Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
69
4,0 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:11,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juin 2017
une histoire d'amour damné, entre une femme (humaine la nuit, faucon le jour) et son amoureux (humain le jour, loup la nuit), doivent trouver le moyen de briser la malediction pour s'unir a nouveau.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2017
J'avais déjà vu le film à la télévision il y a longtemps et l'avais enregistré sur K7 vidéo ! Donc comme c'est 1 très beau film dont le sujet est 1 belle légende , je voulais me le procurer en DVD . A regarder en famille .
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2017
Le film est magnifique, le scénario merveilleux et les acteurs parfaits. Mais la musique !!! Impossible et démodée... C'est dommage, presqu'un chef d'oeuvre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Ladyhawke, la femme de la nuit" est un film qui n'a pas vieilli presque 30 ans après sa sortie.
Il faut dire que l'histoire tragique est magnifique et que les trois principaux acteurs sont excellents.
Philippe Gaston (Matthew Broderick), Étienne de Navarre (Rutger Hauer) et Isabeau d'Anjou (Michelle Pfeiffer) collent superbement à leur personnage.
Le long-métrage réalisé par Richard Donner (Superman, L'Arme fatale I, II, III et IV notamment) en 1985 n'a pas été un succès immédiat.
L'histoire en bref: l'abominable et diabolique évêque d'Aquila, amoureux de Isabeau d'Anjou qui elle même est amoureuse de Étienne de Navarre lance une malédiction sur les deux amants.
Le jour, Isabeau devient un faucon et la nuit, Etienne se transforme en loup.
Ils ne sont donc jamais ensemble.
S'ensuit un épopée médiévale absolument superbe et envoûtante.
J'avais vu ce film à sa sortie et viens de le revoir il y a quelques jours en DVD.
Comme pour "Willow" ou "Princess Bride", la magie opère toujours.
Les décors sont magnifiques et la vie de cette époque est extrêmement bien reconstituée.
Seul bémol, la musique n'est pas très adaptée.
Pour résumer "Ladyhawke, la femme de la nuit" est un long-métrage d'aventures médiévales qui est une merveille de romance chevaleresque teintée de Fantasy et de Fantastique.
Le DVD est d'excellente qualité (superbes images, son excellent) mais côté bonus ce n'est pas terrible du tout.
Enfin le film suffit à faire mon bonheur et je vous le conseille vivement.
Adanson Marco.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2016
Film a voir en famille,un joli conte,de l'action ,certes ce film n'est pas jeunes mais assure un tres bon divertissement.
Vu il y a longtemps,revue avec plaisirs et les enfants eux ont adores
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2016
Une version blu-ray qui m'a scotché par la qualité de l'image. La lumière rehaussée, les contrastes plus profonds et le grain modéré de l'image redonnent une deuxième jeunesse à ce film de 1985. Les décors et le travail de photographie sont superbement mis en valeur dans la version blu-ray, en particulier la château de l'évêque d'Aquila (John Wood), dont le Château de Torrechiara dans la province de Parme a servi de décor. La bande son peux perturber le spectateur alternant chants grégoriens et rock progressif. Un beau conte de fée romantique réalisé par Richard Donner; le papa de Damien (La Malédiction 1976) et de Superman (1978).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2016
LE film qui a enchanté ma jeunesse. Il n'y a pas une seule chose que je n'aime pas dans cette petite pépite, qu'il s'agisse du jeu des acteurs, de la fantastique lumière dans certains plans, de la réalisation, du scénario... Tout, dans ce film, est parfait, et c'est un compliment que je n'accorde que très rarement (car la perfection n'est pas de ce monde, comme le dit le proverbe). Je l'ai revu récemment, me demandant si j'allais le trouver toujours aussi merveilleux en le visionnant avec mes yeux d'adulte. Et vous savez quoi ? Enfant, adolescente ou adulte, pour moi, la magie opère toujours... Car c'est une histoire intemporelle d'amour, d'amitié et de malédiction que nous conte Richard Donner avec tant de maestria.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un faucon et un loup ...un cardinal rongé par la jalousie qui mandate un chasseur de loup, un moine en disgrace et un petit voleur à la tire. Vous secouez le tout et vous obtenez un mélange détonnant plein de magie et d'émotion.

Ce film bénéficie d'une très belle distribution et d'une très bonne mise en scène. Les décors et les costumes ne sont pas en reste. Seul bémol, la musique, inadaptée! Mais si vous arrievez à passer outre ce défaut, vous serez captivé par cette légende médiévale. ...Un de mes films préférés.
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2006
Un grand classique, qu’on ne se lasse pas de revoir !
Le « faucon » est ici incarné par une buse à queue rousse (Buteo jamaicensis) : c’est plus gros, donc plus impressionnant !
J’aime en particulier la scène où l’on voit une Isabeau affamée, la nuit, pourchasser un lapin (elle aurait beaucoup plus de chance de l’attraper en posant un collet) : on se demande si les instincts de l’oiseau de proie ne subsistent pas lorsqu’elle redevient humaine !
Peut-être le meilleur rôle de Rutger Hauer, et l’un des tout meilleurs de Michelle Pfeiffer.
Mention spéciale pour Matthew Broderick, bienvenu comme « comic release » et qui fait également avancer l’action : je me suis toujours demandé si la scène du début dans les souterrains est inspirée d’un jeu vidéo, et j’adore la chute de cette séquence : notre héros dégringolant dans le puits éclairé par la lumière du soupirail, comme dans une église, tandis que résonne la voix du prêtre : « Aaaaaa-men ! ».
Les chevaux sont aussi très beaux et bien dressés : je pense notamment à Goliath, le frison monté par Rutger Hauer, et à l’étalon (pure race espagnole ?) monté par le capitaine de la garde lors du combat dans l’église.
Belle photographie et belle musique.
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2003
Notre prof de français nous a fait voir ce film en classe de 3ème, pour illustrer le moyen âge que nous étions en train d'étudier ... je m'attendais à un film rasoir ! En fin de compte, l'adolescent que j'étais a adoré cette histoire d'amour contrariée par une malédiction. J'ai revu le film à l'âge adulte et je n'ai pas été déçu, il a bien vieilli, probablement grâce au côté intemporel de cette magnifique histoire d'amour, servie par une musique agréable et des effets spéciaux sobres mais réussis. Les transformations du faucon laissent sans voix. On y retrouve Rutger Hauer, qui a le beau rôle pour une fois (on est plus habitués à le voir en détraqué) et Michelle Pfeiffer, superbe, dans un de ses premiers rôles.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)