Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

  • Tarkus
  • Commentaires client



le 3 janvier 2007
Les commentaires passionnés lus à propos de cet article relancent, une fois de plus, le débat controversé sur la musique progressive dans lequel je me permets d'intervenir. C'est pourquoi j'ai jugé utile le commentaire de notre "client" mystérieux.

OUi cet album transpire le Rock, il suffit, pour s'en convaincre, d'avoir vu une vidéo d'ELP, à défaut d'avoir assisté à une de leurs prestations torrides. Un Rock avec sa violence, son déchaînement, ses extravagances, en particulier celles de Keith Emerson ! Il fallait voir aussi le public transcendé se défouler comme au bon vieux temps du R'n R !

Mais plus que tout cela, cette oeuvre est un pur joyau Progressif dans tout le sens du terme. Dès lors, parler de médiocrité relève d'une méconnaissance flagrante du sujet. Nous avons là le meilleur de ce que produisit ELP. Les critiques de l'époque sont d'ailleurs unanimes à ce sujet. Seulement voilà, il faut d'abord aimer la musique progressive. L'aimer et la comprendre. Ne pas forcément chercher de mélodies ou de paroles concrètes, lesquelles en ces temps psychédéliques, se faisaient évidemment rares.

Limiter l'écoute de Tarkus à de longs solos de synthés, c'est aussi ignorer - à moins d'être sourd - le jeu stupéfiant, bourré d'énergie et d'inventivité de Carl Palmer.

Le transfert de Greg Lake, du Crimson vers ELP, aura été à coup sûr bénéfique et lui permettra d'exploser dans son jeu de basse et dans sa créativité.

Le Crimson changera lui aussi radicalement après le départ de Greg et s'épanouira dans une autre direction progressive et complexe dans laquelle les mélodies n'auront plus aucune place.

Décidemment le Progressif n'a pas fini de faire parler de Lui !

Au fait "Are you ready Eddy" n'est-il pas un vrai Rock'n Roll boosté de Boogie ?
14 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 décembre 2013
c'est en lisant un article dans un livre de moto montrant la passion pour une moto de Emerson que j'ai eu envie de revivre mon enfance et voilà c'est fait !!!!!et c'est un délice
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 21 février 2013
Que de souvenirs à réécouter ce disque. Super groupe, super musique, c'était innovant à l'époque, mais j'ai pris autant de plaisir à le réentendre aujourd'hui, et je trouve qu'il a bien vieilli. A conseiller.
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 25 janvier 2013
Magnifique ré-édition d'un des grands disques des années prog. Le travail de remaster vaut vraiment la peine (Steven Wilson) et les différentes versions donnent un éclairage intéressant sur l'oeuvre. Ce remarquable coffret (3 disques) m'a été vendu à un prix particulièrement serré. Produit et vendeur à conseiller donc!
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 mars 2014
El trío ELP durante su mejor momento y en pleno apogeo del rock progresivo y sinfónico. Recomendable para los fans del género que se incorporen ahora.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 janvier 2013
Tarkus est l'un des albums les plus représentatifs du rock progressif et symphonique des années 70.
Emerson, Lake et Palmer a longtemps disputé le leadership de ce mouvement avec le groupe "Yes" dont il partage de nombreuses caractéristiques, ne serait-ce que l'extrême technicité voire même virtuosité de leurs musiciens ou la structure même de l'album, élaboré comme une symphonie classique. Emerson vs Wakeman, qui saura dire lequel est le meilleur organiste ?
Tarkus mérite d'être écouté d'un bout à l'autre, tout en visualisant le lien unissant tous les titres entre eux. Déstabilisant par la complexité de sa musique, l'album est pourtant d'une rare beauté et on finit, après plusieurs écoutes, par découvrir derrière le jeu éblouissant d'Emerson l'énorme travail des deux autres compères. On peut ne pas aimer ce style de musique mais on ne peut rester indifférent devant "Tarkus" qui a tout de même été cité comme album de l'année lors de sa sortie, en 1971.
Si vous ne connaissez pas le rock progressif symphonique, je vous conseille d'écouter "Tarkus", "Close to the Edge" de Yes et "In the Court of the Crimson King" de King Crimson...
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 juillet 2009
Les commentaires passionnés lus à propos de cet article relancent, une fois de plus, le débat controversé sur la musique progressive dans lequel je me permets d'intervenir.
Mais plus que tout cela, cette oeuvre est un pur joyau Progressif dans tout le sens du terme. Dès lors, parler de médiocrité, de longueurs, d'extravagance relève d'une méconnaissance flagrante du sujet. Nous avons là le meilleur de ce que produisit ELP. Les critiques de l'époque sont d'ailleurs unanimes à ce sujet. Seulement voilà, il faut d'abord aimer la musique progressive. L'aimer et la comprendre. Ne pas forcément chercher de mélodies ou de paroles concrètes, lesquelles en ces temps psychédéliques, se faisaient évidemment rares.
Limiter l'écoute de Tarkus à de longs solos de synthés, c'est aussi ignorer - à moins d'être sourd - le jeu stupéfiant, bourré d'énergie et d'inventivité de Carl Palmer.
Le transfert de Greg Lake, du Crimson vers ELP, aura été à coup sûr bénéfique et lui permettra d'exploser dans son jeu de basse et dans sa créativité.
Le Crimson changera lui aussi radicalement après le départ de Greg et s'épanouira dans une autre direction progressive et complexe dans laquelle les mélodies n'auront plus aucune place.
Décidemment le Progressif n'a pas fini de faire parler de Lui !
17 personnes ont trouvé cela utile
|22 commentaires|Signaler un abus
le 8 avril 2015
Produit conforme à la commande, en bon état, correctement emballé par le vendeur, et reçu dans les temps.
La musique a certes terriblement vieilli... Mais pour qui aime le genre rock progressif, reste une référence. Bonne qualité d'enregistrement, bien servie par le SACD.
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 janvier 2010
Leur premier album (éponyme) avait permis à ELP de marquer leur territoire et d'entrer en douceur dans le milieu rock progressif. Le groupe se cherchait alors mais, avec Tarkus, la formation anglaise, va s'imposer comme l'un des groupes majeurs de ce genre musical et le meilleur parmi les anglais en cette année 1971. Tarkus est classé meilleur album de l'année dès sa sortie (1971). Certes, tout n'est pas du meilleur tonneau dans Tarkus, mais ce disque ambitieux comporte de très bons titres (Mass, Stones Of Years, The Only Way, Infinity Space), intéressants comme Bitches Crystal (avec un rageur Lake au chant) et A Time And A Place. Il apporte la preuve évidente des progrès accomplis par le trio et de leur identité trouvée. Tarkus est d'abord un travail de Keith Emerson. Il en a assuré les compositions musicales (sauf Battlefield de Greg Lake) et pensé le concept (au profit de la paix et de la faculté qu'a l'humain à orchestrer sa propre perte) laissant le soin à Greg Lake d'en écrire les textes (au demeurant clairs et très évocateurs). Il en résulte un opus déstabilisant, une musique complexe certes, mais d'une rare beauté. Ca tourbillonne de tous les côtés et certains n'iront pas au terme de Tarkus (monstre de métal et écailles qui sème le trouble et la destruction partout, repris sur une pochette hideuse), j'en suis convaincu. Mais il mérite que l'on fasse l'effort. Il mérite vraiment d'être connu. Pour ce, il faut le replacer dans le contexte de l'époque. L'interprétation est superbe et, si tout n'est pas parfait et homogène, je tire mon chapeau à ces trois gars car ce Tarkus est une très belle suite qui se termine, avec infiniment d'humour (même si c'est un peu décalé), sur un Rock & Roll façon Jerry Lee Lewis. Les critiques de l'époque ont été catégoriques : c'est le meilleur de ce que fit ELP. Je demande à voir...mais pour qui aime le style progressif et le comprend, Tarkus se recommande à plus d'un titre.
4 personnes ont trouvé cela utile
|22 commentaires|Signaler un abus
le 27 mai 2008
ELP, Emerson Lake & Palmer, est l'un des premiers « supergroupes » de la pop mais plus particulièrement de la progressive musique avec Keith Emerson (claviers) issu du groupe The Nice, Greg Lake (guitare, basse, chant) de King Crimson et Carl Palmer (batterie, percussions) d'Atomic Rooster. Après un premier album éponyme, ils sortent "Tarkus", une oeuvre qui s'apparente à un album concept et qui s'appuie avec une force phénoménale sur les claviers d'Emerson dont l'interprétation tourne à la démonstration (rarement le HAMMOND n'aura atteint une telle dimension musicale presque transcendantale et habitée), le jeu de batterie très sec, précis et haché (dans le bon sens du terme) de Palmer et la voix aérienne de Greg Lake en pleine forme. On retrouve dans cet album les inspirations musicales éclectiques du groupes qui vont de la musique classique (Boléro...) au rock (avec le clin "Are You Ready Eddy?", un boogie dont on a du mal à savoir si le groupe au sérieux). "A Time And A Place " qui lorgne sur le "hard" reste pour moi leur meilleure composition. Flamboyant, grandiloquent, voire exhubérant et agaçant, ELP au travers de cet album montre l'étendue de son talent et de sa tentation décadente. Le rock progressif versus symphonique tient là à l'instar de King Crimson ou Yes l'un de ses plus grands représentants et Tarkus est l'un de ses plus beaux joyaux.
2 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Emerson Lake Palmer
7,65 €
Brain Salad Surgery
17,99 €
Tarkus
17,99 €
Pictures at An Exhibition
7,65 €
Trilogy
17,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici