undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
8
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:13,51 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 janvier 2012
d'intelligence. Plutôt que d'adapter "bêtement" les Joyeuses commères de Windsor, Welles effectue un subtil montage des différentes apparitions du big sir John dans le théatre de shakespeare : les deux Henri 4 (le guerrier et le politique), Henri 5 (le récit de sa mort) et les Commères (ses amours), ce qui a le mérite de révéler l'importance de ce personnage, symbole d'une humanité déchirée et manipulée par les orgueilleux et victimes des préjugés, comme des préjudices, qu'ils proviennent de l'aristocratie ou de la bourgeoisie ;bien évidemment, la réalisation est admirable et la troupe d'acteurs qui accompagnent le maître est formidable et enthousiaste. La mélancolie l'emporte sur la dérision.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2011
En grand Amoureux de Shakespeare, et après les réussites accomplies des transpositions de " Mac Beth " et " Othello ", Orson Welles , l' enfant terrible du Cinéma, le surdoué d' Hollywood, l' Ogre aux talents multiples met en image un Anti-Héros , sorte de Mr Pickwick ou encore de l' Idiot de Dostoïevski.
En fait, le Cinéaste met en scène la Bonté.
La Bonté est-elle encore de ce Monde ?
Sous la forme d' un Falstaff débordant d' Humanité , la Bonté est trompée, trahie par des flux d' intérêts qui ne peuvent coïncider avec le Don de Soi, marque des Saints ou des Êtres que la Cité rejette , pour des raisons de survie.
Le Message est évident .
La Cité ( et/ou le Pouvoir ) ne veut ni du Sage ( ou Philosophe ) ni du Bon, car c' est par l' anesthésie du Sentiment et de la Pensée déconditionnée, que la Cité se meut et existe.
On peut reprocher des plans en plongées , or ce fut le Style Plastique d' Orson Welles.
C' est un tourbillon d' images savantes et de mots pleins d' esprit, une farandole médiévale , une fête des Sens et du Sens dont seul Orson Welles, le plus grand Cinéaste Américain qui fut, détenait le Secret.
Orson Welles est de la race d' un Shakespeare. Il est certain qu' en d' autres temps ( lui-même se disait d' un autre siècle ),
Welles aurait été un Romancier , ou un Peintre Considérable, voire un Bateleur qui conterait par les tavernes d' Irlande de France ou d' Italie des Histoires au pouvoir Cathartique réel.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Welles était à juste titre très fier de ce film, réalisé avec un évident manque de moyens qui n'a pas, loin de là, nui à l'inventivité du maître du travelling - qui le désignait même comme sa plus grande réussite.
Falstaff est conçu à partir d'extraits des Joyeuses commères de Windsor et des grandes pièces du cycle Richard II-Henry IV-Henry V. Le scénario a l'intelligence de développer un motif principal, c'est-à-dire la relation entre le vide-gousset, ivrogne et bonhomme, Falstaff et le dilettante prince de Galles, le futur Henry V, tout en suivant la chronologie de la grande histoire :la chute de Richard II et l'usurpation d'Henry IV, la victoire des Lancastre père et fils contre les barons révoltés à Shrewsbury (1403), la maladie d'Henry IV et l'accession au trône d'Henry V. Lequel va, une fois la couronne sur son front, se muer en un grand souverain et oublier son ancien compagnon de beuverie.
Les paysages hivernaux de la Castille et l'incroyable auberge médiévale où Welles et Keith Baxter ripaillent donnent une touche désarçonnante mais étonnamment authentique au film. La distribution, quoiqu'hétéroclite, est de bon niveau (à côté d'un Welles évidemment possédé par le rôle et d'un impérial Gielgud en Henry IV, on voit apparaître dans de petits rôles Fernando Rey, Jeanne Moreau ou Marina Vlady).
Reste que, au-delà du verbe shakespearien, c'est évidemment la mise en scène de Welles, avec ses incroyables cadrages, ses plans séquence sublimes, ses ruptures imprévues, qui font tout le prix de ce Falstaff. Le morceau de bravoure de la bataille de Shrewsbury, avec son montage haché et sa poésie brutale, a trente ans d'avance - et devait inspirer entre autres le Henry V de Branagh, qui reprend les événements là où s'interrompt ce Falstaff.
Après cette magnifique réussite, Welles ne devait hélas presque plus tourner (Une histoire immortelle pour la TV française, puis l'essai documentaire F For Fake !). On attend avec impatience la sortie sur le marché français de la version restaurée pour le 50è anniversaire du film (que les anglophones trouveront ici :Falstaff: Chimes At Midnight).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2012
Le film est superbe. Mais il aura fallu attendre des années avant de le trouver en DVD. Les compils Orson Welles ne comportent pas ce film. C'est ici qu'on se rend compte que le noir & blanc bien maitrisé par de vrais photographes donnait une dimension supplémentaire à de tels films. Shakespeare était un formidable scénariste. Henry IV (première partie) est tout entier dans le film.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2015
j'ai tout aimé , donc.... J'adore Shakespeare et j'adore Orson Welles .. donc... Que demande le peuple dans ce triste monde ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2011
Quel punch il avait le vieil Orson et quelle finesse! Ce charcutage Shakespearien est une gourmandise comme on en déguste rarement.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2016
article déjà remplacé car le précédent avait une raie centrale empêchant la lecture sur un portable.
Or il m'a été réexpédié le même !
Tant pis je ne ferais pas d'histoire, je le garde pour rien...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2013
j'avais pourtant lu et entendu des commentaires très positifs sur ce film, mais il s'agit en fait des dialogues de Shakespeare repris par Orson Welles, et j' yai malheureusement retrouvé l'ennui de mes cours d'anglais au lycée
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,06 €
13,84 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)