undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Early Bird Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 juillet 2013
Ces sonates pour violon ( 7 présentes , l'intégrale étant disponible Sonates Pour Violon (Intégrale)) ont été composées sur l'ensemble de la carrière de Haëndel, de ses années de jeunesse en Italie , à sa pleine maturité artistique londonienne . D'une extraordinaire unité , elle donne l'évidence qu'Haëndel avait tous les atouts en main ,dès le départ. En effet , aucune de ces sonates ne semble plus faible musicalement qu'une autre, même si les influences sont distinctes ( Corelli pour la plus première , de ses propres opéras pour les dernières ). Les sonates HWV 370 et 372 ne sont pas certifiées être de la main d'Haëndel. Il n'est pas certain qu'elles aient été toutes écrites pour le violon , mais peut-être pour la flûte , le hautbois . Hiro kurosaki au violon , William Christie au clavecin , ou à l'orgue suivant les sonates , choisissent de mettre l'accent sur le duo complice de leur instruments , en excluant tout accompagnement possible au violoncelle , ou autres , et font mouche. Kurosaki au violon , donne le juste ton , sans excès, sans pathos , la juste mesure entre grâce, délicatesse , légèreté majestueuse , brillante ( propres à Haëndel ) qui conviennent à ces sonates plein de vie , de joie, d'énergie communicatives. Les mouvements graves sont particulièrement beaux , le somptueux affetuoso de la sonate HWV 371 ( considérée comme sa dernière oeuvre de musique de chambre , exemple même des habitudes de " recyclage" de ses propres compositions , puisque trois des quatre mouvements proviennent d'oeuvres antérieures ) justifierait à lui seul , l'acquisition de ce disque.
A sublime compositeur , sublimes sonates ( d'une amoureuse d'Haëndel).
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Haendel, "Sonates pour violon", Hiro Kurosaki, violon, William Christie, clavecin ou orgue, 2002, 1 CD Erato 2010, notice en français, anglais et allemand.

Je suis commentateur peu compétent en ce qui concerne le clavecin et le violon; je suis troublé, ému, séduit, enthousiasmé -ou non- en toute ignorance... Qu'importe ! D'autres ont dit et diront pourquoi William Christie, son clavecin limpide, et Hiro Kurosaki, son violon sans stridence, dans une complicité idéale, procurent au mélomane un tel sentiment d'accomplissement...

Toujours est-il que ce "Haendel en chambre" est semblable au "Haendel des feux de la rampe": mélodiste à la séduction immédiate, aisée mais jamais facile, d'un tempérament fougueux, brillant d'une virtuosité sans égale, jamais lassante car elle dépasse, et de loin, la poudre aux yeux jetée par les créateurs sans âme...

Les moments de plénitude sont rares, ne laissez pas passer celui-ci!
33 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2014
Le livret de ce CD ( intéressant au demeurant ) nous parle de doutes sur l'authenticité , sur d'éventuelles transpositions ou sur la
réelle destination de certaines sonates pour le violon ; toutes questions , paraît-il , qui se poseraient souvent avec la musique
instrumentale de Haendel . Quoiqu'il en soit , voilà un très joli disque , de très belles sonates qui contiennent vraiment de la
musique ! Une sonorité de violon chaude , charnue , un clavecin au timbre fin et délicat : ces deux beaux artistes que sont Messieurs
Hiro Kurosaki et William Christie affichent une complicité , une écoute de l'autre de tous les instants . A eux deux , ils remplissent
l'espace musical de façon remarquable . Et je n'oublie pas l'orgue qui apporte une variété de timbre sur deux sonates .
Un disque à ne pas manquer pour les amateurs de violon baroque car ( comme dit dans le premier commentaire ) l'affettuoso de
la sonate HWV 371 en justifie à lui seul l'acquisition .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2014
Un moment de grand plaisir, à écouter sans limites... Je vous le recommande, n'hésitez pas sans regrets et plus encore.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)