undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
10
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:18,24 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le classique Bis? C'est un peu court jeune homme... Pourtant, le jour après la nuit, le noir après le blanc... Oui, A Day at the Races est bien le petit frère moins doué de A Night at the Opera.

Ca n'en demeure pas moins une fameuse galette avec des hauts très hauts (le puissant Tie Your Mother Down, le tubesque Somebody to Love, l'amusant Good Old-Fashioned Lover Boy ou la magnifique ballade presque jazzy qu'est You Take My Breath Away) qui ne font que confirmer l'énorme qualité de ces quatre individus quand ils se décident à faire de la musique.

Le reste de l'album est moins marquant mais tout de même de qualité, tout juste regrettera-t-on les délicieux interludes (ou chansons courtes) dont Queen s'était fait la spécialité et qui sont ici aux abonnés absents.... Le reste ? La chanson de Brian, Long Way - un soft rock mid-tempo, est agréable, sans plus, et vaut surtout pour son charmant solo de guitare hélas trop court. Le théâtral et kitsch Millionaire Waltz (du Mercury pur sucre) est un Bohemian Rhapsody bis qui n'égale pas son prestigieux devancier, sympathique (palliatif ?) cependant. You and I, signée du discret Deacon (le seul à ne pas donner de la voix), rappelle ce qu'Elton John faisait à l'époque, Mercury au chant et les chaeurs typiquement Queenesques faisant la différence, ça reste une chanson accessoire même si solide et joliment troussée. White Man est un blues à tonalité indienne (d'Amérique), il n'y en a pas tant que ça chez Queen, des blues. Alors, évidemment, les tics Queeniens y sont et font sa personnalité, cependant, la chanson est suffisamment peu remarquable pour qu'on l'oublie vite mais s'écoute à chaque fois sans déplaisir particulier. Drowse et Teo Torriatte (Let Us Cling Together) constituent l'emballage final. Drowe (la chanson de Roger Taylor) n'est pas bien fameuse, un blues un peu folky et franchement dispensable. Heureusement, Teo Torriatte relève le niveau, pas franchement un classique du répertoire du groupe, c'est le second morceau épique de l'album qui, sans rivaliser avec la doublette de la Nuit à l'Opera, se défend aussi bien que son compagnon de face A.

Au final, c'est à un album solide et inspiré qui pâtit surtout de succéder à une aeuvre légendaire mais qui, pris individuellement, ne déçoit pas. Comme d'hab dans ces éditons deluxe, EMI nous a gratifié de quelques douceurs supplémentaires mais en aucun cas indispensables qui feront la joie du complètiste mais laisseront de marbre l'auditeur lambda. Cependant, rien que pour un remaster de qualité, l'achat parait inévitable.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2011
Voilà peut-être le meilleur album de Queen : le plus mélodique, le plus abouti, le plus équilibré, presque construit comme un concept album.
Alors qu'elle ne fut pas ma joie à la sortie de cet album de nouveau remasterisé.
(je rappelle au passage que la version de 1993 était déjà une remasterisation).

Je viens de passer mon week end à l'écouter d'un appareillage à un autre, d'un appareillage d'ordre courrant à du haut de gamme. Mon bilan n'est pas celui qu'on était en droit d'attendre d'une seconde remasterisation.
Certes il y a progrès dans la dynamique, le contour des voix est plus net, mais dés l'ouverture on est frustré par des symbales écrasées (surtout lorsqu' on a connu le vynil a son époque)
Et puis là ou l'album pêche c'est dans les fréquences aigues : trop présentes. au final le rendu est agressif, metalique, surtout sur les passages denses. Je préfère le parti pris de l'édition de 1993 qui se rapprochait plus de l'enregistrement originel avec un rendu plus soyeux.

Reste quand même la bonne surprise de ces enregistrement lives (on perçoit d'ailleurs tout de suite la différence de traitement en comparaison avec le CD studio) où il nous est donné de mesurer la perfection de l"ensemble et l'aisance technique du chanteur.

