Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
2
The Showdown
Format: CD|Modifier
Prix:19,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime

le 1 septembre 2011
Fortement attiré par l'alliance de ces deux excellents chanteurs que sont Russell Allen et Jorn Lande, j'avais donc acheté sans hésitation dès sa sortie le premier album, "The Battle". Même si je m'attendais au départ à quelque chose de plus recherché, je dois admettre que je m'étais malgré tout laissé séduire par ce hard rock mélodique bien ficelé. Ensuite est venu le second album, "The Revenge", assez similaire au précédent (avec, à mon humble avis, une ou deux mélodies sirupeuses en moins) et dont je n'ai une fois encore pas regretté l'acquisition. Quand j'ai appris la sortie du 3ème tome, "The Showdown", j'ai d'abord lu diverses critiques sur l'oeuvre avant de me lancer et je dois avouer que j'ai été refroidi par le manque d'enthousiasme ambiant.
Cependant, et contre toute logique, j'ai décidé de franchir le pas et de me le procurer malgré tout. A la première écoute, j'ai coupé au milieu du 4ème morceau (il y en a 12) et je me suis dit :

"Mince, j'aurais dû tenir compte des diverses chroniques négatives et ne pas me fourvoyer, ce "The Showdown" sent vraiment trop le réchauffé !"

Trois ou quatre jours après, je me suis fait violence et ai décidé de donner une seconde chance à cet album. Peut-être étais-je dans de meilleures dispositions, et bien à ma grande surprise, je me suis mis à apprécier ce disque. Depuis, et après d'autres écoutes, je peux affirmer qu'il s'agit en ce qui me concerne d'un album sympathique. Oh oui bien sûr, je me serais bien passé des mielleux "Copernicus" et "Eternity" mais globalement, et si on fait abstraction du manque d'originalité manifeste par rapport aux deux albums précédents (mais est-ce si important ?), on peut se laisser prendre et passer un agréable moment ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 8 novembre 2010
Il y avait un truc de bien dans Aliens vs. Predator (si si, je vous assure !), c'était la bande-annonce avec un slogan bien trouvé "Whoever wins, we lose", qu'on peut traduire par "quelque soit le vainqueur, nous perdons". Bon, ça rend moins bien en français... Peu importe, ce que je voulais dire, c'est que cette phrase d'accroche plutôt bien sentie s'applique malheureusement à la troisième rencontre de ces deux chanteurs d'exception que sont Russell Allen et Jorn Lande. Qui est le vainqueur de ce troisième et (souhaitons-le) ultime affrontement ? Je ne sais pas... mais une chose est sure, ce n'est certainement pas l'auditeur.

Autant "The Battle" était très sympa (et "The Revenge" sympa), autant ce "Showdown" (tu parles d'une confrontation, j'appellerais plutôt "Letdown" = déception) commence sérieusement à sentir le réchauffé... la panne d'inspiration. Magnus Karlsson, guitariste/compositeur de son état, derrière ce projet depuis ses débuts, se serait-il reposé sur ses lauriers ? On serait malheureusement tenté de répondre par l'affirmative tant tout cela transpire gentiment le pilote automatique.

Après un début plutôt réussi, avec une chanson titre bien épique qui tient ses promesses, le reste ne tient hélas pas la route. Oh bien sûr, Allen et Lande sont toujours des vocalistes fabuleux, et ils font le boulot comme il faut. La production est, comme à l'accoutumée, très léchée, chaleureuse et puissante... Mais tout ça n'a pas d'âme. L'ensemble souffre surtout d'un excès de mollesse, et se traîne péniblement tout au long de ses 61 minutes qui finissent par donner l'impression que l'album en dure bien 90. Les mélodies sont jolies mais déjà 1000 fois entendues, et tout ça sonne trop propre et convenu. C'est bien poli, gentillet... en un mot: lisse.

A priori, assez bien fichu (avec le savoir-faire des protagonistes), ce "Showdown" ne donne aucun frisson... Vous y trouverez tout de même 3 ou 4 chansons agréables, mais principalement des mid-tempos mous du genou qui finissent par tous se ressembler, et beaucoup de ballades lyriques joliment exécutées mais jamais passionnantes. Si les noms Allen et Lande ne figuraient pas sur la jaquette de ce disque, il y a fort à parier qu'on n'en entendrait même pas parler. Dommage...
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici