undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
17
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Carlotta sort une nouvelle édition de "Mean Streets", en dvd et en blu-ray. Autant le dire tout de suite, le résultat est exceptionnel, tant sur le plan de la qualité du master que des bonus. Si vous aviez l'édition dvd précédente, sachez qu'elle est là surclassée de plusieurs lieues. De deux choses l'une : soit vous avez un lecteur blu-ray et vous n'hésiterez sans doute pas longtemps à l'acquérir pour remplacer le dvd. Soit vous hésitez à remplacer le dvd que vous avez par une autre édition dvd et craignez que ce ne soit une nouvelle édition pour pas grand-chose, et je ne peux que vous engager à le faire tellement le résultat est supérieur à tous les points de vue.

Sur le film, qui a été très commenté, y compris ici, je n'ajouterai rien et vous engage à lire les commentaires ci-contre (par exemple celui de Luc B.).

Sur cette édition, les bonus étant listés ci-dessus, je ne vais pas le refaire. En revanche, je précise que le blu-ray propose un bonus qui ne se trouve pas dans l'édition dvd : il s'agit du documentaire "Italianamerican" (1974 - 47'), dans lequel Martin Scorsese interroge ses parents sur leur vie aux Etats-Unis et dans leur quartier, leurs familles..., souvent considéré comme le compagnon documentaire de "Mean Streets". Il est excellent qu'il soit inclus dans le même disque que "Mean Streets" et passé en HD, mais ce n'était pas tout à fait une nouveauté : on le trouve ainsi déjà dans le dvd sorti par Wild Side il y a quelques années, Martin Scorsese, courts-métrages et documentaires : What a nice girl ... / It's not just you ... / The big shave / Italian american / American boy, a profile of Steven Prince. Le reste des bonus se trouve aussi bien sur le dvd que sur le blu-ray.

Et leur intérêt est certain. Les entretiens sont pertinents et denses, à commencer par celui avec Scorsese (27') qui avec son débit caractéristique revient sur la période, la nécessité personnelle de faire le film, les conditions de tournage, etc. Il avoue avoir compris assez tard que le film portait finalement plus sur ses parents et leur génération que sur lui et ses amis, ce qu'il croyait à l'époque. Kent Wakeford, le chef-opérateur, revient sur le tour de force qu'a constitué pour lui l'éclairage et le filmage d'une oeuvre au style souvent vif et nerveux. Aussi bien Scorsese que lui rappellent que ce film qui apparaît aux yeux de tous comme un des films new-yorkais quintessentiels a été tourné pour une très large part à Los Angeles - 6' d'extérieurs (et la scène dans la cage d'escalier) seulement auraient été tournés à NY et se retrouveraient dans le métrage! Kent Jones, critique américain, revient sur l'importance du film dans les années 70, par son style comme par la façon dont il représentait les Italo-Américains. Deux modules plus courts, un d'époque et un conçu pour l'occasion, reviennent sur le cadre (Little Italy) dans la vie de Scorsese et dans "Mean Streets".

Mais au-delà du très bon accompagnement du film, c'est le master proposé qui fait toute la différence. Comme je le disais, celui proposé dans le dvd est très supérieur à celui de l'édition précédente. Mais c'est bien le master HD du blu-ray qui frappe par sa réussite. On notera bien quelques tout petits défauts (sautes d'images, rémanences...), qui trahissent l'âge du film et une numérisation pas absolument parfaite, mais rien qui remette vraiment en question la très grande qualité d'image et de son. Les couleurs ne bavent jamais - ce qui était souvent le cas avant, en particulier dans les fameuses scènes du bar, baignées de rouge - le piqué et la définition sont excellents. Les pistes VO et VF PCM Mono sont d'une grande clarté. Le tout sans dénaturer le film et en lui laissant sa texture d'origine.

Du très beau travail, qui permet de revoir ou de découvrir le film dans des conditions optimales. Une édition à ne surtout pas rater. VOSTF et VF.
66 commentaires| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEAN STREETS est le premier (vrai) film de Martin Scorcese, après quelques courts métrages et travaux d'université. Robert de Niro et Harvey Keitel font partis du voyage, et Scorcese les réunira à nouveau dans TAXI DRIVER. Tout Scorcese est déjà dans ce film. La rue, la vie de quartier, la mafia locale, la soif de réussite, de reconnaissance, la violence, le pardon, la rédemption.

MEAN STREETS c'est l'histoire de deux copains qui vivent de petits trafics. Charly (Keitel) est plutôt bien introduit dans le quartier, dans le "milieu", grâce à son oncle, caïd respecté. Mais il traîne derrière lui Johnny (De Niro), un chien fou, qui rêve de réussite, et accumule les dettes.

Ambiance nocturne ultra réaliste, arrières salles de restaurant éclairées aux néons, pavés luisants... l'univers graphique de Scorcese se met en place. Son histoire est une tragédie, dont on devine l'issue dramatique, une descente aux enfers programmée, d'histoires d'amour contrariées par les croyances religieuses. A coup de "fuck off", de "gimme my money back" et de queue de billard dans la gueule (une bagarre d'anthologie !), Scorcese orchestre avec maestria son petit monde de malfrats frappadingues et attachants. On passe en un éclair de la rigolade au règlement de compte. La dernière scène est proprement hallucinante, une leçon de mise en scène coup de poing.

Sans être l'égal de ses chef d'oeuvre à venir (TAXI DRIVER, LES AFFRANCHIS ou dans un autre registre RAGING BULL), ce premier Scorcese, réalisé avec de petits moyens, est une grande réussite, une sorte de miniature de ce que ce metteur en scène nous livrera dans les décennies futures.
33 commentaires| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2005
Si je devais ne garder qu'un film de Scorsese dans ma dvdtheque ce serait sans hesitation celui la.Le premier film du duo scorsese-De Niro et deja tout y est:De Niro est encore jeune et s'investit deja a fond dans son personage, la scene de la confrontation dans les escaliers entre De Niro et Keitel est tout simplement superbe de justesse tout comme la scene improvisee dans le bar au debut du film.La BO est parfaite et se fond superbement dans la bande-image. Scorsese realise le film que prolongera Ferrara 20 ans plus tard dans Bad lieutenant, la redemption etant dans ces deux films le theme dominant comme dans toute l'oeuvre de Scorsese.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2011
Le film qui révéla Martin Scorsese.A New York,dans le cadre de la Petite Italie,Mean Streets raconte l'histoire de jeunes truands de moyenne envergure.
Charlie Cappa(Harvey Keitel jeune)en petit malfrat au costume impeccable traîne dans les bars;il croit au sens de l'honneur tout en prospérant dans une activité dirigée par de "vieux messieurs".
Son cousin Johnny Boy(Robert De Niro)un irresponsable se livre à de petites combines et espère faire son chemin.Par son attitude déloyale et méprisante il humilie en public un requin de l'usure local.
La loyauté de Charlie envers Johnny l'amènera vers une catastrophe.Le film se termine sur la fusillade d'une voiture qui laisse plusieurs personnages en sang et des morts(on ne sait pas exactement qui)
Charlie réfléchi,Johnny Boy impulsif préfigurent les personnages des années 70 et les thèmes que Scorsese et d'autres exploreront plus tard.
La musique de la bande-son sortie de la discographie du réalisateur colle parfaitement aux images,elle est formidable.Un film efficace.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2015
Je l'ai toujours perçu un peu comme le brouillon de ce qu'allait devenir plus tard Les Affranchis, alors qu'il vaut bien plus que ça ... comment ais-je pu être à ce point aveugle? Film de gangster absolument génial, un Harvey Keitel impressionnant, mais surtout un De Niro qui vole la vedette à tout le monde. Mean Streets mérite largement son statut de pionnier du genre, et de fondement de la carrière de Scorsese. Dans Mean Streets il y a déjà tout, une BO démentielle (les Rolling Stones), la violence stylisée, la famille, l'amitié, la trahison, la religion, et les plans séquences ... tout ce qui définit le cinéma de Scorsese.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2012
Superbe prestation KEITEL/DE NIRO, un PUR REGAL. ABSOLUMENT à posséder si vous êtes, comme moi, cinéphile averti. Scénario un peu "alambiqué" mais il y a des films qui ne valent QUE pour la prestation de la distribution, c-à-d la troupe qui joue dans ce film et ... cela suffit pour que ce soit un "vrai" film.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2014
a really fresh-looking transfer, better than I remember in the cinema years ago; and some genuinely interesting interviews in the extras. Harvey Keitel is riveting, De Niro frighteningly off-the-wall.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ceci traite de l'édition : pochette avec New-York en gratte-ciel rouges, avec 2 petites photos. Voici le premier polar urbain du maitre actuel du genre. De Niro, Keitel, les néons glauques et rougeâtres, les bars louches, évidemment les petits malfrats teigneux, la violence (relativement sobre, ici) : du Scorcese typique. Mais celui-ci ne m'a pas emballé outre mesure, loin derrière "Taxi driver". Peut-être parce que c'est toujours à peu près la même intrigue, les mêmes ambiances: bien sûr je sais bien que c'est le premier ! Je l'ai aussi trouvé un peu lent. Les personnages féminins sont cruellement manquants. Reste le savoir faire du cinéaste et les performances d'acteurs.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2015
Very quick delivery to the UK. I ordered this version as the transfer is the best available and love the original cover art.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2002
vous n'avez jamais vu De Niro aussi exité dans un film: bagarre, insulte, façon de parler tous vous étonnera de plus Harvey Keitel est tout aussi exellent. Un des premier Scorsese mais un des plus inovateur, ou les travellings n'en finissent pas. Ambiance surnaturel tous comme la ville de nuit. Même Scorsese joue dans son film afin de finir en beautée son chef-d'oeuvre et la musique excellente!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici