undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
258
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:12,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 novembre 2012
Là on n'a droit à un coffret métal. Je ne reviens pas sur le film en lui même, j'évoquerais brièvement la qualité technique. Il y a le blu ray et le DVD. J'ai comparé les deux. Le blu ray est un petit mieux que le DVD mais pas tant que cela. Parfois, on ne voit même pas la différence. Est ce une des raisons de son petit prix ?
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2013
J'ai adoré l'univers plein de magie que nous offre la saga Harry Potter. J'aimais déjà beaucoup certains chapitres précédents mais celui-ci me semble être l'un des meilleurs : émotions, palpitations, larmes sont au programme de ce dernier épisode GRANDIOSE.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
suite et fin d'une saga sans précédent. La sincérité est enfin récompensée avec de jeunes acteurs de talent. Merci aussi à celle qui à écrit ses romans.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2013
La fin de la superbe série des Harry Potter !
Magnifique !!!! A avoir dans sa DVthèque avec l'ensemble de la saga.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2013
sur le plan produit, tout correspond à la proposition faite... pas de problème
on peut je penses avoir confiance dns le vendeur...
sur le plan film
c'est un bon film plaisant et bien dans la ligne de Harry potter, quoi que je trouve que cette série est devenue au fil des épisodes un trop "sombre" et perdre parfois un peu de souffle (dans la première partie des reliques de la mort entre autre)
Cet aspect "sombre" (parfois à la limite du malsain et "pro-démoniaque"surtout dans d'autres films actuels de tous genres) est mallheureusement devenu à la maode actuellement et n'est aps fait pour amélioré la situation morale et spirituelle mais poour attirer apaprememnt plus de clientèle... peut-être une quesiton de mode... c'est dommage ça envlève à ces films pas mal de leur valeur... le même défaut apparaît dans la nouvelle série de startrk par exemple etc. enfin chacun ses goût... il reste que cette 2ième partie final de H.Potter etst un bon film... que j'ai apprécié.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2012
Alors même que de nombreuses critiques s'étaient élevées (selon moi à tord) contre une 1ère partie "longuette, pleine de lenteurs", ces Reliques de la mort partie 2 sont menées au pas de course par un réalisateur qui semble avant tout préoccupé par le remplissage de son cahier des charges. A plusieurs reprises (j'ai quand même visionné cet épisode final plus d'une dizaine de fois déjà) je m'imaginais même entendre Mr Yates barrer de son stylo les étapes de son scénario ("ça , c'est fait")tant ce film très attendu (peut être trop) semble construit comme un continuum d'actions à peine perturbé par des moments d'intensité réelle mais "sous développée"(la Pensine, les fantômes d' Harry par ex).
Côté spectacle donc, il faut dire que le contrat est rempli ; disons mieux "la marchandise est livrée". Les effets spéciaux très soignés sont d'une grande beauté : coup de chapeau notamment au dragon de la banque, à la disparition des Horcruxes puis de Voldemort lui-même ou à la confection puis destruction du champ de force protégeant l'école Poudlard-"très impressionnant "-comme le dit même Luna Lovegood dans l'histoire. Les scènes de batailles sont endiablées et énergiques; on regrettera néanmoins peut être que la bataille de Poudlard serve davantage de toile de fond que de cœur de l'action. Des parties du récit sont bien adaptées comme l'entrée à Gringotts ou la mort de Rogue ( le ton pathétique de cette scène clef est rendu de façon saisissante malgré les libertés prises avec le livre ). Saluons d'ailleurs la performance de certains acteurs qui jusque là ont permis d'élever les Potter au dessus du simple blockbuster de l'été : Alan Rickman restitue toute la profondeur et la complexité de Severus Rogue (le personnage quasi shakespearien de la série)sur lequel se lève enfin le voile de l' ambiguïté. Ralph Fiennes finit de convaincre qu'il était un des meilleurs choix possibles pour donner vie à Voldemort : le "seigneur des ténèbres" montre bien ici sa vulnérabilité et son désarroi face à l'accélération de la disparition de ses précieux Horcruxes. On regrettera encore que Miss Bonham Carter (la Bellatrix parfaite depuis l'épisode 5) ou l'excellente Maggie Smith (Minerva Mc Gonagall qui prend la tête de la défense de l"école) soient quelque peu sous exploitées : les combats Rogue /Mc Gonagall (40 secondes !)ou Molly Weasley/ Bellatrix (1 minute !!)auraient été plus que des attractions haletantes avec un développement convenable. Tout cela réussit à divertir et à capter l'attention il est vrai ; le public moyen- non lecteur ou lecteur occasionnel des ouvrages de J.K.ROWLING- désireux de "ne pas se prendre la tête" en aura pour son argent. Il est évidemment la cible de cette superproduction.
Tel est précisément le problème : malgré certaines qualités évidentes, cet ultime volet qui avait la lourde tâche de clore la saga ne se trouve malgré tout pas à la hauteur des attentes de ceux qui ont vu dans l'histoire d'Harry Potter un peu plus qu'un divertissement pour mômes (attardés ou non). Certes, beaucoup l'ont dit dans leurs commentaires c'est une adaptation et une adaptation se doit de proposer davantage qu'une transposition à la lettre de l'ouvrage dont elle est issue. Il n'empêche, une bonne adaptation justement repose sur un équilibre entre la fidélité à la création de départ et les apports du réalisateur. Il importe de respecter l'esprit du livre: les libertés prises ne peuvent se faire au détriment du sens global du récit et de la cohérence psychologique des personnages, sous peine de trahir et appauvrir une source initiale pourtant si intéressante. Or, ici précisément c'est par le scénario que tout pèche : trop linéaire ,trop centré sur le héros principal et la résolution de son duel avec Lord Voldemort occultant ainsi l'idée très présente dans toute la saga que l'affrontement est une partie d'échec dont les deux principaux protagonistes sont certes les pièces maîtresses mais en aucun cas les pièces uniques. La victoire dans le livre est une victoire collective acquise dans la Grande Salle et non la résultante d'un combat homme à homme façon guerre de Vietnam (Voldemort et Potter rampant dans la boue pour atteindre leur baguette..j'ai presque ri à ce moment-là).

Par ailleurs,la plus haute "trahison" réside sans doute dans le titre : mais où sont les reliques de la mort? ...Si on voit bien-et même trop-l'importance de la baguette de sureau, à l'évidence les deux autres sont passées à la trappe. Pourtant ce sont elles qui doivent permettre la victoire contre Volde-Mort: dans le film, H.Potter balance la pierre de résurrection qui pourtant devrait être une des clefs pour survivre une 2e fois au sortilège de l' "Avadakedavra". La cape -totalement absente après Gringotts- devrait lui donner le moyen de duper Jedusor avant le face à face terminal . Possesseur des trois armes qui donnent les moyens d'être maître de la mort, Harry pourrait mettre échec et mat Celui-qui-se-croyait-le-plus-grand-sorcier-de-tous-les-temps. En se focalisant sur la baguette, les scénaristes et le réalisateur en ont fait à peu près l'arme absolue , faisant la même erreur que...Voldemort !Signalons aussi un vrai problème: la relation Potter/Dumbledore qui dans le livre passe par des phases de doute.Chez Rowling, le personnage d'Harry mûri par les épreuves (notamment de sa propre mort!) y apprend à dépasser le clivage Bien/Mal, je t'aime/je t' déteste de l'adolescence...bref à rentrer dans le monde adulte. Or, on voit ici un Daniel Radcliffe qui campe un Harry Potter encore trop amateur, assez arrogant (avec Abelforth), pas assez nuancé (obédience sans faille au directeur défunt) comme si son jeu avait un ou deux épisodes de retard. Le plus "choquant est sans doute de le voir casser la baguette de sureau au lieu de la replacer dans le tombeau de Dumbledore, son seul légitime propriétaire. Certains diront : "détail" , moi je répondrai: "faute psychologique". Pour peut être donner un sens pacifiste totalement désuet à ce geste ("qu'elle ne tombe pas en de mauvaises mains"), cette péripétie ruine totalement la densité de ces derniers moments "cruciaux" où les personnages atteignent leur maturité. C'est un coup de patte de réalisateur qu'on aurait pu s'éviter.

Les maladresses de la réalisation de David Yates n'ont sans doute pas aidé à faire de cette oeuvre une réussite pleine et entière. A vouloir faire vite, on fait mal : par exemple, la lutte de Neville Londubat , de grandiose chez Rowling a perdu totalement en intensité et devient quasi grotesque au cinéma . La déception est d'autant plus amère que depuis C.Columbus, les films avaient pourtant su proposer une mise en image incroyable de l'univers du petit sorcier et que (prégnance des images oblige des prod W.B : HPotter la licence la plus lucrative de l'histoire)on n'est pas près d'en voir une nouvelle version.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
...pour paraphraser Jean-Louis Aubert.

Cinq étoiles pour ce dernier opus qui, malgré de minuscules imperfections, a satisfait mon cœur de fan de la première heure. Complet et bien rythmé, tout ce qu'il fallait pour finir en beauté.
Alors forcément on a la gorge serrée (je peux même avouer que j'ai versé ma dose de larmiches !), parce que c'est fini et qu'on se sent tous un peu orphelins. Mais c'est fait de façon grandiose.
Mention très spéciale à Alan Rickman, parfait jusqu'au bout de la cape dans sa noirceur, sa complexité et sa sensibilité qui affleure !!! Belle façon de montrer qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparences...

Je recommande sans réserve. Idéal pour Noël !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2015
Cette deuxième partie est plus active que la première! Les effets spéciaux sont superbes dans la lignée des autres films, l'action est prenante, les musiques sont superbes également! on clôture cette saga magnifiquement!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2013
Donc commentaire sur toute la série :
Tout comme les livres (achetés BIEN SUR pour mes enfants) j'ai décidé d'acheter toute la série.
et comme pour les livres (rarement vu des livres aussi bien adaptés au cinéma) j'ai tout visionné (que ne ferait-on pas pour préserver la sensibilité de ces chers petits)
Et comme pour les livres, donc, les acteurs et avec eux les émotions et les actions grandissent. Ca démarre d'une histoire pour jeunes enfants pour aboutir à une histoire pour jeunes adultes (ou dans mon cas pour adultes n'ayant pas réussi à oublier leur âme d'enfant)
Magiques par l'histoire et magiques par les jeux d'acteurs, les décors, la musique, tout quoi...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
La version bluray intensifie l'image de ce film, c'est tout simplement super! Si je peux me permettre, pour celui qui a une tv 3d et un 3d player, autant mettre un peu plus et l'acheter en version 3D
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus