undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
5
4,2 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:4,14 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ai adoré ce sixième volume de la série des Mercy Thompson. Patricia Briggs parvient à nous étonner - et à nous apprendre plus sur Mercy.

Le début du livre nous fait suivre une Mercy heureuse et sereine : Adam et elle partent en lune de Miel, à bord d'une immense caravane et les dix jours de vacances se présentent bien. Seulement, Adam aurait dû se méfier lorsque Uncle Mike lui a proposé lui prêter cette caravane - on n'emprunte pas aux faes, même pas pour "services déjà rendus" !
Quand Adam et Mercy sauvent un homme blessé au bord de la rivière, les ennuis commencent : à cette occasion Mercy est "marquée" par la rivière et désormais le démon de la rivière la veut! Il s'agit d'une créature ancienne qui s'éveille, plus ancienne encore que tout ce que Mercy a croisé jusqu'ici, et cette créature n'est que Faim !
Mercy et Adam devront s'allier à la magie indienne pour parvenir à vaincre cet ennemie.

J'ai dévoré ce roman : déjà, suivre Mercy dans sa vie quotidienne, c'était vraiment bien, et grâce à l'humour de l'auteur j'ai éclaté de rire plus d'une fois.
Ensuite le suspense monte rapidement, le danger s'approche, devient de plus en plus oppressant. Le démon de la rivière semble invincible et Mercy devra faire des choix terribles !
Comme à son habitude, si elle a des doutes, elle n'en affronte pas moins les menaces avec toute son énergie.

Le plus de ce tome, c'est que nous apprenons beaucoup sur les origines de Mercy et sa double nature humain/coyote.
Le moins, c'est que certains aspects de la magie indienne sont un peu exagérés (mais c'est un tout petit bémol).

Bref, River Marked ne peut que plaire aux fans de la série (comme moi) !
22 commentaires| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bien que je sois une fervente admiratrice de Patricia Briggs depuis ses débuts (fantasy et bit-lit), le précédent Mercy, tout comme la série Alpha and Oméga, m'a déçu. J'y ai trouvé une tendance à la facilité, avec un style qui glissait vers les stéréotypes de la romance "à la Nora Roberts".
De tous petits détails vont encore dans ce sens dans ce 6° et avant-dernier tome des aventures de Mercy (en particulier les allusions à la mère de l'héroïne - qui terroriserait tout l'entourage, loup-garous compris, dans une tonalité mi joviale mi humoristique, facile et déplacée : un minuscule détail, je sais, mais un très bon exemple de ce qui me dérangerait très vite et énormément) ; d'où mes 4,5 étoiles. Mais dans l'ensemble, les choix faits par l'auteur pour cette histoire m'ont beaucoup plu.

L'intrigue se déroule durant le voyage de noces de Mercy et d'Adam, dans un camping très luxueux et tout à fait vide - soit dans un cadre bien différent de l'effervescence urbaine de Tri-Cities. Les personnages qui gravitent habituellement autour du couple sont ainsi rarement croisés ou même évoqués (à noter une ouverture et une clôture en compagnie de Stefan, j'espère qu'il aura une bonne place dans le tome 7... c'est lui mon chou-chou, crocs ou pas !).
Ce choix de l'auteur est à mon sens plutôt courageux. Habituellement, pour les récits dont la romance est le pivot central, la Déclaration signe la fin de l'histoire ("ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants"). Souvent, si les livres suivants gardent les mêmes personnages, la romance migre ; vers les descendants (Les gens de Mogador : Julia, Ludivine, Dominique, je sais ça date !) ou les collatéraux (frères et sœurs, meilleurs amis - classique du genre Romance). Rester dans l'intimité d'un couple tout neuf est très délicat : le lecteur se retrouve avec la chandelle ! Loïs Mc Master Bujold l'a tenté avec succès dans Le Couteau du partage, tome 1 : Ensorcellement, mais la plupart du temps je ne peux m'empêcher de penser à cette chanson : Mon Coeur, Mon Amour !
Ici l'équilibre est assez bon : pas trop de mièvrerie, mais assez de sentiments pour les fleurs bleues...

Bon, voyage de noces ou pas, Mercy va se retrouver dans les ennuis jusqu'au cou, et faire face à un monstre aquatique qui, pour une fois n'est ni fae, ni vampire, ni were, ni humain. Vous aurez l'exclusivité des révélations sur les origines de votre coyote préféré, et les légendes et mythes indiens sont à l'honneur (le récit a un petit côté touristique assez sympa).
Je ne vous en dis pas plus, il faut le lire maintenant !
1313 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2012
Waw! River Marked was a thrilling book!
Mercy and Adam are on what should be a quiet honeymoon in nature, but it slowly turns into a bit of a nightmare. Something bad is out there in the river, something eating people. By finding out more about what this something might be, Mercy finds out more about her own heritage as a Walker.

This book was another spectacular story in this series and after reading all 6 in a row I'm very sad to say goodbye to all the lovely charachters in this series. I hope I won't have to wait too long for another Mercy book!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je sens que je vais me faire taper, mais malgré toute ma bonne volonté... je n'ai pas réussi à aller au-delà de la moitié de "River Marked" (8ème chapitre pour être précise). Pire, je n'ai rien retenu je pense des deux ou trois chapitres précédents. C'est mal car Patricia Briggs a voulu innover. Ca m'a perturbée. L'avis ci-dessous ne concerne donc que la première moitié du livre. J'ai hésité pour ce fait à le rédiger.

Première innovation: prendre le temps de décrire le quotidien plutôt que d'accumuler de l'action
-------------------------------------------------------------------------
L'histoire commence sous d'heureux auspices, aussi bien pour les héros que pour la lectrice. Mercy se marie! Même si dans l'urban fantasy l'aspect romance est fort, on assiste très rarement à des scènes de mariage probablement par peur des auteurs de tomber dans la mièvrerie et aussi parce que les héroïnes ont plein d'autres choses à faire. Patricia Briggs, elle, prend son temps. Et les 100 premières pages de ce tome ne font que décrire le quotidien de Mercy et d'Adam. On y retrouve aussi les meilleurs amis de Mercy, dont Stefan, qui est aussi pour moi un de mes personnages préférés (sans que les crocs y soient pour quelque chose).

Jusque là, je dévorais le livre. La scène du mariage est réussie, pas mièvre, plutôt drôle, avec quelques clins d'oeil aux lecteurs (personnellement çà m'a fait plaisir de voir Yo-Yo Girl invitée au mariage).

Deuxième innovation: changer d'air (on quitte les Tri-Cities pour le grand air)
-------------------------------------------------------------------------
Adam décide d'innover et organise une lune de miel surprise dans une sorte de camping de luxe. Au début Mercy est ravie de ce choix. Mais commence sérieusement à s'inquiéter quand elle apprend qu'Adam a emprunté son matériel de camping grand luxe à Uncle Mike, une faë. Et tout le monde sait très bien qu'on ne doit jamais rien accepter d'une faë, aussi sympathique soit-il/elle. Mercy avait raison de s'inquièter. Elle va faire la connaissance d'une créature étrange dans le lac au bord duquel se trouve le camping.

Jusque là, çà allait, je lisais avec plaisir. Le changement d'environnement permettait de laisser un peu de mystère.

Troisième innovation: une quête sur les origines de Mercy plutôt que de l'urban fantasy classique
-------------------------------------------------------------------------
Et puis soudainement Mercy croise un Indien et commence à enquêter sur ses origines. Ca parle, çà parle. Beaucoup. Il n'y a pas d'action. Pas de magie dans le "réel" de Mercy (ou alors je me suis endormie dessus).

Là c'est le drame. Les mots aussitôt lus étaient aussitôt oubliés. Je n'ai vraiment rien retenu à partir de ce moment et je me suis profondément ennuyée.

Conclusion:
C'est un livre à réserver aux vraies fans de Mercy Thompson, et à celles qui n'ont pas besoin de jolis appeaux comme la magie ou l'action pour apprécier un bon livre.
1313 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2011
J'ai adoré la serie MERCY mais j'aimerais vraiment que les traducteurs suivent... Attendre plusieurs mois nous mettent au supplice ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici