes les couleurs qui se cachent derrière chaque chanson de Total Life Forever et d'arriver à l'apprécier pleinement.

À voir maintenant ce que la rencontre d'Antidotes et de Total Life Forever donne en live...
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2016
Avec Foals il faut s'attendre à des changements réguliers, progressifs, des variations toutes en subtilité. Ici aucun morceau à jeter avec en plus des pépites comme Spanish Sahara, Blue blood, Miami, BlackGold, Alabaster, After glow et This orient; l'ensemble de l'abum est dotée d'une production qui n'étouffe pas ni les musiciens ni la musique. Et si je devais donner un conseil ce serait d'écouter les quatre albums dans l'ordre de parution, la progression est frappante tout en étant logique en interne musicalement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2010
Après un premier album, Antidotes, d'une très grande qualité, à la fois sur CD mais aussi sur scène, Foals revient avec un deuxième album très attendu.
Les anglais ne déçoivent pas avec "l'album de la maturité" ;-)
Non pas que cet album est meilleur qu'Antidotes, tant le premier opus était hors norme. Mais mature par la maîtrise de chaque morceau. Il est plus posé, moins "fou fou", mais d'une très grande qualité. Le style Foals reste, il comblera les fans, et les autres.

Le morceau Black Gold, avec son refrain plein de froideur, illustre parfaitement ce côté un peu plus sage du groupe, mais Foals est resté Foals. Blue Blood en est un très bon exemple : un démarrage tout en douceur, et une montée en puissance progressive, lyrique...

Alors oui, Foals a muri, Foals propose un son plus construit, mais la pate reste. Cet album demande un peu plus de temps pour être apprécié. En tout cas pour moi, ça a été le cas, tant Antidotes a été ma bande originale à plusieurs reprises dans le métro... Mais Total Life Forever a réussit à prendre non pas la place d'Antidotes, mais arrive parfaitement à s'installer à côté.

Merci Foals, pour cet album, d'une très grande qualité, tout du long ! Plaisant, dansant, beau, jouissif...

ps : j'ajoute que le CD bonus ne sert à rien.... ce ne sont pas des morceaux entiers, mais des passages...... on comprend pas tout, c'est à la limite du "pas écoutable".... bref, ça n'a pas d'intérêt, même pour les fans
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2013
Il y a d'abord cette jaquette, troublante et magnifique à la fois (et là on envie pas les adeptes du téléchargement...). Et puis il y a la musique. Et pour cet album il faut bien plusieurs écoutes pour comprendre que notre platine fait tourner un petit bijou pop comme peu de groupes peuvent nous donner à entendre. Car l'image d'une mise au point à partir d'un décor flou colle vraiment bien à la construction de ce disque. Au fur et à mesure qu'on dompte ce disque qui part dans un nombre incroyable de direction, on comprend la démarche Foals de ne pas s'enfermer dans un genre ou dans des codes simplistes. Et le groupe passe en revue une bonne partie du panorama pop de Alt J à MGMT, de Bombay Bicycle Club à Local Natives, sauf que ce disque est sorti un peu avant l'avènement de tous ces groupes, d'où le respect que l'album inspire. Il y a toutefois une ligne directrice qui se dégage à force d'écoute : Foals communique une énergie communicative, comme si les morceaux se voulaient fédérateurs de paix et d'harmonie. Une grande pop partie dans l'azur en somme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Né en 2008 au Royaume-Uni, Foals est un groupe de jeunes qui n'en veulent, et c'est là leur second album.

Est-ce la continuité d'une formule qui marche ? Oui, mais pas du tout avec les mêmes armes...
Pari burné pour les gars d'Oxford, qui ont pris pour habitude de choisir des postures suicidaires (les singles qui ont cartonné à leur début n'ont jamais été édités dans leurs albums), mais le choix de la difficulté les honore.

Ici, les piles électriques d'"Antidotes" laissent place à d'envoutantes mélodies, totalement en marge de formules formatées radio (le premier opus est un concentré de hits FM). Là, on se fait plaisir et ça se ressent.

Dans "Total Life Forever", Foals est plus sombre, plus sérieux et plus mystérieux que jamais. Un album de maturité, décrit par l'excellent site Fluctuat comme un véritable "spleen hypnotique". Je ne trouverai pas meilleure définition synthétique de ce petit bijou. Ecouter "Miami" et "Spanish Sahara" devrait vous convaincre mieux que de longs discours. Mes poils en sont encore dressés.

Moins de cuivre, plus de syncopes, moins de raideur, plus d'émotion, moins d'énergie, plus de crescendo. En fait, Foals est passé de l'expédition rapide de riffs bien posés au ciselage d'un album cohérent, une entité qui transpire l'émotion.

La voix de Philippakis a troqué son côté survolté contre un style plus éthéré, en retrait pour laisser s'exprimer la mélodie : elle fait écho à la musique et lui rend grâce, un peu à l'instar d'un des plus grands, qui a su évoluer sans se corrompre, j'ai nommé Radiohead.

Un merveilleux hommage à la pop, au rock, et à la mélancolie.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2010
Disons le tout de suite, cet album n'a quasiment rien à voir avec le premier.
Je pensais que "This Orient" était une blague avant la sortie officielle de l'album, il n'en est rien.

La voix de Yannis n'est plus tout à fait la même, constamment en reverb et doucement triste, ça en devient lassant car elle est beaucoup plus présente que sur "Antidotes". On se demande également si certains morceaux sont bel et bien de Foals. Le début de Black Gold, pour ne citer que lui, ferait presque penser au refrain de "Rock The Casbah" des Clash (pas les paroles, rassurez vous).

Et que c'est lent mais que c'est lent ! Pourquoi n'enlèvent-ils pas le frein à main? Moins de fougue, moins de prise de risque, le batteur doit s'ennuyer à mourir si on tient compte de ses prouesses sur Antidotes.

Pourtant, cet album est loin d'être de mauvaise qualité. On sent bien l'application et le sérieux dont le groupe a fait preuve pour ne pas sombrer dans la facilité. Chaque note, chaque son, chaque instrument est à sa place et au bon moment. Mais c'est beaucoup trop sage comparé à Antidotes, à l'image de ce qu'a fait Bloc Party avec son "Weekend in The City".
Mes morceaux préférés : Blue Blood (belle entrée en matière), Total Life Forever et Spanish Sahara : seuls morceaux réellement proches du math-rock à la Foals avec ses guitares au son bien aigu.
Mes morceaux détestés : Miami (rythme abominable dont le début pourrait faire le générique d'une mauvaise série télé), This Orient et Fugue (1er prix dans la catégorie "morceau qu'on ajoute pour faire 11 titres comme le 1er album")

Reste à les voir en concert pour apprécier peut-être la qualité de l'album mais c'est certain qu'il ne tournera pas autant que le premier dans ma platine. Foals rentre dans le rang et c'est bien dommage.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2014
Un très bel album réunissant des chansons dans des styles différents. C'est riche et varié, profond et d'un très haut niveau. Meilleur que le 1er album à mon avis. A écouter avec plaisir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2013
C est le second album de Foals qui n a rien à voir avec le précédent .... et rien non plus avec l'album qui vient de sortir .... il n en demeure pas moins un veritable chef d oeuvre .... je ne suis pas encore arrive a soigner mon addiction à FOALS ....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2013
Super groupe qui se révèle en live. J'adore spanish sahara et miami. Excellent album, à avoir dans sa discothèque : top
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2011
album différent du premier opus (antidotes)
plus calme mais tout aussi bon et travaillé
la voix est plus envoutante les lignes de basse font vibrer
les morceaux exceptionnels?
spanish sahara (bien sûr) black gold etc...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)