Au final un Bilan mitigé : Cet Album majeur méritait un meilleur traitement.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bien sur cet album a souffert du succes et de la reussite artistique de " a night athe opera" produit un an plus tot ,mais meme si on peut y voir comme un pendant de l'album precedent "a day at the races" a son lot de trouvailles comme l'intro et final de guitares de may,le gospel flamboyant "somebody to love" a la sauce rock ,la magnifique ballade "you take my breath away" de mercury presque aussi emouvante que "love of my life" ainsi que "the millionaire waltz" melange hos du commun de valse ,hard rock et classique tandis que may nous assomme avec "tie your mother down" titre hard rock rejete de "a nignt a the opera" et la belle ballade "teo torriatte" sous influence du pays du soleil levant,taylor nous propose un "drowse" rock psyche languissant mais entetant et deacon une chanson pop entrainante "you and i" ,"white man " a des allures de "the prophet song" mais sans la partie a capella et "good old-fashionned lover boy" flirte avec le style de "seaside rendez-vous" mais comme disait brian may "a day at the races " etait en fait non une suite de "a night at the opera" mais plutot son autre versant.pascal49
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1976. Fort d’un succès maintenant planétaire, Queen va légitimement se sentir pousser des ailes et ne va pas rappeler son producteur (en place depuis le début), Roy Thomas Baker, pour produire lui-même son prochain disque. On ne sait pas si le choix de réutiliser le graphisme de son illustre prédécesseur (A NIGHT AT THE OPERA, 1975) était le bon (le groupe fût accusé d’user une recette), reste que cet album est à peine un cran en-dessous de celui-ci.
Prolongeant la veine gagnante de A NIGHT AT THE OPERA, Queen semble encore meilleur sur A DAY AT THE RACES. Freddie Mercury d’abord, qui propose ici ses plus belles chansons (YOU TAKE MY BREATH AWAY, GOOD OLD-FASHIONED LOVER BOY) et s’envole sur le gigantesque gospel-pop SOMEBODY TO LOVE, inégalable prouesse vocale et peut-être meilleur morceau de l'histoire du groupe. Brian May ensuite, qui déroule l’un de ses riffs les plus séminaux (TIE YOUR MOTHER DOWN) et exploite finement le re-recording avec des solos de guitares sur deux pistes devenus légendaires (GOOD OLD-FASHIONED LOVER BOY). John Deacon, lui, offre l’excellent et très pop YOU AND I, quant à Roger Taylor, s’il est heureux au jeu (énorme batterie), il est hélas ici bien malheureux en amour (DROWSE, qu’il a enregistré quasi en solo et qui est le seul plantage du disque) ! Au résultat, un impeccable follow-up qui aurait pu former un digne double-album s'il avait été accolé à son prédécesseur. A réévaluer toute affaire cessante.
Tops : SOMEBODY TO LOVE, TIE YOUR MOTHER DOWN, GOOD OLD-FASHIONED LOVER BOY, YOU TAKE MY BREATH AWAY
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2014
c'est du Queen c'est grandiose bien dans la lignée de " Night at the Opera" c'est tout bonnement demantiel pour fan du groupe biensure
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2011
Un digne successeur à "A Night At The Opera". Des composition de grande qualité très bien servis par la remasterisation qui leur donne un aspect moderne et plus abouti. Un rendu meilleur que le vinyle.
A posséder.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2013
remasterisé mais c'est tjrs du bon QUEEN... pour ceux qui n'ont pas tous les CD du groupe pour le prix n'hésitez pas...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2012
Dans la veine de son predecesseur et contenant plus de bons titres l' album renferme des titres excellents comme you take my breath away ,the millionaire waltz,tie your mother down'goold old fashioned lover boy ou encore qui disparaitront tres vite des sets-lits.

A l origine a night a the opera et a day at the races devait constituer un double album mais la maison de disque refusa.

Le son est moins riche que son predecesseur mais donne un cote moins kitsch,plus intimiste et emotionnel que a night at the opera et cela est du au fait qu il est autoproduit tout comme le faiblard et surestime news of the world.Le producteur-roy baker-reviendra pour l excellent jazz (qui porte mal son nom car le plus hard du groupe!)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2011
Queeen est prolifique, la preuve avec cet album qui sort début 1977 et qui est le parfait jumeau de "Night At The Opera". Normal, car les morceaux figurant sur les deux albums ont été composés à la même époque et sont donc d'un style et d'un état d'esprit identique. Même si "A Day At The Races" restera dans l'ombre de "Night At The Opera", il comprend d'excellentes compositions comme le sublime "Somebody To Love" qui ma fait découvrir ce groupe, un soir à la radio, c'était il y a maintenant bien longtemps.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2014
Un des albums chef-d'œuvre de Queen bénécifiant d'une remasterisation attendue, nécessaire et réussie.
Attention à Amazon: les albums de Queen sont envoyés sans blister. Ce qui occasionne des rayures sur les pochettes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)