undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
8
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 mars 2014
Commençons par éliminer tout effet de surprise inutile : Good Strategy / Bad Strategy est un excellent bouquin, qui s’adresse à une population bien plus vaste que le cercle restreint des « élus », « managers » et autres « leaders » d’entreprises. Cela dit, il m’a quand même fallu quelques jours de digestion avant de réellement comprendre pourquoi. Le but de cette review est de vous armer de mes conclusions en amont de l’achat, pour que vous puissiez profiter pleinement du voyage et surtout, pour que vous sachiez exactement où vous mettez les pieds. Car GSBS est spécial. Sans le bon état esprit, vous risquez de vous y perdre. Et croyez-moi, ce serait dommage.

Première chose, l’ouvrage ressemble davantage à un recueil de mémoires qu’au traditionnel textbook d’école de commerce. Si vous cherchez une mise à niveau sur le SWOT et les modèles de Porter, vous êtes clairement au mauvais endroit. Choisir GSBS, c’est se préparer à passer 350 pages avec un gars qui a voué sa vie à la stratégie. Une vie qu’il a pris soin de documenter au fil des années sous la forme de cas et d’anecdotes, qui s’étendent du monde de l’entreprise au domaine militaire en passant par la finance, l’économie ou encore la politique. Le récit de cette vie très riche, prestigieuse - et esclave d’aucun domaine - sert à la fois de trame au bouquin, et de socle à la description pas à pas de la « pensée stratégique » que Mr Rumelt se propose de vous transmettre.

Oui, je parle bien de « pensée stratégique » et non de boîte à outils tout terrain. C’est probablement pourquoi certains reprocheront à la trame de manquer d’organisation, de pédagogie ou de pragmatisme. Il est vrai que, si l’auteur présente un certain nombre d’outils et de mécanismes, il ne leur collera presque jamais de définitions claires et figées. C’est justement là son parti-pris. Vous aider à comprendre ces outils par vous-même en vous montrant comment ils peuvent être sélectionnés et utilisés dans un monde complexe et dynamique, où rien n’est jamais « clair et figé ». Le temps que vous passerez avec GSBS se rapprochera donc plus d’un débat animé que d’un cours magistral. Pas de tout repos donc, mais autrement plus efficace. Et puis, qui a dit que le travail de la stratégie était une promenade de santé ?

En revanche, quel que soit le niveau d’investissement que vous mettrez dans cette lecture, vous en sortirez quoi qu’il arrive avec plusieurs grands enseignements clés.

Le premier doit vous sembler quasi-évident à ce stade. Si Richard Rumelt vous laissera construire votre propre définition « pragmatique » de ce qu’est la stratégie, vous serez rapidement d’accord avec moi sur le fait qu’il s’agit avant tout d’un état d’esprit. Une démarche intellectuelle qui permet d’aborder un problème fondamental [quel que soit son contexte ou son origine] efficacement. Les outils que l’on nous apprend à l’école ne sont en fait que de maigres facilitateurs dans la construction très personnelle de cette démarche, qui repose principalement sur un regard ouvert et curieux sur le monde, le courage d’assumer ses intuitions et bien sûr, les années d’expérience.

Tout cela, l’auteur ne peut pas le bâtir à votre place. Il vous proposera néanmoins une méthode de travail - le « Kernel » - qui guidera vos pas dans la recherche, le diagnostic et la résolution des problèmes fondamentaux de votre organisation, ainsi que dans la communication de vos solutions au reste des collaborateurs. Si une partie de GSBS est concrète et pragmatique, c’est bien celle-là. Ca n’en fait pas pour autant la plus déterminante à mon sens.

L’enseignement le plus solide - qui est aussi le troisième et dernier que j’évoquerai ici - reste la prise de conscience de la valeur d’une vraie démarche stratégique. A l’aide de ses nombreux cas et anecdotes, Rumelt vous fera toucher du doigt les opportunités - souvent invisibles à l’œil profane - qu’une bonne stratégie est capable de révéler et d’exploiter. Mais surtout, il exposera les ravages que son double maléfique - la mauvaise stratégie - peut faire sur son passage [je pense entre autres à son analyse de la crise des subprimes, qui à elle seule, mérite l’achat du bouquin]. Ce volet critique, il le mène avec une condescendance si tranchante et experte qu’il vaccinerait n’importe qui contre la tentation du bullshit et de l’imposture [souvent forte, à l’ère du web].

Si j’ai bien fait mon boulot, vous aurez donc bientôt entre les mains un bouquin à la fois optimiste et motivant. Optimiste car il prouve que la stratégie - bien loin d’une fonction honorifique réservée aux « leaders » - est avant tout un état d’esprit qui certes, se travaille et s'aiguise, mais comporte également une part d’inné. Ce qui signifie que le bon stratège n’arrive pas toujours d’où on l’attend. Et motivant car le niveau de finesse que Mr Rumelt atteint dans ses analyses est très très au-dessus de ce que l’on a l’habitude de voir [et bien sûr, de pondre :-]. Mais au lieu d’écraser son lecteur, il lui donne envie de travailler plus, de creuser plus, d’assumer encore plus de choix… en lui montrant avec élégance que la stratégie est, avant tout, un Art.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2011
Livre intéressant donne de nombreux cas concrets sur la stratégie. Permet en effet de déceler les stratégies qui n'en sont pas vraiment, et de différencier une bonne stratégie, d'une mauvaise, ou d'une absence de stratégie.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2012
Des idées simples ! La stratégie, du moins la bonne stratégie revient à utiliser des idées dont la force réside en partie dans leur simplicité, leur bon sens. Excellent ouvrage de stratégie avec des exemples concrets tant à suivre qu'à éviter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2016
Un livre clair et passionnant qui permet de comprendre comment la simplicité d'une stratégie est le fruit d'une analyse poussée, et comment monter une stratégie qui ait du sens.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2014
Not perfect. The beginning is very helpful to identify good strategy and differentiate it from bad. The end has less to do with the rest of the book and was a bit disappointing
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2012
Une ouvrage de référence, qui certes écrit en anglais, est très facile à lire. A recommander pour toutes les personnes qui s'intéressent de près ou de loin à ce domaine.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2015
Très intéressant, très bonne approche avec la réalité et fait comprendre la conception de la stratégie. Livraison rapide et en très bonne état.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2013
De nombreux exemples, se lit avec plaisir, des réfèrences saisissantes...
Du bon sens, rien que du bon sens, encore du bon sens
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)