undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
9
4,1 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 octobre 2015
Living in France, I was astounded when a French friend told me that the US Government had agreed to exchange 1000 white women for 1000 horses to the Cheyennes in 1875. She gave me her book in French. As I read it, I discovered some strange phrases and decided to order it in English. (Notably, the translator has Mr Dodd winning a large sum in the lottery while in university. In English, we understand it was the draft lottery used by the US government during the Vietnam war, allowing him to escape fighting in the war! In the French version he becomes very rich because of the "high number"!) Moreover, the "Author's Note" where Mr Fergus states, "This book is entirely a work of fiction" is not even included in the French version. Thus, all people who read it in French will believe that President U.S. Grant actually agreed to such a swap.
I believe Mr Fergus should insist that his "Author's Note" be included in ALL translations. Otherwise, he is doing the US and ALL Americans a great disservice by perpetrating a lie.
While Mr Fergus "hangs his story" around real historical events of the Indian wars, there was never such an exchange.
The main character, May Dodd, acts like a young woman of the 21st century. She is sexually liberated, outspoken and "honest" to the point of being insulting: This is not at all how a woman of her background or upbringing in the 1860's would have acted or spoken. While Mr Fergus has written a somewhat interesting story, it lacks in depth what we could have learned about the Cheyenne culture and it grossly misleads the reading public.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2013
Livre passionnant qu'on lit comme une serie, tissant l'histoire de l'Ouest des Etats-Unis et la rencontre entre les pionners Americains et les autochtones, remplie de fausses promesses et trahison, une histoire partant sur des faits historiques d'une proposition Cheyenne qui donne un tableau social aussi des femmes de cette epoque, cette population marginale quand elles refusent les dictates de la societe. Un livre qu'on ne peut pas fermer avant la fin!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2015
L'histoire est intéressant et la personne qui a reçu ce livre en cadeau est très satisfaite et le recommande vivement.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
This is a western with a fresh twist! Although entirely fictitious, it is based on a true event: a Cheyenne Chief asking the American authorities for 1,000 white brides so as to encourage the Indians' integration into the White population. Based on this original premise, Fergus writes an intelligent and extremely pleasant adventure/historical novel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2002
"One thousand white women" est l'histoire passionnante d'une jeune femme américaine plongée par les hasards de la vie dans la société cheyenne vers la fin des années 1840. L'auteur part d'un fait réel pour tisser sa trame et son ouvrage oscille entre un roman et un documentaire sur le mode de vie des américains de l'époque (qu'ils soient "caucasian" ou "savages"). A lire absolument en anglais.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2013
Ouvrage original. Il donne envie d'aller visiter les plaines de l'Ouest; j'y pars cet été mais je le relirai avant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2015
Très beau roman de Jim Fergus à partir d'un fait historique : l'auteur nous emmène chez les Cheyennes à la fin du 19ème siècle alors que leur univers touche à sa fin et qu'ils sont sur le point de connaître les réserves imposées par les autorités : le récit est celui d'une femme qui vit avec eux car elle est donnée comme épouse à leur chef : c'est son existence et son expérience qui est décrite par l'auteur à partir du point de vue de la femme : c'est le passage du monde blanc impitoyable à celui des Cheyennes plus tolérant et aimant. C'est un récit magnifique par l'expression des sentiments et émotions de la jeune femme et par les descriptions de ce mode de vie spartiate et par les paysages splendides de l'Amérique encore sauvage ....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2009
formidable d'un bout à l'autre. je l'ai offert à diverses personnes qui, toutes, ont beaucoup aimé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2008
L'écrivain s'imagine sans doute que des femmes issues de milieux urbains se doivent forcément de tomber éperdument amoureuses de gentils sauvages. On se croirait dans un très mauvais dessin animé de Disney, de ceux qu'il n'aurait jamais osé faire.
A éviter si on veut conserver notre crédibilité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici